Interviews with Tobias Lindberg, Simon Holmqvist and Birgit Weissmann on Red Ice TV

These two Red Ice TV shows demonstrate the violence that is perpetrated against people of European descent in Europe. Physical aggressions, rapes, are common. But the worst of it is sneaky. It is the slow replacement of the population that is occurring, the replacement of the white people by people of color from Africa, the Middle East and Asia. Violence is only a tool that is used to coerce, convince into submission. The first video is an interview with two activists of the Nordic Resistance Movement, Tobias Lindberg and Simon Holmqvist. They describe and explain the phenomena of gang rapes in Sweden perpetrated by foreigners. The second interview is with the political activist Birgit Weismann. She presents here a summary of the situation in Germany.

Andrée Ruffo se prononce sur le problème de la pédophilie chez les Scouts

Une question fondamentale se dégage de cette entrevue, ainsi que des autres que vous retrouverez plus bas sur cette page: L’organisation des Scouts facilite-elle, par insouciance, irresponsabilité, complaisance ou complicité, l’accès des pédophiles aux enfants? Hum… Disons que plus rien ne me surprend en ce bas monde.

Andrée Ruffo sur les ondes de Benoit Dutrizac

Michael McKay,directeur général de Scouts Canada

Tribune téléphonique chez les Scouts

Bacha Bazee: Lorsque certaines traditions de l’Afghanistan donnent le goût de vomir

Ce reportage sur cette « tradition » pachtoune donne la nausée. Filmé dans des conditions dangereuses, comme le souligne le présentateur, il nous montre un visage de l’Afghanistan que nos bons médias occidentaux, gauchistes pour la plupart, ne connaissent ni ne veulent connaître. La tradition du « Bacha Bazee », c’est ni plus ni moins que l’organisation de la prostitution de jeunes garçons destinée à des hommes d’âge mûr. On les habille, prépare, coiffe comme s’ils étaient des femmes, afin qu’ils aient une apparence féminine, pour des soirées durant lesquelles ils danseront pour séduire les hommes. Il n’est pas rare qu’ils soient abusés sexuellement par la suite, de façon répétée, et dans certains cas même ils se font carrément assassiner par leurs maîtres et/ou amants pour une raison ou une autre.

Or, ce phénomène se produit dans une société où les femmes sont exclues du regard des hommes, cachées derrière des burqas, bien sagement à la maison, en raison de l’islam rétrograde qui se trouve en Afghanistan, comme dans d’autres pays d’ailleurs. Et je vous l’avoue d’emblée, c’est ça qui me fait le plus suer là-dedans. J’ai remarqué trop souvent dans ma vie que le mépris des femmes et de la sexualité féminine mène presque toujours à ce genre de pratiques et de comportements. Là où les femmes ne sont pas désirées, ne sont pas considérées comme des objets de désir, les femmes dépérissent comme des fleurs sans eau ni lumière, et la sexualité masculine, elle, inévitablement, se pervertit pour prendre des formes déviantes. En effet, lorsque l’on est plus capable de bander sur une femme parce que l’on a le crâne rempli d’idioties religieuses ou réactionnaires, eh bien il est possible effectivement que l’on se mette à préférer les jeunes garçons. En visionnant ce document, on ne peut faire autrement que de mépriser la culture afghane qui a permis une telle pratique. Et l’on se dit, dans le fond, que les Américains et les Canadiens ont bien fait de s’y rendre avec leurs soldats. Si l’on était contre la mission en Afghanistan avant de voir ce reportage, on change d’avis rapidement. Cette tradition démontre avec une clarté étonnante l’incompatibilité de notre civilisation avec celle du monde arabo-musulman. Alors que la nôtre contient et encourage les idées de progrès, du respect des droits humains, des valeurs des Lumières, de la réflexion, de l’exercice du sens critique, la civilisation arabo-musulmane finit toujours, on dirait, par mener aux pires abus et à la barbarie. Franchement, je préfère de beaucoup nos danseuses nues en Occident à ces « Bacha Bazee ». Nous, quand on bande, on bande sur une vraie femme qui est libre de ses allées et venues et de mener sa vie comme bon lui semble. Lire la suite

Femmes voilées, femmes violées: L’agression de Caroline Sinz en Égypte

L’agression physique et sexuelle de Caroline Sinz, cette reporter française, qui s’est produite en plein jour au Caire, sur la place Tahrir, en dit long sur le degré d’endormissement de nos élites. Il me semble que cela n’est pas la place d’une femme que d’être envoyée sur les lieux de guerres, de révolutions, de révoltes et d’émeutes où il y a du brasse-camarade en tout genre. Cela ne prend pas un doctorat en sécurité pour comprendre que ce genre de contexte place les femmes dans des situations vulnérables. Quand est-ce que les médias, gouvernements, armées, institutions et compagnies de l’Occident vont réaliser cela? En plus, l’Égypte est un pays musulman où la culture et la religion suggèrent aux hommes qu’une femme non voilée demande à être violée. Femmes voilées, femmes violées, l’un mène vers l’autre. Frustrés, portés par l’hystérie de la foule, gagnés par la rage révolutionnaire de type « Révolution Française », ces gens ne peuvent résister au viol d’une femme occidentale, blanche, blonde, française et chrétienne car pour eux, elle incarne le mal. En fait, ce genre d’événement ressemble beaucoup aux viols de certaines femmes au Moyen-Âge qu’on pensait être des sorcières. On les violait pour les tuer ensuite, puisqu’on considérait qu’elles ne valaient guère mieux qu’un animal. Franchement, notre société est vraiment idiote si elle pense que les femmes vont être bien traitées dans les pays musulmans, surtout ceux en révolution.

Caroline Sinz en entrevue avec Mario Langlois

L’Église Catholique au service de l’humanité: plus de 2000 ans d’abus…

Je vous invite à écouter cette entrevue avec France Bédard, Présidente et fondatrice de l’Association des victimes de prêtres catholiques. Elle nous relate son expérience personnelle d’abus de la part d’un prêtre et nous entretient également sur l’Association, ses buts, ses actions en justice, etc. Les gens doivent avoir le courage de dénoncer l’abus sexuel de tout azimuts, incluant celui fait par le clergé et le personnel catholique. Eux qui se présentent avec tant de vertu, de pureté, seraient-ils, en fait, des hypocrites de la plus basse espèce? Combien d’enfants ont été abusés depuis le début de l’Église Catholique? « Laissez venir à moi les petits enfants »…disait Jésus. Le clergé catholique aurait-il interprété cette phrase pour légitimer l’abus sexuel sur les enfants? Les pédophiles l’auraient-ils compris comme une caution, une permission? Cette « caution » aurait-elle, par la suite, « inspiré » certains à trouver la « vocation » pour entrer dans les ordres? Une nouvelle forme de christianisme s’annonce à nos portes. L’Église Catholique qui agonise depuis quelques siècles déjà va bientôt mourir pour laisser la place à autre chose. Un jour, Ève sera représentée complètement nue dans les églises et les jours saints, ce seront des danseuses nues d’âge adulte qui viendront divertir les croyants. Le règne des pédophiles sera chose du passé. Voici l’entrevue, ainsi que le lien pour la page web de l’Association.

France Bédard, Présidente de l’Association des victimes de prêtres

Victimesdeprêtres.org