Entrevue avec Michel Drac sur son livre intitulé « Triangulation »

L’auteur présente les différents thèmes de son ouvrage qui tombent dans les domaines de la géopolitique, du mondialisme, de l’impérialisme et de certaines stratégies de surveillance et de sécurité, comme par exemple la « stratégie de la tension » . Un des moments-clés de l’entrevue se produit au moment où Drac évoque la guerre en Syrie. Selon son analyse, la cause réelle de cette guerre se situe dans la compétition que se livre les Américains et les Russes pour le contrôle des ressources en gaz et en pétrole des pays du Golfe Persique. Des projets de pipelines concurrents seraient au cœur du litige, les Américains et Russes voulant l’un et l’autre avoir la mainmise sur LA pipeline qui livrerait le gaz et/ou le pétrole en Europe. Or, la nomination de Rex Tillerson, ex-PDG de ExxonMobil, comme Secrétaire d’État par Donald Trump laisse entrevoir que peut-être, d’autres options sont envisageables dans ce dossier. En effet, qu’est-ce qui empêcherait les États-Unis et la Russie de développer un projet de pipeline conjoint pour amener le gaz en Europe? Les deux pays pourraient concevoir, construire et opérer la nouvelle pipeline, en plus évidemment de se partager les profits 50%-50%. Cela serait certainement mieux que de continuer à se faire la guerre pour le contrôle du pétrole pendant des siècles. Qu’en pensez-vous?

Entrevue avec Alain Wagner sur les causes de l’islamisation de l’Europe

Au moment de la crise pétrolière de 1973, différentes réunions entre les leaders européens et ceux du monde arabe producteur de pétrole ont eu lieu afin de trouver une solution. Avant d’accepter de ramener leur pétrole à un prix raisonnable, les pays arabes producteurs de pétrole ont posé des conditions, qui ont toutes été acceptées. Parmi celles-ci, on retrouvait entre autres l’égalité des droits et du traitement de leurs citoyens. Les autorités européennes, de leur côté, ont réclamé lors des négociations de pouvoir bénéficier d’une immigration massive provenant de ces pays, afin de s’en servir comme main-d’oeuvre à bon marché. L’acceptation de ces conditions a grandement facilité la stratégie d’islamisation qui avait été élaborée par les leaders du monde islamique. Les propos d’Alain Wagner rejoignent la thèse de l’essayiste Bat Ye’or, dite « Eurabia ». Ce sont treize minutes, denses, qui résument bien les origines de l’islamisation de l’Europe et la complicité des élites européennes. Je joins également la page web dont l’entrevue a été reprise.

Révélation : treize minutes pour comprendre pourquoi l’Europe se laisse envahir par l’Islam