Marine Le Pen et François Asselineau se prononcent sur le Traité d’Aix-la-Chapelle

Il y a des odeurs de Régime de Vichy qui émanent de ce traité. Encore une fois, la France se place sous la coupe d’une puissance étrangère. Nous devons résister de toutes nos forces à l’occupation. Vive la République et vive la France!

Entrevue avec François Asselineau sur TV-Libertés et BFM-TV

Excellente entrevue (qui date de quelques semaines) sur TV Libertés avec François Asselineau, président et fondateur de l’Union Populaire Républicaine, qui ces jours-ci essaie de convaincre les députés et sénateurs français d’entamer la procédure de destitution du Président Emmanuel Macron, puisque ce dernier ne respecte pas la Constitution. À cet égard, le dossier progresse bien. Un premier député, Franck Marlin, a accepté de donner suite à la proposition du chef de l’UPR. Je joins aussi une courte entrevue accordé à BFM-TV où ce dernier commente le dossier des Gilets Jaunes. Entre autres choses, il fait remarquer que les revendications des Gilets Jaunes ne trouveront jamais de réponses favorables tant que la France restera dans l’Union Européenne et dans l’Euro, et il a raison.

Entrevue avec Florian Philippot sur le Frexit et mise au point de François Asselineau sur la procédure de destitution d’Emmanuel Macron

Cette entrevue avec Florian Philippot réalisée voilà quelques semaines est très intéressante à plusieurs égards. L’ancien haut-gradé du Front National a fondé son propre parti politique, Les Patriotes, afin de réaliser la souveraineté de la France par le biais du Frexit, i.e. par la sortie de la France de l’Union Européenne. Parmi les nombreux points forts de l’entrevue, et en plus d’énoncer des positions claires sur l’ensemble des sujets, Philippot a démontré une ouverture possible afin que son parti entre en dialogue avec l’Union Populaire Républicaine de François Asselineau. Rappelons-le pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, l’UPR propose elle aussi que la France sorte de l’Union Européenne. Je profite de l’occasion pour joindre une vidéo récente du chef de l’UPR dans laquelle il fait le point sur la procédure de destitution du Président Emmanuel Macron qu’il a proposée. Asselineau a fait parvenir dernièrement à l’ensemble des députés et des sénateurs français une lettre leur demandant de lancer la 1ère étape de la procédure de destitution du Président selon l’article 68 de la Constitution, accompagnée de dix (maintenant treize) violations de cette Constitution que le Président Macron a commises. Je joins aussi le texte de la mise à jour de la proposition de destitution publiée aujourd’hui sur le site web de l’UPR.

Mise à jour de notre dossier d’appel à lancer la procédure de destitution de Macron (incluant 3 nouvelles violations de la Constitution par le président de la République)

Robert Spencer: Why isn’t Obama charged with treason for his Iran dealings?

La France sous occupation…

Le film intitulé Collaborations permet de jeter un regard perçant et précis sur ce qu’a été la collaboration de la France avec l’Allemagne nazie. Cette collaboration s’est effectuée à tous les niveaux, politique, financier, militaire, etc. Mais elle s’est fait surtout à sens unique car c’était toujours les Allemands qui en bénéficiaient et les Français qui devaient en payer la note. La collaboration a été rendue possible grâce à la volonté active de deux hommes, le Maréchal Pétain et Pierre Laval. Se sont eux qui ont décidé de se plier à la volonté de l’occupant en demandant toujours de plus en plus de sacrifices aux Français. Collaborations est un excellent film, critique et bien ficelé, réalisé semble-t-il avec des images d’archives colorés. C’est à s’y tromper tellement c’est bien fait. Or, ce qui me préoccupe surtout dans ce film, n’est pas tant le regard qu’il pose sur l’occupation nazie de la France mais plutôt celui qu’il pose sur la situation actuelle. C’est absolument incroyable comment la situation de la France aujourd’hui ressemble à celle de l’occupation.

En visionnant le film, je dois vous avouer que j’ai eu beaucoup de peine à ne pas reconnaître dans les actions de Pétain et de Laval beaucoup des compromissions et des tergiversations des Président et Premier Ministre actuel, François Hollande et Manuel Valls. Et on pourrait en dire tout autant de leurs prédécesseurs récents, il faut l’avouer. La France d’aujourd’hui est pressurée de toutes parts. Non seulement l’Union Européenne réclame de plus en plus d’austérité budgétaire, en plus des paiements à effectuer pour renflouer les pays en faillite mais aussi, les diverses allocations sociales à verser à tous les réfugiés et immigrants qui débarquent en France pèsent de plus en plus lourd sur le budget de la France. La France se fait saigner à blanc. Dans le film, certains passages sont très révélateurs. « Tout doit être fait pour favoriser la désunion de la France et par là même sa faiblesse afin d’influencer l’évolution sa vie politique et assurer notre domination », écrivait Otto Abetz à Hitler en août 1940 (vers environ 19:00 minutes). Hermann Göring et Joseph Goebbels envisageaient littéralement un écrasement définitif et le pillage des richesses de la France. « Piller tout, jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus » écrivait Göring (vers environ 20:00 minutes). Le film passe en revue la constitution de différents mouvements politiques qui ont vu le jour durant cette période, comme le Rassemblement National Populaire, et aussi surtout la création d’une police secrète, le Service d’Ordre, ayant comme tâche de débusquer les Juifs et les communistes. La présence d’islamistes présentement sur le territoire européen à cet égard est particulièrement suspecte, puisqu’ils abhorrent eux aussi les Juifs et les communistes et que le fichage des citoyens est devenu maintenant un jeu d’enfants avec internet. L’État français va même jusqu’à financer la construction de nouvelles mosquées, ce qui n’est pas peu dire.

Au-delà de tout ceci, je ne peux m’empêcher de penser que la collaboration n’est jamais une solution. Pétain et Laval se sont trompés. Bien sûr, la collaboration apporte certains avantages à court terme mais de graves conséquences à moyen et à long terme, alors que la résistance fait cruellement souffrir à court terme mais avec la possibilité d’une victoire éclatante à moyen ou à long terme. En d’autres termes, il vaut mieux souffrir tout de suite que de souffrir plus tard et mourir. Le Conseil National de la Résistance avait raison. La collaboration ne sera jamais un voie acceptable pour les Français. Alors que les politiques du Président Obama favorisent l’installation du chaos, de conflits et de troubles partout sur la planète, nos leaders politiques doivent réaliser que, parfois, il est bon de désobéir. Si la désobéissance est un choix, elle devient un devoir dans certaines circonstances. Les hommes politiques français sont à la croisée des chemins. Une décision doit être prise et vite. Il est impératif que Youtube garde en ligne ce très important document qui restera longtemps une référence en ce qui concerne le suicide d’un société.

Entrevue avec Trevor Loudon sur les liens entre l’Union Soviétique et l’islam

Cette excellente entrevue avec l’activiste politique et blogueur Trevor Loudon brosse le tableau des liens étroits existant entre les fondamentalistes islamistes et les mouvements, partis, régimes et pays communistes et/ou socialistes. Il a présenté les fruits de sa recherche dans un livre intitulé The Enemies Within: Communists. Socialists and Progressives in the U.S. Congress. La thèse du livre, en gros, est que l’Union Soviétique n’a cessé depuis la fin de Deuxième Guerre Mondiale d’infiltrer l’Occident, en particulier les États-Unis, afin de se livrer à du sabotage de l’intérieur. Depuis la chute du Mur de Berlin, la Russie continuerait de se livrer à cette infiltration et ce sabotage par l’emploi des fondamentalistes islamistes. Durant cette entrevue d’une heure avec Frank Gaffney, l’auteur donne plusieurs exemples pour étayer son propos, notamment l’activité de groupes comme ACLU, le Council for a Livable World, celle d’oligarques comme George Soros et de politiciens comme Barack Obama. Le travail de Loudon complète bien les travaux de Diana West sur l’infiltration communiste des États-Unis, qu’elle a merveilleusement bien campé dans son livre American Betrayal: The Secret Assault on Our Nation’s Character. Ces deux livres donnent l’autre côté de la médaille expliquant l’effondrement de l’Occident. Dernièrement, je vous ai présenté une série d’entrevue avec l’auteur Peter Levenda sur le monde underground nazi de l’après-guerre dans son livre intitulé The Hitler Legacy. Un autre ouvrage du même genre de John Loftus intitulé The Secret War Against the Jews: How Western Espionage Betrayed The Jewish People, présente l’histoire de l’industrie pétrolière et de ses liens avec le renseignement. Il nous amène à comprendre comment ces éléments ont façonné la résolution des conflits et des guerres et pourquoi les idéologies nazie et islamiste ont pu continuer à prospérer malgré la monstruosité de leurs actions.

Ceci m’amène à une réflexion plus générale. Je vous avoue que cela me fatigue depuis longtemps mais on dirait que le moment est venu de faire le point. Comme vous le savez sans doute si vous suivez ce blogue depuis un certain temps, ce site est dédié au combat contre les idéologies totalitaires, quelles qu’elles soient. Or, je remarque que bien peu de mes contemporains sont capables de suivre mes pas. Les activistes antinazis ou antifascistes sont rarement anticommunistes et vice versa. Les gens choisissent un camp ou l’autre sans comprendre qu’il s’agit des deux côtés d’une même médaille. Pour donner l’exemple des États-Unis, pour les Républicains tout est de la faute des Démocrates, et pour les Démocrates, tout est de la faute des Républicains. Si on passe en revue la planète, on voit aussitôt que les protagonistes d’un conflit se blâment l’un l’autre continuellement. Arabes et Juifs, Ukrainiens et Russes, Iraniens et Saoudiens, Chiites et Sunnites, orthodoxes et catholiques, catholiques et protestants, Irlandais et Britanniques, Canadiens-Français et Canadiens-Anglais, etc, etc… C’est toujours la faute de l’autre. Cependant, l’histoire montre toujours qu’il n’y a ni bons ni méchants mais des circonstances qui font en sort que certains peuples ou certains pays prennent des décisions afin de protéger leurs intérêts ou leur survie. Les protagonistes d’un conflit ont à la fois tort et raison, en ce sens qu’ils défendent leurs intérêts et donc, à ce niveau, ils ont tous des choses à se reprocher.

Je suis estomaqué par le fait que beaucoup de mes contemporains ne peuvent pas voir les deux côtés des choses. Pour donner un exemple concret, mes deux émissions de radio préférées, For The Record animée par Dave Emory et Secure Freedom Radio animée par Frank Gaffney, reçoivent régulièrement des excellents invités. Or, les invités de l’une des deux émissions ne sont jamais invités sur l’autre, ce qui fait que le débat d’analyse politique et de renseignement se fait en vase clos, même si le résultat est très bon. Ainsi, en ce qui concerne les excellents livres que j’ai cité précédemment, il faut donc les lire en parallèle. Comme les auteurs ont vraisemblablement des réticences à tenir compte de l’autre côté de la médaille, c’est le lecteur lui-même qui doit le faire. On en est rendu là. Je vous invite donc à livre The Hitler Legacy, The Secret War Against the Jews, American Betrayal et The Enemies Within en parallèle en « remplissant les espaces libres » qui auront été laissés par leurs auteurs. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons reprendre en main notre compréhension de l’histoire. Je vous offre également certains articles précédents où vous pourrez retrouver des entrevues avec les autres auteurs mentionnés.

Trevor Loudon sur Secure Freedom Radio

Entrevues #5, #6 et #7 avec Peter Levenda sur l’héritage hitlérien et le djihad mondial

Entrevue #4 avec Peter Levenda sur l’héritage hitlérien et le djihad mondial

From Communism to Islamism: The Secret Invasion of American Society

Diana West: Des agents soviétiques ont subverti les États-Unis dans les années trente

John Loftus parle de son dernier livre, America’s Nazi Secret

FTR #731 Interview with John Loftus about “America’s Nazi Secret”

Entrevue de James O’Keefe sur Secure Freedom Radio

Cette entrevue avec le président et fondateur de Project Veritas est très troublante. Durant cette entrevue, O’Keefe raconte aux auditeurs le résultat d’une enquête qu’ils ont réalisé sur les campus des universités américaines de Barry et Cornell. Ils ont envoyé des représentants qui, se faisant passer pour des étudiants, ont essayé de voir s’il était possible d’obtenir de l’aide pour créer un groupe étudiant qui serait pro-État islamique. Le groupe aurait pour mission de faire parvenir de l’aide à l’État islamique et de faire venir ici des djihadistes. Aussi étonnant que cela puisse paraître, cela ne semblait pas du tout un problème, sur ces deux campus en tous cas. On vit vraiment dans un curieux de monde. Retrouvez l’entrevue au deuxième segment.

James O’Keefe sur Secure Freedom Radio

L’indépendance de l’Algérie: La honte de la France…

Le documentaire « La valise ou le cercueil » est accablant à regarder, tout simplement parce que l’on arrive pas à y croire. L’attitude du Général de Gaulle est incompréhensible de la part d’un homme qui est supposé incarner le patriotisme. Il a tout simplement abandonné les Français d’Algérie, les Harkis, à la folie meurtrière des arabes et des terroristes du FLN. Ce qui s’est passé là lors de cette période rappelle en tout points ce qui se passe en Irak et en Syrie aujourd’hui, ce qui prouve que les pulsions djihadistes des peuples arabos-musulmans ne datent pas d’hier ni du 11 septembre 2001. Ces pulsions viennent de l’islam, tout simplement et les contorsions lexicales d’un Cameron ou d’un Obama ni changeront rien. L’ensemble de l’oeuvre donne l’impression que le Général de Gaulle a cédé à des pressions pour permettre l’indépendance de l’Algérie mais surtout pour laisser l’Algérie elle-même à une certaine élite…en larguant les Français et autres européens qui avaient pourtant besogné dur pour la développer. Qui sont ceux qui ont fait ces pressions? Les Américains, les Soviétiques, les Arabes eux-mêmes ou des gens du monde de l’ombre? C’est une honte. Notre indignation ne doit pas être sélective. Si on pleure sur le sort des Juifs suite à la Shoah, et avec raison, on ne doit pas oublier ni les Harkis ni les Arméniens ni tous les autres peuples victimes de génocide. J’avais jusqu’à maintenant une admiration pour le Général de Gaulle mais elle vient de se terminer aujourd’hui. Le premier rôle d’un patriote est de défendre son pays et sa nation, pas de la laisser en proie aux terroristes. Aussi, malheureusement, certains signes donnent l’impression que ce scénario pourrait se répéter. Si la France a abandonné les colons français en Amérique du Nord en 1760, les Harkis dans les années 1960, abandonnera-t-elle les Français de souche, en France, à la folie meurtrière des dix millions de musulmans qui sont déjà sur son territoire? Les états occidentaux nous ont-ils trahis secrètement afin de se concilier les pays arabos-musulmans, exportateurs de pétrole pour la plupart? Ce documentaire doit être vu et revu et médité. L’heure est grave. Si l’on nous a abandonnés, eh bien qu’on nous le dise. Cela aura au moins le mérite d’être clair. Je joins également une vidéo d’Aldo Stérone qui nous parle ici justement de l’élite islamiste d’Algérie.

Entrevue avec Diana West: Bill Clinton aurait autorisé le transfert de secrets militaires à la Chine communiste…

Diana West parle ici d’éléments très sensibles de la présidence de Bill Clinton qui, malheureusement, n’ont fait l’objet d’aucune attention médiatique. Dans un article précédent, je vous suggérais une entrevue avec Kenneth Timmerman qui attribue l’attaque sur les missions diplomatiques américaines à Benghazi le 11 septembre 2012 à l’Iran. Question: Y aurait-il un lien de cause à effet entre la divulgation de secrets militaires à la Chine par Bill Clinton et certaines opérations militaires effectuées par des groupes islamistes durant les dernières années, dont le 11 septembre 2001? Retrouvez l’entrevue au deuxième segment.

Diana West sur Secure Freedom Radio

Une patriote défend la foi chrétienne contre la profanation de l’Église du Souvenir de la Réforme

Le vidéo qui suit présente sommairement l’intervention de cette femme lors d’une cérémonie chrétienne où l’on avait invité un imam à lancer une prière, le 10 novembre 2013 dans la ville de Speyer en Allemagne. Brandissant le drapeau allemand, elle en appelé aux noms de Jésus et de Martin Luther et a dénoncé la présence de cet imam comme « un mensonge ». Elle a été chassée de l’Église, en remerciements pour son geste de patriotisme et de foi. Un exercice similaire avait eu lieu aussi le 27 octobre dans la ville de Neustadt-Hambach. J’ai joint deux vidéos de cette performance et de la protestation des patriotes allemands à l’extérieur de l’Église. On peut difficilement établir s’il s’agit du même imam mais c’est possible. Mais qu’est-ce qui se passe donc en Allemagne, bon sang?