Eric Zemmour parle de son nouveau livre « Le suicide français »

Zemmour parle du mal de vivre français, qui tourne au suicide collectif. Le voici en entrevue avec Ruth Elkrief dans le premier vidéo. L’autre document est un débat en compagnie de Nicolas Domenach sur le plateau de l’émission « Ça Se Dispute ». Zemmour mentionne quelque part que « l’on nous mène une guerre » (à la France). Cela m’amène à vous proposer un article précédent mettant en vedette le conférencier et chef de l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau. Durant cette excellente conférence, Asselineau nous apprenait entre autres que François Mitterrand avait déclaré à la fin de sa vie que les États-Unis menait une guerre secrète contre la France, effectuée à l’aide de moyens économiques et politiques. Fait très intriguant à noter aussi, une des dernières déclarations de l’État islamique contre l’Occident contient des propos haineux envers les Français, lorsqu’on invite les djihadistes à tuer surtout les « méprisables et sales Français ». Vous me direz que ce sont les islamistes qui disent cela, pas les Américains. D’accord. Mais pourquoi les islamistes devraient-ils haïr davantage les Français que les Allemands, les Italiens, les Grecs, les Espagnols, les Russes ou les Chinois? Aux yeux des islamistes, tous ces peuples sont des infidèles. Il n’y a pas de raison objective de haïr plus les uns que les autres. Que cette mention ait été insérée dans la déclaration de l’État islamique me fait dire qu’il y a anguille sous roche. Enfin. Je vous invite à la réflexion. Pour ma part, je me dis que le peuple français, dans lequel j’inclus tout aussi bien Français, Belges, Suisses, Québécois et l’ensemble des membres de la francophonie, devra lutter pour sa survie bec et ongles. On ne nous fera pas de cadeau. Que voulez-vous, on doit bien avoir quelque chose qui tape sur les nerfs…

Entrevue avec Alain Rodier sur le renseignement et le djihadisme

Excellente entrevue ici avec Alain Rodier, professionnel du renseignement. Je joins également le clip d’un épisode de l’émission « Ça se dispute », avec Éric Zemmour et Nicolas Domenach, traitant entre autres de l’affaire Mehdi Nemmouche.

Éric Zemmour présente son livre « Le bûcher des vaniteux 2 » sur le plateau de On est pas couché

Éric Zemmour excelle comme à son habitude. Il est un des derniers Mohicans, en quelque sorte, puisque de nos jours en France on trouve de tout, sauf des intellectuels. Lui et quelques autres, comme Alain Finkelkraut, Michel Onfray et Guy Millière par exemple, tentent tant bien que mal d’éduquer et d’instruire une population constituée en majeure partie de sourds et muets. Car la France a été ré-ensauvagée, comme l’a bien illustré Laurent Obertone dans son dernier livre, La France Orange Mécanique.

Entrevue de Marine Le Pen à BFMTV: Elle met K.O. Jean Leonetti

Cette entrevue de Marine Le Pen à BFMTV est absolument fabuleuse. Elle permet de mettre en lumière un état de fait qui s’avère de plus en plus indéniable: Il n’y a qu’elle dans la course à la Présidentielle. Les autres candidats ne sont que des fantoches, des petits fonctionnaires de l’Union Européenne protégeant leur carrière au lieu de défendre la France, et tout ça pour une « Europe » qui ne fonctionnera jamais selon les paramètres actuels. L’Union Européenne et sa monnaie unique, calquée sur la carte de la Grande Allemagne nazie et fonctionnant politiquement sous le mode de l’Union soviétique, est en train de faire mourir un à un tous les peuples européens, en brisant leur économie, leur culture, leur patrimoine, pour ne profiter qu’à un nombre très réduit de non-élus siégeant à Brussels et leurs alliés des « marchés financiers ». Le point fort de cette entrevue-émission s’est produit lors du débat avec Jean Leonetti, ministre chargé des affaires européennes. Ce monsieur supposément très bien élevé s’est comporté comme un véritable rustre en état impoli, désagréable et de mauvaise foi. Il n’a pas cessé d’interrompre Marine Le Pen pour ne dire au fond que des âneries bien souvent ou des phrases vides ou hargneuses. Combien y a-t-il de petits fonctionnaires de ce genre dans l’appareil étatique de l’Union Européenne et dans chacun de ses états membres, je ne sais trop. Mais avec une pareille performance, ce n’est pas étonnant que l’Europe s’en aille chez le diable… En fin de compte, il est évident que la gauche française n’est plus dans le coup en ce qui concerne la défense des citoyens et de leurs intérêts, elle qui se vautre dans une logique de collaboration. À ce sujet, vous pouvez voir cette entrevue avec Éric Zemmour sur la collaboration des réseaux gauchistes en France dans les années qui ont précédé la Deuxième Guerre Mondiale. Décidément, et la France et l’Europe sont au bord du gouffre. Ceux qui ont encore le coeur de défendre leur patrie et ce merveilleux continent qu’est l’Europe doivent se lever et combattre courageusement ces totalitaires collabos qui l’ont transformée en numéro de cirque.


BFMTV 2012 : Marine Le Pen, le reportage par BFMTV

Lire la suite