François Asselineau sur les réformes constitutionnelles en France

François Asselineau, président de l’UPR, tire la sonnette d’alarme concernant les réformes constitutionnelles proposées tout juste avant Noël en France, ainsi que sur des modifications qui seraient apportées au processus de l’élection présidentielle de 2017, rendant la tâche des petits partis politiques très difficile.

Quelques épisodes de FTR sur le dossier du fascisme technocratique

Ces quatre épisodes de l’émission For The Record de l’animateur radio Dave Emory présentent le problème de ce qu’il appelle le « fascisme technocratique ». Par le biais de médias qui ont l’air tout à fait « démocratiques » comme les médias sociaux, notamment Facebook, l’oligarchie mondialiste formée par la haute finance, les entreprises technologiques, les grandes fortunes, etc, augmente son niveau de contrôle sur les masses endormies, sans que cela paraisse. À l’aide de plusieurs exemples, Emory montre comment les transformations sociales amenées par les nouvelles technologies nous mèneront inévitablement vers un monde cauchemardesque.

FTR #867 Because They Can, Part 3: Fireside Rant about Technocratic Fascism as “Cyber-Crowleyism”

FTR #866 Because They Can, Part 2: More about Technocratic Fascism

FTR #859 Because They Can: Update on Technocratic Fascism

FTR #851 Technocratic Fascism and Post-Reaganoid Political Dementia: Update on the Adventures of Eddie the Friendly Spook

Le milieu fasciste et néo-nazi des manifestants pro-européens en Ukraine

Afin de rééquilibrer le discours médiatique unidirectionnel que l’on entend ces jours-ci concernant les événements politiques en Ukraine, je vous offre quelques articles de Dave Emory. L’animateur radio et blogueur demeure celui le plus susceptible de bien exprimer les forces en présence dans ce pays. Certains observateurs politiques de la droite américaine ont fait observer que la Russie aurait adopté des tactiques dignes de la Guerre froide durant les dernières années. Bien que je ne remette pas en question cette hypothèse, il m’apparaît important de contre-balancer ce discours en présentant de façon honnête le milieu des manifestants pro-Union Européenne. Ces manifestants ne constituent pas un groupe homogène, on peut l’imaginer. On y retrouve probablement de tout, des gens voulant plus de démocratie, moins de corruption, plus de liberté, plus d’immigration, etc. Mais il y a aussi les autres, ceux qui ont détourné ces protestations à leur avantage et qui sont décrits ici dans les articles qui suivent:

Update on the OUN-B and the Ukrainian Crisis

More on OUN/B Influence on the Ukrainian Political Opposition

The Ideology and Electoral Gravitas of Swoboda (Ukrainian Heirs to the OUN/B)

Pierre Omidyar Helped Finance Coup; Swedish neo-Nazi Milieu of Carl Lundstrom Assisting OUN/B Heirs

Aldo Sterone: Trois vidéos sur l’islamisme

Voici trois excellentes vidéos d’Aldo Sterone sur la nature et l’origine de l’islamisme dans le monde arabo-musulman. Il est plus qu’évident que ceux que l’on appelle les islamistes ne pourraient accomplir tout ça sans la complicité de nos élites politiques et économiques occidentales. À voir.

Interview d’Aaron Russo par Alex Jones sur la Réserve Fédérale et le Nouvel Ordre Mondial

Excellente entrevue avec Aaron Russo, qui se confie à la caméra d’Alex Jones. Russo est un entrepreneur qui a réussi dans le domaine de la lingerie et du show-business. Il fait part ici de ses réflexions sur le système monétaire américain et sur le rôle de plus en plus important que le gouvernement joue dans la vie des individus. Je dois dire que l’interviewé a tendance à tout mettre les problèmes des États-Unis sur le dos de la Réserve Fédérale et de l’élite des ultra-riches. Évidemment, les choses ne sont pas aussi simples. D’autres problèmes affectent les États-Unis et l’Occident, comme la montée de l’islamisme, les cyberattaques, le rôle joué par le cartel du pétrole, la montée en force des organisations criminelles, l’attitude belligérante des derniers régimes communistes, etc. Cependant, le cartel bancaire est un aspect important de la situation difficile dans laquelle on se retrouve présentement et Russo en fait une bonne lecture. Parmi les points importants soulignés dans cette entrevue, mentionnons sa relation d’amitié avec Nick Rockefeller, la « Guerre contre la terreur », qui est selon lui totalement bidon, le rôle joué par le Council on Foreign Relations, l’immigration incontrôlée, etc. Cette entrevue doit être appréciée en ayant en tête les autres menaces qui s’additionnent à celle-ci et qui rendent notre monde extrêmement complexe.

Gérald Pichon nous entretient sur son dernier livre, Sale blanc! Chronique d’une haine qui n’existe pas

Le Lys d'OrLa haine anti-Blancs est à l’honneur en ce vingt et unième siècle. Nous avons été trahis à un niveau que l’on ne peut même pas imaginer. Les peuples occidentaux ont été confrontés à un choix difficile au vingtième siècle, parmi toutes les idéologies qui étaient « en vente » si l’on puis dire. Ils ont choisi de rejeter le racisme de l’Allemagne Nazie et du Japon et l’on est obligé d’être en accord avec cette décision. Le problème, c’est que le rejet du fascisme européen basé sur la supériorité de la race blanche a conduit à un autre forme de fascisme, celui-ci basé sur l’émancipation des peuples de couleur. Souvenez-vous des paroles de Churchill à la fin de la guerre, lorsqu’il disait que « les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes ». Si le premier a bénéficié de l’appui de l’Église Catholique, le second bénéficie plutôt maintenant de celui de l’Islam. Les nègres d’autrefois à la peau noire ont fait place à ceux à la peau blanche. Dans ce Meilleur des mondes qui a « vaincu » le nazisme, les blancs sont traités comme de la merde afin de satisfaire les injonctions racistes de ce nouveau fascisme « antifasciste ». Et tout ça, bien sûr, se fait avec la bénédiction des élites politiques qui ne pensent qu’à gagner des élections, des élites financières et corporatistes qui ne pensent qu’à faire de l’argent, et de la gauche. Je commence à me dire que l’on a été berné depuis des lunes par des gens passés maîtres dans l’art de la manipulation. Ceux qui désiraient mettre en place un monde fasciste, à savoir les oligarques de la finance, des banques et des corporations, étant donné qu’ils n’ont pu réussir leur coup avec la race blanche, maintenant, reviennent à la charge en se servant des gens de couleur. Vraiment, ce monde moderne me donne envie parfois de vomir. Une entrevue de grande qualité avec l’auteur Gérald Pichon sur Radio-Courtoisie. Ne manquez pas ça.

Gérald Pichon sur Radio-Courtoisie

John Loftus parle de son dernier livre, America’s Nazi Secret

Le Lys d'OrBetween the iron gates of fate,
The seeds of time were sown,
And watered by the deeds of those
Who know and who are known;
Knowledge is a deadly friend
When no one sets the rules.
The fate of all mankind I see
Is in the hands of fools.

Extrait de la chanson « Epitaph » du groupe King Crimson

Un entretien vraiment exceptionnel considérant l’état lamentable du travail médiatique d’aujourd’hui. Dans cette entrevue accordée à la chaîne médiatique internet d’Alex Jones, Loftus présente certains des secrets les mieux gardés et des plus scandaleux de la Deuxième Guerre Mondiale et de la Guerre Froide. Entre autres sujets, on y apprend que les services secrets britanniques et le Département d’État américain ont littéralement « dumpé » des centaines d’agents nazis en Amérique après la guerre, scientifiques et agents de renseignements, que plusieurs grandes familles américaines ont investi massivement non seulement dans l’Allemagne nazie et l’Arabie Saoudite dans le but de récolter d’immenses profits mais aussi dans le mouvement bolchévique en Russie, qui lui n’a pas rapporté contrairement aux deux autres. Loftus explique les agissements de ces grandes familles ainsi que de leurs avocats et agents tels les Allen Dulles, Henry Kissinger et plusieurs autres. Aussi, Loftus révèle qu’il fut l’un des rares à avoir accès aux voûtes secrètes situées au Maryland, grâce à sa cote de sécurité maximale. C’est à cet endroit qu’il a pu découvrir la vérité sur le monde d’après-guerre et entrevoir les conséquences désastreuses des décisions qui ont été prises par les dirigeants de l’époque.

Outre le contenu présenté ici, on ne peut faire autrement que de remarquer le parallèle évident qui existe entre ce qui s’est passé dans les années cinquante et soixante et ce qui se passe depuis quelques décennies dans le monde. Nous sommes en train de répéter les mêmes erreurs. On procure asile et confort aux islamistes, qui ne sont que des Nazis de deuxième génération, à la fois pour générer des profits mais aussi dans l’espérance de s’épargner les souffrances d’une guerre éventuelle. De toute évidence, on ne pourra pas éviter cette guerre et ce sont nos populations qui paieront la note de leur souffrance et de leur vie. Une entrevue à mettre dans vos favoris et à réécouter ad nauseam.