Conférence de presse du Président Trump sur l’Accord de Paris

Je suis ravi que le Président Trump ait décidé de sortir de l’Accord de Paris. Bon débarras. Encore une fois, revoyons les données scientifiques de base qui permettent de comprendre comment ce qu’on appelle les «changements climatiques» est une fraude sans précedent dans l’histoire. On essaie de nous faire croire que le CO2 émis dans l’atmosphère serait responsable d’une hausse de la température à l’échelle planétaire. Or, le CO2 est un gaz. En physique et en chimie, il est admis que pour que la température monte dans un système donné, cela prend une source de chaleur ou une force quelconque qui agit sur lui. Sur cette Terre, la source de chaleur principale qui influence la température est le soleil. Chacun peut vérifier cela facilement. Selon qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit, selon les saisons et l’endroit où l’on se trouve sur la planète, il y a des écarts importants de température. Au centre de la Terre se trouve également du magma en fusion, qui peut être une source de chaleur supplémentaire. La Terre se trouve dans un système planétaire, qui lui se trouve dans une galaxie quelque part dans l’univers. La Terre, avec son champ magnétique, entre en interaction avec les autres corps célestes et subit les forces magnétiques et électromagnétiques que ces corps produisent. Dit simplement, le climat sur une planète est la résultante de toutes ces forces. De prétendre qu’un gaz a la capacité de faire augmenter la température à la surface d’une planète est absurde. La température immédiate ressentie dépend essentiellement du rayonnement au sol. L’augmentation des particules de CO2 dans l’atmosphère devrait par principe bloquer davantage de rayonnement solaire et donc favoriser la baisse de la température…Mais on nous dit que la température augmente! «L’effet de serre» que l’on nous vend est le contraire de la vérité. Une couche de gaz plus épaisse, plus compacte autour de la Terre diminue le rayonnement au sol et donc diminue la température globale.

Depuis que la Terre existe, il y a toujours eu des «changements climatiques», puisque les forces auxquelles la Terre était soumise ont constamment changé au cours de son histoire. Ces changements n’avaient rien à voir ni avec le pétrole ni avec le CO2. Je crois que vous avez compris que ce qui est en jeu ici, c’est l’extortion de sommes d’argent importantes que les pays occidentaux devront payer aux pays dits en «développement» pour compenser la pollution qu’ils causent. Le système des crédits de carbone est une vaste entreprise de transfert de richesse des pays développés vers les pays du Sud. En d’autres termes, on va se faire voler nos richesses par des pays et des peuples qui ne produisent pas de richesses ou qui n’en sont pas capables. Les traités internationaux sur les «changements climatiques» ne sont pas autre chose que l’établissement d’un système de bien-être social planétaire dans lequel les pays occidentaux, riches et développés vont faire des chèques à des pays qui ne font aucun effort pour se prendre en main, qui sont corrompus, qui n’encouragent pas le développement économique, etc.

Le Président Trump a pris la bonne décision. Dans sa conférence de presse, il évoque la possibilité qu’un nouvel accord puisse voir le jour, qui serait plus juste pour les États-Unis. Le problème, c’est qu’il n’y aura jamais d’accord «juste» dans le contexte d’une manipulation aussi grossière, d’un mensonge aussi flagrant où la malhonnêteté de ceux faisant la promotion d’une telle mascarade ne peut être plus claire. J’implore donc le Président de renoncer complètement à travailler sur une nouvelle entente pour se concentrer à trouver des solutions pour prendre soin de l’environnement des États-Unis par le biais par exemple de nouvelles technologies, de nouvelles techniques de productions, etc. Nos richesses nous appartiennent. Ne laissons personne nous les prendre. Je vous laisse sur la conférence de presse du Président Trump.

Aldo Sterone: Le réchauffement climatique et la redistribution de la richesse…

Dans cette vidéo, Aldo Sterone explique très bien ce en quoi consiste la théorie du réchauffement climatique. C’est un mensonge et une arnaque, évidemment, dont le but est de transférer une quantité importante de richesses des pays développés vers les pays du sud. Sterone explique avec justesse que le réchauffement supposé du climat et le phénomène des migrants sont utilisés consciemment par nos élites pour faire accepter à leur population un tel transfert de richesses, ce qui provoquera inévitablement un appauvrissement spectaculaire de nos pays développés, puisque ce sont toujours les mêmes qui payent, c’est-à-dire nous les Occidentaux.

Conférence de Charles-Henri Gallois sur les illusions économiques de l’UE

Cette excellente conférence de Charles-Henri Gallois de l’UPR permet de clarifier et de démanteler un bon nombre de fabulations avancées par les supporteurs de l’Union Européenne et de l’Euro. La première moitié de la présentation, même si très intéressante, couvre des sujets déjà abordés par le fondateur et président de l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau, dans ses nombreuses conférences que l’on trouve sur internet. L’intérêt de la présente vidéo réside surtout donc dans la deuxième moitié (qui commence disons vers les 56:00 minutes) où Gallois présente un grand nombre d’indicateurs économiques, à l’aide de graphiques, qui sont tout à fait parlants quant à la situation réelle de l’économie européenne. En fait, les résultats concrets de l’union monétaire, des politiques économiques et du libre-échange pratiqués en Europe sont tout à fait inverses à ceux qui avaient été prédits par les créateurs de l’Union Européenne. Entre autres moments-clés, Gallois clarifie une confusion qui règnent quant à la date où la France s’est vu imposer d’emprunter sur les marchés financiers au lieu de le faire à sa banque centrale. Une information circulant sur internet (que j’ai moi-même relayée d’ailleurs, j’en suis désolé) prétend que ce changement aurait eu lieu au moment de l’adoption de la Loi du 3 janvier 1973. Selon Gallois, ce ne serait pas le cas. Ce changement aurait eu lieu plutôt lors de l’adoption du Traité de Maastricht, par l’article 104, qui est devenu ensuite l’article 123 du TFUE. Vous pourrez entendre les explications du conférencier sur le sujet vers 1h17minutes, avec un graphique à l’appui montrant qu’après 1973 la Banque de France a continué à prêter à l’État français. Merci pour la précision. Ainsi, c’est non pas la Loi du 3 janvier 1973 qui a créé la dette de la France gigantesque actuelle mais plutôt l’adoption de l’Euro et du libre-échange. Vers 1h24minutes, Gallois aborde ensuite la question du principe de la continuité monétaire, le Lex Monetae, qui fait en sorte que dans un état les valeurs monétaires restent entières même si la monnaie courante vient à changer. Ce qui a comme conséquence que dans le scénario d’une dissolution de la zone euro, le taux de change 1 pour 1 s’appliquera automatiquement sans perte de valeur lors du retour aux monnaies nationales. Le conférencier cite également un grand nombre de prix Nobel d’économie et d’économistes, vers 1h42minutes, qui sont d’opinion que la zone euro n’est pas viable. Entre autres, il cite le document de recherche produit par Jacques Sapir, Philippe Murer et Cédric Durand intitulé Les scenarii de dissolutions de l’Euro, que je joins en bas de page en format PDF.

Pour finir, Gallois parle également du traité de libre-échange transatlantique, en cours de négociation. Il fait le portrait de la dévastation économique qui s’en suivrait pour l’Europe si ce traité venait à être signé. Le passé étant garant de l’avenir, le conférencier nous montre un tableau, vers 1h52minutes, donnant les chiffres de l’emploi pour la période 1993-2002 aux États-Unis suite à l’adoption du traité de libre-échange entre les États-Unis, le Canada et le Mexique. Alors que Bill Clinton promettait 20 millions d’emplois aux États-Unis, l’adoption du traité a représenté une perte nette de 900 000 emplois aux États-Unis. On est loin du compte. Loin d’être la panacée miracle que l’on nous vend, le libre-échange crée des chômeurs et fait effondrer les économies locales, nationales et l’économie mondiale elle-même. L’économie ne s’est jamais plus mal portée que depuis que le libre-échange a été adopté comme politique directrice des échanges économiques. C’est une conférence à voir absolument. Les graphiques sont absolument révélateurs et criant de vérité. Les ténors de l’Union Européenne veulent nous faire croire que leurs politiques créent la paix et la prospérité alors que c’est tout le contraire. Les données économiques fondamentales, chiffrées et présentées sous forme de graphiques, disent la vérité sur la nature réelle de l’Union Européenne et de l’Euro.

Les Scenarii de dissolution de l’Euro

Réflexions de Michel Onfray sur la gauche politique

Le philosophe exprime ici une grande vérité sur les tactiques de la gauche pour discréditer tous ceux qui ne pas de façon politiquement correcte. En gros, ça consiste à les traiter de « fascistes » et de « nazis ». Cela a comme effet de les neutraliser socialement. Ceux qui osent parler du réel et des faits sont systématiquement ciblés par cette gauche politique qui s’abreuve à des fables, des fictions et des fantasmes plutôt qu’à la réalité.

Daniel Laprès réagit à la dhimmitude démontrée par le gouvernement Couillard

Daniel Laprès, des Éditions Accent Grave, réagit ici à la conférence de presse organisée par le gouvernement de Philippe Couillard cette semaine afin d’établir « un dialogue » et de « construire des ponts » entre la société et la communauté musulmane suite aux derniers attentats terroristes. Je suis d’accord avec Daniel Laprès au niveau du constat qu’il fait. La naïveté et l’insouciance des gens qui se trouvent au gouvernement, que ce soient les fonctionnaires, hauts-fonctionnaires, conseillers politiques, et mêmes les députés et ministres souvent, est alarmante. Ces individus sont en train de mettre les conditions propices pour que tout s’écroule. Daniel Laprès intervient tout juste après l’entrevue réalisée avec la ministre Kathleen Weil par l’animateur Carl Monette de Radio X. Son point de vue est très éclairant sur le sujet, comme d’habitude. Pour de plus amples informations sur les dessous de cette alliance contre-nature, je joins un article du site Poste de veille.

Kathleen Weil et Daniel Laprès sur Radio X

Samira Laouni, une islamiste sous le signe de Khomeini et de la Ligue islamique mondiale

Dossier Couillard: Parlons-en des vrai affaires…

Un site web vient d’être lancé sur le passé politique de Philippe Couillard, chef du Parti Libéral du Québec. Durant cette campagne électorale, tous les citoyens du Québec ayant le droit de vote devraient consulter ce site avant de faire leur choix. On y apprend un tas de choses intéressantes, si on ne les connaissait pas déjà, comme son association avec le nébuleux Arthur Porter, son passé professionnel en Arabie Saoudite au service de la famille royale, ses déboires au CSARS, etc. Je joins également un article du Parti Québécois, très critique évidemement envers le chef du Parti Libéral. Amusez-vous bien!

Dossier Couillard

Responsable, Philippe Couillard?

Louise Mailloux expose Amir Khadir

À l’approche de la prochaine campagne électorale au Québec, Amir Khadir a annoncé vouloir se présenter aux prochaines élections provinciales. Lors des audiences de la Commission sur le Projet de Charte de la laïcité, Louise Mailloux en a profité pour rappeler aux commissaires qui est vraiment Amir Khadir. Entre autres informations, elle a dénoncé la participation du député de Mercier, en août 2012, à une rencontre de l’Association Bridges qui prône la ségrégation des sexes et le port du voile islamique. Comme le souligne Louise Mailloux, les images que l’on voit ici en disent long. Lors d’une entrevue avec Benoit Dutrizac sur les ondes du 98,5 FM quelque part en 2012, et vous me pardonnerez de ne pas avoir la référence immédiatement en ce moment, Khadir avait déclaré qu’il n’était pas intéressé par les « bondieuseries », en d’autres termes par les exigences des diverses religions. Eh bien, cela ne paraît pas trop ici. Je crois alors que l’on est en droit de se poser la question suivante: L’attitude générale d’Amir Khadir tient-elle en définitive de l’opportunisme, de la taqiyya ou de l’hypocrisie? Jugez-en par vous-mêmes.

Ronald Rychlak on the techniques of disinformation

In this interview with Frank Gaffney, Rychlak presents the content of his new book, Disinformation: Former Spy Cheif Revelas Strategy for Undermining Freedom, Attacking Religion, and Promoting Terrorism. Definitely an extremely important interview to be able to understand the critical areas of the information war that is going on today. Information dominance is the key. Interview airs in segment #3. Two thumbs up!

Ronald Rychlak on Secure Freedom Radio