La prière du dimanche (et de Noel): La parhélie de Suède…

«Ne désespérez pas, si le Soleil vous apparaît comme un disque noir! C’est parce que moi, que (sic) suis le Dieu Solaire, je ne réside plus dans cet astre; j’en suis descendu et je me suis uni à la terre.»

Le philosophe et occultiste Rudolf Steiner attribue cette déclaration solennelle au Christ dans son livre Lucifer et Ahriman. Le 1er décembre en Suède s’est produit un phénomène céleste peu fréquent nommé parhélie, produisant un halo solaire spectaculaire. En anglais, le terme de ‘sun dogs’ est souvent usité pour décrire ces démonstrations cosmiques. L’article que je joins ici de The Independent en fournit une explication scientifique (brève). Vous pourrez voir ce dont il s’agit dans le première vidéo plus bas. Or, l’apparition elle-même, i.e. l’image matérielle accessible à nos sens, nous révèle déjà bien des choses beaucoup plus profondes. Si l’on regarde les images du 1er décembre ainsi que celles d’un autre phénomène semblable qui s’est produit dans les dernières années (dans la deuxième vidéo) vous remarquerez que pour l’œil humain, on voit en fait trois soleils entourés d’un cercle. Je sais qu’il s’agit en fait de la réfraction de notre soleil unique sur les rebords du halo. Là n’est pas la question. La question est ce que l’on voit. On dirait que nous avons affaire là à l’apparition du logos solaire, de la Trinité. Et cette apparition me laisse assez optimiste pour la suite des choses. Dans les derniers mois et mêmes les dernières années, j’ai pu laisser entrevoir des signes de pessimisme, de découragement ou même de désespoir. Je crois maintenant que l’avenir s’annonce bien, même si à court terme bien des épreuves nous attendent encore sans doute. Pour finir, je vous offre également une vidéo produite par les animateurs du média alternatif Red Ice TV, Henrik Palmgren et Lana Lokteff. Elle a été réalisée juste après que leur site web ait fait l’objet d’une cyberattaque, qui coïncidait avec l’eclipse solaire de l’été 2017. Cette vidéo permet de réaliser à quel point la disparition momentané du soleil a été un point tournant et annonçait en fait de grands changements à venir. Les animateurs en sont conscients et en font part à leur audience. Ainsi, la citation de Rudolf Steiner que j’ai présentée en ouverture prend tout son sens. Joyeux Noël!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.