Alex Jones analyses Apple’s moves to please communist China

I always thought that Apple was different from the ‘other’ Big Tech companies. I thought that, since their machines are difficult to hack, are more secure, more stable, they were on our side…Maybe I was wrong. In this video, Alex Jones brings some interesting facts about Apple that should raise a few red flags, so to speak. The company seems to become more and more friendly with communist China and they are not alone. We know that Google has adapted some of it practices and technologies to please the power elite in China, such as the development of a search engine that will allow the government to censor what people can see and find. Also, communist China has begun implementing a system of ‘social credit score’ by which individuals are rated in society in regard to everything they might say or do. These moves by Big Tech companies such as Apple and Google are frightening. They are showing that they are beginning to act as if China was the new number one superpower of the world. One wonders if they consider themselves de facto ‘Chinese’ companies now. They certainly behave as if they were. Tim Cook utilizes the word ‘curate’ during interviews to describe Apple’s mission. Alex Jones brings the proximity of that word with the word ‘cauterize’, which is very interesting and relevant. It seems that the CEOs of our Big Tech companies have capitulated to the communist Chinese. I don’t know if Tim Cook is the most dangerous living person in the world but the facts that are brought here are very frightening and don’t bode well for the future. After the video, you will find an article by Gordon Chang summarizing the rise of totalitarianism in China.

Gordon Chang: China’s ‘Digital’ Totalitarian Experiment

China’s ‘debt-trap’ diplomacy on Secure Freedom Radio

To listen to the show on the original Secure Freedom Radio page, go to China’s ‘debt-trap’ diplomacy. I added a fifth interview with Robert Ramano from a following program.

Émissions spéciales sur la Chine et sur l’hégire de Secure Freedom Radio

Retrouvez Gordon Chang et Bill Gertz au premier lien pour analyser l’état de la Chine actuelle. Au deuxième lien, retrouvez Soeren Kern dans une entrevue d’une heure pour analyser l’état de développement de la conquête islamique des pays non-musulmans.

Review of China for 2015

Review of the Hijra for 2015

Entrevues avec Gordon Chang et Rick Manning sur l’entente de Partenariat Trans-Pacifique

Lorsque des ententes de libre-échange sont négociées au niveau international, à chaque fois on nous refait le même coup. On nous promet que des millions d’emplois seront créés, à tel point que l’on aura besoin de vestes de flottaison pour ne pas se noyer dans les emplois. Mais, comme cela a été démontré précédemment par d’autres ententes similaires au TPP, les résultats réels sont en fait beaucoup plus modestes que l’on voudrait nous le faire croire. Je partage les inquiétudes de l’animateur radio Frank Gaffney exprimées dans ces deux entrevues. Aussi, je rajouterais qu’il est évident que des efforts sont menés depuis des années pour essayer de réaliser le communisme au niveau planétaire, sous le couvert d’une nouvelle appellation, i.e. la mondialisation. Les efforts déployés pour signer des ententes de « libre-échange » me semblent des tentatives délibérées pour utiliser l’économie dans ce but précis. Aussi, je m’inquiète du sens critique de beaucoup d’élus de par le monde qui semblent prêts à signer n’importe lequel document négocié, du moment où le mot « libre-échange » apparaît sur la couverture. Une entente de libre-échange, c’est comme un contrat de vente ou d’assurance: il faut lire le texte. En ce sens, on doit s’inquiéter du fait que souvent les négociations de ces ententes se font derrière des portes closes, en catimini, et que les personnes désirant consulter les documents de la négociation ont beaucoup de difficultés à le faire. Également, il me semble évident que ces ententes ne font que déplacer des chômeurs de certains secteurs de l’économie vers d’autres. En effet, chaque pays signataire doit faire des concessions dans certains secteurs de son économie, en compensant les pertes par des gains dans d’autres secteurs. Par exemple, si un pays peut plus facilement exporter son beurre d’arachide à l’étranger, peut-être devra-t-il accepter que du lait étranger vienne plus facilement sur son territoire ou des pièces automobiles, etc. Donc, au final, il n’y a pas de réelle création d’emplois ou de richesses dans un système comme celui-là. On ne fait que répartir la richesse autrement, comme dans le bon vieux système marxiste, en changeant les chômeurs de place. Vous pourrez retrouver l’entrevue avec Gordon au dernier segment et celle avec Rick Manning au premier segment.

Gordon Chang sur Secure Freedom Radio

Rick Manning sur Secure Freedom Radio

Guerre imminente entre la Chine et le Japon: Gordon Chang et Bill Gertz

Quelques entrevues sur le début éventuel d’une guerre entre la Chine expansionniste et le Japon, avec l’implication possible d’autres pays. Dans la première entrevue, Gordon Chang parle de la rupture des liens économiques unissant la Chine et le Japon au troisième segment. Dans la deuxième entrevue, Bill Gertz parle d’exercices militaires de la Chine à partir de la sixième minute du troisième segment. Et finalement, Gordon Chang parle du potentiel nucléaire du Japon lors de la troisième entrevue, que vous retrouverez au troisième segment.

Gordon Chang sur Secure Freedom Radio

Bill Gertz sur Secure Freedom Radio

Gordon Chang sur Secure Freedom Radio

Heather Robinson: Iran delivers weapons to Syria through Irak

Interview airs in segment #2.

Fighting the economic war on terror