Entrevue avec le Président Trump sur les 100 premiers jours de son administration

Le Président Trump fait le bilan ici des 100 premiers jours de son administration. Quelques remarques s’imposent. D’abord, il a commencé son mandat avec beaucoup de difficultés. En effet, l’opposition aux réformes qu’il essaie de faire adopter est très forte aux États-Unis, provenant des médias, des politiciens, des magistrats, du milieu économique, de la chambre de commerce, bref de tous les milieux. Ses efforts pour «to drain the swamp» son systématiquement bloqués précisément par les gens qui profitent de la situation. Les deux ordres exécutifs sur les réfugiés provenant de pays générateurs de terroristes et la réforme du programme de santé en sont des bons exemples. Ensuite, des miliers d’employés du gouvernement fédéral, toujours fidèles à Obama et au Parti Démocrate, devraient être remplacés et ne le sont toujours pas, ce qui empêche l’administration d’avancer. On peut donc envisager que l’Administration Trump ne parviendra à maturité et à être vraiment efficace avant deux à trois ans. Je sais ce cela peut paraître long mais, compte tenu des difficultés et de l’ambition du mandat qu’il s’est proposé de réaliser durant la campagne électorale, il est réaliste d’en venir à cette conclusion. À cet égard, je trouve prématuré que certaines personnes qui l’ont soutenu durant la campagne électorale aient déjà cessé de l’appuyer, surtout depuis les frappes de missiles en Syrie. Attendons. Un peu de patience. Après tout, il ne vient que de prendre son poste tout récemment. J’ai confiance qu’il deviendra un grand Président mais les difficultés sont telles que nous devons nous attendre au début à une période de flottement et d’instabilité qui rentrera dans l’ordre petit à petit. Réjouissons-nous. L’avenir s’annonce radieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *