Entrevue avec Jean-Paul Deremble sur les vitraux de la Cathédrale de Chartres

L’entrevue a été réalisée durant un épisode de l’émission Perles de culture sur les ondes de TV Libertés. Elle débute vers les 35:00 minutes. Vous noterez, en plus du symbolisme astrologique et initiatique, la présence du fleur-de-lys doré dans plusieurs vitraux et que le bleu est très présent.

Documentaire sur la restauration du Parthénon

Cet excellent documentaire sur la restauration du temple grec du Parthénon est une métaphore incroyablement éloquente sur ce qui est arrivé à notre civilisation occidentale. Nous avons oublié qui nous sommes, nous ne savons plus comment construire des temples, sans parler du reste, ce qui fait que tout tombe en ruines. On nous dit que ce temple merveilleux aurait été construit en 9 ans, alors que l’homme contemporain, même avec les meilleurs outils, pourrait difficilement arriver à un tel résultat en plusieurs décennies voire même plusieurs siècles. L’homme moderne est dégénéré par rapport à ce qu’il était dans l’Antiquité. Jean Sendy a parfaitement raison lorsqu’il affirme, dans son livre L’ère du Verseau, que c’est l’humanisme adopté à la Renaissance qui est responsable de cet effondrement civilisationnel. L’homme est l’alpha et l’oméga de toutes choses, qu’on nous disait, il est parvenu à la civilisation par lui-même…Il n’en est rien évidemment, puisque pour apprendre, les humains ont besoin d’avoir des instructeurs, des guides, des professeurs. Pour mettre sur pied la civilisation humaine, les humains ont dû avoir de l’aide sinon, ils seraient encore semblables à des primates. Parmi les éléments significatifs présentés dans ce document, on notera l’utilisation du Nombre d’Or (1,618) entre autres pour le design de la façade du temple. Cette proportion a été utilisée pour la construction de nombreux temples dans beaucoup d’anciennes civilisations. Ce travail de restauration s’annonce très difficile mais il est nécessaire. Il est l’image du défi qui nous attend, nous les Occidentaux, afin que nous puissions sauver notre civilisation. Dans la présente vidéo, le documentaire reprend depuis le début vers 53:00 minutes.

Documentaire de Graham Hancock sur la civilisation perdue

Ce film en trois parties de Graham Hancock, Quest For The Lost Civilization, explore le passé de l’humanité à travers certains monuments architecturaux que nous ont légués nos ancêtres, comme les pyramides d’Égypte, le site d’Angkor Wat au Cambodge, les statues de l’Île de Pâques, les temples de l’Amérique Centrale, la pyramide submergée de Yonaguni au Japon, les lignes de Nazca, les structures mégalithiques, etc. À travers ses propres recherches et avec l’aide de certains collègues comme Robert Bauval, Hancock a fait des découvertes étonnantes. Notamment, il en est venu à la conclusion que certains monuments avaient été construits non pas voilà quelques milliers d’années mais bien avant, à savoir dans les environs de 10 500 avant Jésus-Christ. La méthodologie utilisée pour déterminer cette date repose sur la position de certaines galaxies dans le ciel à cette époque de la Terre. Le phénomène de la précession des équinoxes est important à comprendre dans ce contexte. Il correspond au déplacement circulaire de l’axe de rotation de la Terre, ce qui donne la perception que les galaxies se déplacent. Pour donner un exemple concret, Robert Bauval s’est servi d’un logiciel d’astronomie pour déterminer que c’était la galaxie du lion qui était visible au-dessus de l’horizon face au Sphinx de Gizeh, à l’aube lors de l’équinoxe de printemps, vers 10 500 ans avant Jésus-Christ, d’où l’hypothèse que celui-ci a été construit à cette époque. Un examen physique du Sphinx permet de constater également une érosion de la roche compatible avec une exposition prolongée à l’eau, ce qui correspond à la possibilité d’une fonte des glaces rapide et d’une inondation massive sur Terre vers 13 000 avant Jésus-Christ. Le récit du déluge dans la bible et autres récits semblables seraient des vestiges de ce fait historique. Robert Bauval avait été également celui qui avait découvert l’alignement de la Chambre du Roi de la Grande Pyramide de Gizeh avec les étoiles de la Constellation d’Orion selon leurs positions en 2500 avant Jésus-Christ. Avec la même méthodologie, le site d’Angkor Wat serait aligné sur la Constellation Naine du Dragon, selon sa position dans le ciel vers 10 500 avant Jésus-Christ. Autre fait important, beaucoup de structures anciennes auraient été construites avec des nombres relatifs à la précession des équinoxes ou aux mesures de la Terre ou du Temps. Ce genre de recherche scientifique hors des sentiers battus est de toute évidence d’une grande valeur. D’autres chercheurs comme Louis Charpentier, Robert Charroux, Maurice Chatelin et Eric von Daniken ont contribué largement à explorer et à développer ce champ de recherche. À ne pas manquer.

Deux vidéos sur la stature des anciens Égyptiens et la légende des géants

La maison de production qui a mis ces vidéos en ligne essaie d’attirer notre attention sur la stature des anciens Égyptiens. En comparant les représentations hiéroglyphiques et les œuvres artistiques de l’Égypte ancienne avec les monuments architecturaux que sont les pyramides, le Sphinx, etc, les auteurs en viennent à la conclusion que les pyramides ont été construites par des géants, variant de l’ordre de dix à quarante pieds selon les indices recueillis. Cette observation tend à démontrer que les récits bibliques et de d’autres traditions, nous parlant des Nephilim, de géants ayant vécu sur Terre voilà longtemps, pourraient s’avérer véridiques.

La Chine antique et la merveilleuse cité d’Erlitou

Excellent documentaire sur l’histoire de la Chine antique. À l’image de la Russie, la Chine s’est constituée petit à petit par l’annexion successive de territoires avoisinants. C’est sans doute pour cela qu’elle portait le nom anciennement d « Empire du Milieu ». Une cité exceptionnelle ressort de l’histoire antique de Chine, Erlitou. L’architecture qui a été développée aurait servi de modèle pour construire le temple de la Cité Interdite. Aussi, sur le plan mythologique, les récits traditionnels racontent que les flots ont presque tout détruit sur la Terre voilà plusieurs milliers d’années. Un héros primordial nommé Yu le Grand aurait été capable, nous dit-on, de stopper les flots pour redémarrer la civilisation. Yu le Grand est le fondateur légendaire de la Dynastie Xia. Nous en savons peu sur la culture et la civilisation chinoises. Voici une occasion d’en apprendre un peu plus.

La merveilleuse cité de Chichen Itza

Les bons documentaires en français ou en anglais traitant de Chichen Itza semblent assez rares, disponibles sur Youtube en tous cas. En voici un en espagnol, pour ceux qui y comprennent quelque chose. Le documentaire donne de l’information générale sur le site et on y apprend notamment que cette civilisation prônait une organisation politique plutôt « démocratique », contrairement à leurs prédécesseurs Mayas. La devise du chef politique était quelque chose comme « le premier parmi des égaux ». Le chef politique n’était pas une figure divine comme dans d’autres cultures d’Amérique Centrale. On aurait besoin de davantage d’informations néanmoins pour bien comprendre cette civilisation. À suivre.