Réunion publique du Président Trump à Harrisburg, 29 avril 2017

Le Président Trump a tenu cette réunion publique pour souligner les 100 jours de son administration et pour honorer sa promesse de boycotter le dîner des correspondants de la Maison-Blanche.

Entrevues avec Mark Helprin et Yoram Ettinger sur Secure Freedom Radio

Ces deux entrevues récentes de Secure Freedom Radio ont retenu mon attention. La première, avec Mark Helprin, s’arrête sur les différents défis qui attendent le Président-élu Donald Trump au niveau de la sécurité nationale. La seconde, avec l’ambassadeur Yoram Ettinger, fait le tour des différents problèmes auxquels fait face l’état d’Israël dans la défense de son territoire face aux djihadistes islamistes et à des organisations internationales, comme l’ONU par exemple, qui encouragent des mouvements de boycott comme le BDS et autres initiatives pour délégitimer Israël.

Mark Helprin sur Secure Freedom Radio

Yoram Ettinger sur Secure Freedom Radio

Agenda du Président-élu Trump pour les cent premiers jours

Dans cette courte vidéo, le Président-élu Donald Trump présente son agenda pour les cent premiers jours de son Administration. Ces mesures seraient mises en place ou en application dès le jour 1. En date d’aujourd’hui, les compagnies Ford et Carrier ont renoncé à certaines délocalisations au Mexique afin de garder les emplois aux États-Unis. Cela ne se serait jamais matérialisé sans le leadership du Président-élu et son plan de match pour faire à nouveau des États-Unis une puissance économique de premier plan. Je profite de l’occasion pour me prononcer sur le processus de nomination à des postes stratégiques. J’ai évité de le faire jusqu’à maintenant car je faisais confiance au Président-élu pour choisir les bonnes personnes. Mais, le poste de Secrétaire d’État étant si critique pour le bon fonctionnement du gouvernement, je ne peux m’empêcher de faire les remarques suivantes. D’abord le nom de John Bolton saute aux yeux immédiatement. Bolton a toutes les qualités et l’expérience requises pour bien s’acquitter de cette tâche. Il incarne le sérieux, le professionnalisme et le réalisme politique qui sont déterminants dans ce genre de fonction. Aussi, je dois avouer que je trouve étrange que quelqu’un comme Mitt Romney soit considéré pour le poste de Secrétaire d’État. Romney a été absolument lamentable durant la campagne présidentielle de 2012. Il a complètement disparu les deux derniers mois de la campagne. Comme Secrétaire d’État, les États-Unis ont besoin de quelqu’un qui pourra tenir tête aux Ayatollahs iraniens, à la Russie, à la Chine, à la Corée du Nord, à Cuba et à tous les autres régimes dictatoriaux du monde. Si Mitt Romney n’a même pas voulu ou été capable de tenir à Obama lors d’une campagne électorale, comment pourrait-il tenir tête à ces gens-là lors de rencontres internationales? De toute façon, rien n’empêche Mitt Romney de servir dans l’Administration Trump dans d’autres fonctions. Parmi les autres candidats mentionnés, je suis sûr que Rudy Giuliani ferait un bon choix mais c’est une question de préférence. Également, des gens comme Newt Gingrich et Mike Huckabee pourraient très bien servir le gouvernement et le peuple américains. Il s’agit tout simplement pour l’équipe de transition du Président-élu de leur trouver le bon rôle à jouer. Par ailleurs, pour ce qui est des postes au niveau de la sécurité nationale, le Président-élu Trump devra choisir des gens avec lesquels il est complètement en phase au niveau du plan de match et en qui il a pleinement confiance. De toute évidence, ce seront des nominations extrêmement difficiles puisque les conséquences de mauvaises nominations en ce domaine sont toujours très graves. De façon générale pour conclure, je suis très satisfait du processus de transition jusqu’à maintenant. Ce sera sans doute le plus beau Noël depuis plusieurs années!

Entrevue avec Kevin Freeman sur Secure Freedom Radio

Ne manquez pas cette excellente entrevue avec Kevin Freeman sur la guerre économique se déroulant entre les États-Unis et ses compétiteurs au niveau mondial que sont la Chine, la Russie, les pays du Golfe Persique et des acteurs du monde de l’ombre s’adonnant aux cyberattaques et autres manoeuvres.

Kevin Freeman sur Secure Freedom Radio

Panel sur l’entente avec l’Iran

Quelques représentants du Center for Security Policy présentent ici des observations et commentaires critiques sur la pseudo-entente survenue entre les États-Unis et l’Iran concernant leur programme nucléaire. Cette « entente » n’est ni plus ni moins qu’un acte de reddition de la part de l’Administration Obama. Entre autres points importants, Kenneth Timmerman fait observer que les Russes ont offert à l’Iran voilà quelques années de leur fournir le carburant nucléaire et de reprendre celui-ci une fois utilisé. Cette offre a été refusée car les Iraniens voulaient être en mesure de contrôler le cycle complet du carburant. Dans le même ordre d’idées, les Russes ont aidé l’Iran à développer son programme nucléaire en ne tenant pas compte des applications militaires qui pourraient en découler. Aussi, les programmes nucléaires iranien et nord-coréen sont vraisemblablement conjoints depuis plusieurs années. De son côté, l’Amiral James « Ace » Lyons raconte durant son intervention que les États-Unis auraient pu détruire les bases du Hezbollah au Liban durant les années 1980 mais que le Secrétaire de la Défense de l’époque sous Ronald Reagan, Caspar Weinberger, a refusé de donner l’ordre.

Trois émissions spéciales de Secure Freedom Radio

Je vous offre ici trois émissions spéciales d’une heure de l’excellent programme radio animé par Frank Gaffney du Center for Security Policy. Retrouvez dans l’ordre les chroniqueurs Bill Gertz, Judith Curry et Gordon Chang.

Bill Gertz sur les questions de sécurité nationale en 2014

Judith Curry sur la question des changements climatiques

Gordon Chang sur l’état de la situation actuelle en Chine

Conférence de presse sur la sécurité de nos infrastructures de transport d’énergie

Cette conférence de presse parrainée par le Center for Security Policy avait pour but de présenter devant la presse américaine les préoccupations majeures entourant la sécurité de nos infrastructures électriques et de transport d’énergie. Des attaques sur nos réseaux, effectuées à l’aide d’armes électromagnétiques ou de bombes nucléaires, ou encore simplement des tempêtes magnétiques récurrentes émanant du soleil, pourraient causer des dommages sur nos systèmes d’énergie, les détruire partiellement de façon temporaire ou même complètement de façon définitive. Le groupe de conférenciers ici réunis essaient d’alerter l’opinion publique et celle des décideurs politiques à prendre au sérieux ce type de menace. À cet effet, le plus grave manquement professionnel en ce domaine a été manifesté par l’organisme représentant les diverses compagnies productrices d’énergie et d’électricité, la NERC. Selon les experts du présent panel, qui se présentent sous le nom de « The Secure the Grid Coalition », la NERC ne prend pas au sérieux les problèmes reliés à la sécurité de nos réseaux et ne fait aucun effort pour corriger la situation. Que ce soient pour des raisons financières, de pouvoir ou simplement par paresse ou par négligence, ce genre d’attitude ne pourra que nous attirer des ennuis à moyen terme. Un changement de cap s’impose. Le Congrès américain devrait légiférer pour, par exemple, rendre obligatoire la mise en examen et l’approbation des procédures de sécurité de ces compagnies par le gouvernement américain, le Department of Homeland Security et le Pentagone, sans quoi elles pourraient se voir mises sous tutelle. Un dossier à suivre.

Peter Vincent Pry sur l’éventualité d’attaques électromagnétiques sur nos réseaux électriques et d’énergie

Durant cette excellente entrevue, le Dr Peter Vincent Pry élabore les différents éléments à retenir en ce qui concerne les menaces d’attaques électromagnétiques sur nos réseaux électriques et d’énergie. Que ce soient par le biais de bombes nucléaires que l’on fait détoner en haute altitude, ou par d’autres moyens, ce type de menaces et bien réel. En effet, les armes électromagnétiques existent. De façon officielle, il y a au moins deux pays qui en possèdent, les États-Unis et la Russie mais il y a fort à parier que plusieurs autres pays en possèdent également, comme la Chine, la Corée du Nord, etc, et peut-être aussi des groupes terroristes. Il est difficile de prouver que ces armes sont utilisées concrètement mais on peut certainement noter les effets qu’entraînerait leur utilisation sur le terrain. Parfois ce sont des feux de forêts gigantesques comme en Californie, des tremblements de terre, des tsunamis, etc. Pour donner un exemple, des pluies torrentielles se sont abattues dernièrement au Japon et dans plusieurs autres pays alliés de l’Occident. Les dernières pluies en date dans ce pays ont provoqué des glissements de terrain qui ont fait plusieurs morts dans la ville tristement célèbre d’Hiroshima. Cette ville venait tout juste de commémorer le bombardement nucléaire que les États-Unis leur ont fait subir en 1945. Fait à noter aussi, le tsunami qui s’est abattu sur Fukushima en 2011 a provoqué un incident nucléaire majeur. Or, un tsunami se déclenche parfois lors de secousses sismiques et celles-ci peuvent être provoquées artificiellement par des armes de ce type. Quelqu’un chercherait-il à envoyer un message au Japon? Nous sommes en guerre. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir cela. Seulement, ce n’est pas une guerre conventionnelle. Cette guerre a lieu simultanément dans différentes sphères de la vie humaine, sur les plans économique, financier, météorologique, sanitaire, de la nutrition, de la santé, militaire bien sûr, du renseignement, de la propagande, de l’information, etc. Les grandes puissances se font la guerre indirectement, pour le moment. Nous sommes dans les stades préparatoires à la guerre réelle. Nous n’avons qu’à écouter les informations télévisées pour le constater. Les pays fourbissent leurs armes. Lors d’un article précédent, je vous parlais du combat mythologique entre le Roi des Eaux et le Roi des Sables. Nous y sommes. L’heure a sonné où les guerriers de la liberté vont se lever pour défendre les forces de la vie et de la lumière.

Peter Vincent Pry sur Secure Freedom Radio

Quelles sont les intentions réelles de l’Iran, selon Clare Lopez

Cette conférence fait suite à celle du docteur Walid Phares. Elle a eu lieu lors du même événement. Excellente présentation ici des « vraies affaires » concernant le programme nucléaire iranien. Preuves à l’appui, que ce soient des photos de satellites, des rapports d’agents infiltrateurs sur le terrain ou de d’autres types de renseignements, Clare Lopez documente ici les données fondamentales à retenir et à comprendre pour jauger la menace iranienne. Notamment, elle fait référence au Traité d’Hudaybiyya, conclu par Mahomet avec les tribus païennes Quraysh de La Mecque en 628. Deux ans après cette « entente de paix », Mahomet avait assez de soldats pour prendre La Mecque, ce qu’il fit. Les Iraniens présentement parlent de façon explicite et publique de l’Entente Intérimaire Internationale en donnant en exemple le Traité d’Hudaybiyya. Toute une leçon pour ceux qui sont assez naïfs pour croire à ce genre d’ententes, de type à-la-Chamberlain ou à-la-Yalta. Il y a fort à parier que l’on recevra une de leurs bombes sur la tête, à moins que le cap ne soit changé au plus vite. À voir absolument.