Entrevue avec Xavier Moreau sur l’actualité du piratage informatique

Cette entrevue a été enregistrée quelques jours avant l’assermentation de Donald Trump à la Présidence américaine. La vérité de l’année y est dite: « Tout le monde espionne tout le monde! »

Les opérations d’influence et d’espionnage du Bloc de l’Est…

Cet excellent documentaire dresse le portrait d’ensemble des opérations d’influence et d’infiltration du KGB et autres services d’espionnage soviétiques dans l’hémisphère occidental. Bien que la Guerre Froide soit officiellement terminée, il est clair que diverses opérations d’espionnage et d’infiltration de notre hémisphère sont toujours en cours, parrainées par divers pays, régimes et intérêts qui nous sont hostiles, ce qui rend ce document toujours très pertinent. Certaines filières, comme la filière cubaine, sont regardées. Certaines techniques de persuasion ou de recrutement, comme le sabotage, l’assassinat, le blackmail et le pot-de-vin sont évoquées. Parmi les points d’intérêts, on apprend que les Weathermen se sont rendus vers 1970 à Cuba pour s’entraîner aux techniques terroristes, sous le couvert d’une organisation militante de gauche appelée la Brigade Venceremos. Les Cubains étaient perçus comme étant à la fine pointe des forces communistes internationales. En octobre 1969, on se souviendra que les « Jours de rage » ont fait des dégâts importants à Chicago. On se souviendra également que c’était l’époque où le FLQ était actif au Québec. Ainsi, vers 1h 03minutes, le témoignage d’un des participants du documentaire nous révèle qu’au printemps 1970, des membres des Weathermen se seraient rendus au Canada pour rencontrer des membres du FLQ afin de tisser des liens plus étroits et coordonner leurs opérations. Bill Ayers faisait parti de la délégation. Aussi, vers 2h00, la question de la désinformation et de faux rapports de renseignement est regardée. Ceci n’est pas sans rappeler les scandales de Wikileaks et des agissements d’Edward Snowden. En effet, dans ces deux cas, autant Julian Assange qu’Edward Snowden ont fourni des quantités phénoménales de documents et de supposés « rapports de renseignement », alors que le public n’a aucun moyen de savoir ou de vérifier s’il s’agit bel et bien de document authentiques. Également, il n’est pas sans intérêt d’entendre une des plus célèbres espionnes russes durant la Guerre Froide, Hede Massing, déclarer vers 29:00 minutes qu’elle a fini par comprendre qu’elle ne combattait pas du tout le fascisme. Elle était plutôt manipulée par les Russes… Un documentaire à ne pas manquer.

Sean McGurk et Gordon Chang sur les attaques informatiques de la Chine communiste

Retrouvez l’analyse de ces deux intervenants dans les segments 1 & 2.

Sean McGurk et Gordon Chang sur Secure Freedom Radio

Entrevue avec Anne Korin et George O’Connor

Deux entrevues sont à souligner dans cette émission de Secure Freedom Radio. L’une, avec Anne Korin, que l’on peut retrouver au troisième segment, nous alerte sur l’importance d’avoir des choix comme consommateurs lorsque l’on se retrouve à la station-service. En effet, c’est seulement par le pouvoir du porte-feuille que l’on arrivera à briser le cartel de l’OPEP. D’autres types de carburant comme l’éthanol, le méthanol pourraient nous aider en ce sens à condition que les véhicules soient adaptés pour ce faire. L’autre entrevue est avec George O’Connor, que l’on retrouve au dernier segment. Ce spécialiste informatique nous apprend que la Chine a fourni à l’Occident des pièces de technologie informatique dans les dernières années qui étaient corrompues. En effet, ces équipements étaient conçus pour retransmettre au régime chinois des informations précieuses sur nos systèmes. Ainsi donc, encore une fois, notre naïveté face à un régime communiste nous a causé un grand tort.

Anne Korin et George O’Connor sur Secure Freedom Radio

Daniel Gallington commente le dossier de la surveillance électronique

Vous trouverez l’entrevue avec Daniel Gallington au premier segment du premier lien. Je vous suggère également, si cela vous intéresse, la réaction du Center for Security Policy à un rapport commandé par le Président Obama sur l’affaire de la NSA. Un panel, le Review Group on Intelligence and Communication Technologies, a déposé un rapport le 12 décembre dernier, dans lequel il a fait une série de recommandations au Président pour améliorer (le pensent-ils du moins) les pratiques de surveillance électronique de la NSA. Le Center for Security Policy, en total désaccord avec ces recommandations, a donc rétorqué avec ses propres propositions, dans un document intitulé A Critique of the Recommendations by the President’s Review Group on Intelligence and Communication Technologies, rédigé par Fred Fleitz et Clare Lopez du CSP. Vous trouverez le lien ci-dessous.

Daniel Gallington sur les ondes de Secure Freedom Radio

A Critique of the Recommendations by the President’s Review Group on Intelligence and Communication Technologies

WWII resumes as Germany/EU attacked the ECHELON network in 1998

This post studies more in detail a conflict in intelligence gathering between the U.S. and Germany that occured in 1998, in which Germany/EU attacked the Menwith Hill listening post in the U.K. Radio host and antifascist researcher Dave Emory exposes the real intentions that come to light behind that attack, like shielding Osama bin Laden’s communications in preparations for 9/11, among others.

FTR #394 The Battle of Menwith Hill: Signals Intelligence & the 9/11 Attacks

New development on Osama bin Laden execution: Bradley Manning might have blown the operation

Excellent researcher and anti-fascist resistant Dave Emory presented part of a blog post published on Extreme Liberal’s blog. The post contains an extract from a series of online chats between Bradley Manning and former hacker Adrian Lamo. In this series, originally published it is entirety on Wired.com, we see that Manning presented himself to Adrian Lamo as the source not only of the Gitmo files but also of several other key documents that WikiLeaks obtained. So for the first time, Manning is specifically named as a source for WikiLeaks. But not only that. Among all of the files, another document shows that there is evidence that the State Department or some intelligence agency within the american government might have known where bin Laden was, since 2003. In other terms, because Manning might have inadvertently blown the operation that was coming, god knows when, to crack down on bin Laden in Abbottabad, the Administration was rushed to do it out of fear that he would otherwise escape. WikiLeaks began releasing the Gitmo files on April 24th 2011 and the operation on bin Laden’s hideout was conducted on May 1st. It is difficult not to see a connection. Read my earlier post to see how I assed the situation 48 hours after the event.

I hope you are not one of those who believe that Bradley Manning is really a « whistleblower ». On that I agree with Emory and Extreme Liberal’s blog webmaster. If there is a thing on Earth that Manning is not, it is being that. Why? Because a whistleblower will denounce a situation closely related to his/her professional skills and area of expertise, not on thousands of issues disconnected to one another. Manning released a thumbnail disc that contains thousands of files. We can all assume that he didn’t read the vast majority of them, for reasons of time to start with. So what was his goal in doing that? A few possibilities that we can identify in trying to explain his strange behavior is that he is a mind-control job, he is being manipulated, he has been promissed a chunk of cash…or he is just stupid, immature and crazy. Make your pick. Because it is obvious that he would get in jail for such behavior. Believe me folks, he is not a whistleblower. His actions play into a broader agenda of destabilization of the liberal and progressive political class, represented in the United States by the Democratic Party. The files that he « whistleblowned » will just help the enemies of democracy to break down a world that is already pretty much weakened by the incessant attacks of fascists, nazis and all kinds of groups of the Extreme-Right, with the help of their Extreme-Left and Islamist puppets. Folks, I am telling you: don’t bite into the Bradley Manning story and the WikiLeaks deception. Stay focus on democracy, on progressive and liberal values and on the political way of the Center. The truth lies in the Center and that Center shall set you free.