Justin Trudeau fait preuve d’intolérance contre une citoyenne…au nom de la tolérance

Justin Trudeau est entré en colère contre une citoyenne tout simplement parce qu’elle a posé une question sur l’immigration. Lors l’on entend cela, on se prend à rêver à Maxime Bernier comme Premier Ministre du Canada. Maxime Bernier a un discours beaucoup mieux adapté aux réalités de l’immigration. Bien sûr, pour que cela puisse se produire, Monsieur Bernier devra trouver une façon de déloger Andrew Scheer comme chef du Parti Conservateur et cela ne sera pas facile. En attendant, on doit s’habituer à ce genre de comportement de la part de notre Premier Ministre actuel.

Appel de François Asselineau pour que l’opposition engage le processus de destitution du Président de la République

Quelques analyses sur l’affaire Benalla

Le Président français Emmanuel Macron est dans l’eau chaude depuis quelques jours alors qu’un de ses protégés, un certain Benalla, aurait été pris la main dans le sac à perpétrer des violences lors de manifestations. Cet individu aurait même poussé l’audace jusqu’à prétendre être le chef de la sécurité du Président et à donner des ordres à la police. Cet incident qui peut paraître banal à certains ne fait que confimer ce que j’appréhendais d’Emmanuel Macron depuis le début. Il est évident que Macron aimerait être le Président de l’Europe. Peut-être a-t-il l’impression d’être au-dessus des lois françaises, puisqu’il ne croit plus à la France et qu’il s’entoure de personnes peu recommandables. Dans l’ordre, l’intervention de Marine Le Pen, celles de quelques invités sur un plateau de BFMTV, ainsi que l’analyse de l’incident par l’Union Populaire Républicaine.

L’UPR DEMANDE LA RÉVOCATION DE BENALLA ET UNE ENQUÊTE SUR LES RAISONS POUR LESQUELLES MACRON PROTÈGE DES PERSONNAGES VIOLENTS ET HORS-LA-LOI

President Trump-Vladimir Poutine joint press conference

I watched again the joint press conference of President Trump with Vladimir Poutine…and I can’t find nothing wrong with it. The Swamp has gone hysterical about it but it was foreseeable. The thing that made the Swamp angry the most is probably the fact that President Trump exposed the corrupt elements of the intelligence community, for what they are, and that he did it in front of the whole world and with Vladimir Putin as a witness. I don’t think I could have done it better. It was both brilliant and perfect. As I have said in earlier articles, there are people in the intelligence community, in the police also, who are doing things that are immoral and sometimes illegal. They have smeared and framed thousands and thousands of people, destroyed their lives, their reputation. They did it very often to please politicians hungry for power and control. They got away with it most of the times because the people they targeted were too little to defend themselves. But now that they have tried their dirty tricks on the President of the United States, and that it failed, finally, they are going to answer for their misdeeds. They are in trouble. John Brennan, James Clapper and James Comey can say what they want but the facts speak for themselves. I think that in the long run the fallout of that meeting will be great for both countries and for the world. If the United States and Russia can work together to build a better world it would be fantastic. Because now, in the current system, you have China that is ripping off everybody else with their cheap products and the robbery of technology and intellectual property that they do, and you have the islamists who destroy the cultures of the world one by one with their ideology of conquest. The United States and Russia, by cancelling each other out as they have been doing for more than a century, are enabling the complete collapse of civilization itself. This is it. We have an appointment with history and I want our world leaders to be there on time when the fate of the planet is on the line.

Raheem Kassam on Theresa May and the UK, on SFR

To listen to the show on the original Secure Freedom Radio page, please visit:

Theresa May’s Government In Turmoil

L’affaire de la saisie de la dotation publique du Rassemblement National: Le lent glissement de la France dans l’anarchie…

Décidément, il est difficile de prendre des vacances lorsque l’on défend la liberté, puisque ses adversaires, eux, n’en prennent pas. Une des plus récentes attaques sur nos valeurs démocratiques concerne le Rassemblement National, présidé par Marine Le Pen. Deux juges viennent, arbitrairement, de saisir la redevance d’État (dotation publique) destinée au financement du parti, prétextant une histoire de rémunération de permanents du Front National avec des fonds de l’Union Européenne, qui aurait eue lieu de 2009 à 2017. Ce principe de financement publique, qui existe d’ailleurs dans d’autres pays également, permet à un parti politique français de toucher une subvention proportionnelle au nombre de votes obtenus aux élections ainsi qu’au nombre de parlementaires élus. Deux juges ont donc décidé de sortir de leur réserve pour faire de la politique. Du fait de cette décision, le parti ne peut plus fonctionner puisqu’il n’en a plus les moyens.

Le plus ahurissant dans cette affaire, c’est l’arrière-goût désagréable qu’elle laisse dans la bouche des Français et de tous ses enfants. Après Charles de Gaulle, les élites politiques françaises ont essayé, même si elles n’étaient pas toujours très convainquantes, de faire semblant que la France était encore un grand pays. Elles ont essayé de continuer à projeter l’image que la France était toujours la France malgré les difficultés. Mais depuis Hollande et Macron, on essaie même plus. On a laissé tomber. Marine Le Pen dans l’une des entrevues que je joins ici, a raison de faire remarquer que la perception au niveau international de l’affaire sera terrible. Ce qui vient de se produire donne l’impression que la France est une république de bananes, littéralement. De plus, pour rajouter à l’injure et au bafouement total de nos droits et de celui de vivre dans une république démocratique où les citoyens ont des libertés, il est triste de constater que certains des adversaires politiques de Marine Le Pen ont adopté une attitude manquant de professionnalisme et de hauteur. Pour donner un exemple, l’UPR à écrit seulement deux lignes (voir la section Magouilles politiciennes) sur son site web officiel, en relayant un article du journal L’Express, en reprochant aux membres du Rassemblent National des dépenses injustifiées en bouteilles d’alcool et en repas. On se demande bien ce qu’ils auraient dit des opulences de Louix XVI. Or, de toute évidence, même si l’information s’avérerait fondée et véridique, on peut se questionner sur la pertinence d’informer la population sur le train de vie des membres du Rassemblement National à Bruxelles, si ce n’est pour ternir leur réputation et les discréditer. Et de toute manière, les institutions bruxelloises regorgent de politiciens, bureaucrates, fonctionnaires et lobbyistes qui sont loin d’être sans reproches. Alors d’entendre ces gens-là faire la morale sur les comportements mondains des membres du RN est plutôt assez comique.

Mais la question n’est pas là. La question est la défense de nos institutions et de nos droits. François Asselineau, que j’aime beaucoup soit dit en passant, a fondé l’UPR voilà plus de dix ans. L’UPR est un parti politique qui est voué à un brillant avenir. Mais là, disons qu’il a raté le bateau. Si on laisse le gouvernement français saisir la dotation du RN, demain, c’est peut-être celle de l’UPR ou d’un autre parti d’opposition qui sera saisie. La vie démocratique en France est en danger, non seulement le principe même des élections mais aussi celui de l’état de droit, ainsi que la notion de propriété privée. Vous n’êtes pas sans ignorer que les pensions des personnes âgées sont visées par les envies de beaucoup de prédateurs en Occident par les temps qui courent, pas simplement en France. Si des gouvernements peuvent se laisser tenter à saisir (ou diminuer) les pensions de la vieillesse, à saisir la dotation publique d’un parti politique, demain, ce sera peut-être vos salaires, vos économies, votre maison avec tous ses meubles qu’ils saisiront.

J’appelle tous les Français, surtout ceux en position d’autorité et de responsabilité, à faire preuve de jugement, de grandeur et de sens de l’état. Ce que vous pensez de Marine Le Pen et des adhérents du Rassemblement National n’a aucune importance. Il s’agit ici de sauver la démocratie. Il s’agit ici de sauver la France. Cette décision arbitraire des magistrats doit être renversée immédiatement dans l’intérêt de tous les Français et dans l’intérêt de la France. Je vous laisse avec deux entrevues de Marine Le Pen, ainsi que le communiqué de presse du parti sur le sujet.

Alerte démocratie : Conférence de presse de Marine Le Pen

Débat sur l’avenir de l’Union Européenne lors de l’émission ‘Dans la gueule du loup’

Conférence de presse improvisée du Président Trump à l’émission ‘Fox and Friends’

J’écris cet article en français car je veux être certain d’être bien compris par nos bonnes élites gauchistes qui gouvernent le Canada et le Québec. Ces élites se plaisent à détester le Président Trump pour ce qu’il représente, pour ce qu’il est, pour ce qu’il incarne. DonaldTrump représente tout ce qu’ils n’auront jamais, i.e. la force, la détermination, la clarté de jugement et la capacité de se faire respecter. Vous savez, depuis que j’ai créé ce blogue en 2010, j’ai eu à faire face à passablement d’adversité. On m’a harcelé et intimidé de toutes sortes de manières, tout simplement parce que j’ai voulu défendre ce qui est vrai et surtout ce qui est bon pour l’être humain. Un jour, j’écrirai un livre sur mon histoire. Vous ne croirai même pas 25% de tout ce qui sera dedans! Le Président Trump parle souvent de la ‘swamp’ américaine, cet ensemble d’individus qui vivent en paria sur le dos des contribuables en s’accaparant les richesses de l’état pour leur bien-être personnel. Eh bien, c’est une évidence qu’il y en a une également, une ‘swamp’, au Canada, aussi corrumpue que sa comparse américaine. En ce dimanche béni, le jour du soleil, j’ai pensé vous présenter cette conférence de presse improvisée du Président, tenue ce vendredi dernier. Elle représente bien ce qui est en train de se passer sur la planète: les patriotes sortent des sentiers battus pour s’adresser aux citoyens, directement, en parlant des vraies affaires. La swamp s’accroche au pouvoir désespérément. Elle recourt à toutes les saloperies possibles pour demeurer au pouvoir. Mais cela ne sert à rien puisque l’avenir est à nous. Personnellement, malgré toutes les difficultés et les souffrances que j’ai dû endurer, je suis convaincu d’une chose: c’est moi qui rira le dernier. Vive le mouvement patriotique, vive le Président Trump et vive les États-Unis d’Amérique!