Quelques analyses sur l’affaire Benalla

Le Président français Emmanuel Macron est dans l’eau chaude depuis quelques jours alors qu’un de ses protégés, un certain Benalla, aurait été pris la main dans le sac à perpétrer des violences lors de manifestations. Cet individu aurait même poussé l’audace jusqu’à prétendre être le chef de la sécurité du Président et à donner des ordres à la police. Cet incident qui peut paraître banal à certains ne fait que confimer ce que j’appréhendais d’Emmanuel Macron depuis le début. Il est évident que Macron aimerait être le Président de l’Europe. Peut-être a-t-il l’impression d’être au-dessus des lois françaises, puisqu’il ne croit plus à la France et qu’il s’entoure de personnes peu recommandables. Dans l’ordre, l’intervention de Marine Le Pen, celles de quelques invités sur un plateau de BFMTV, ainsi que l’analyse de l’incident par l’Union Populaire Républicaine.

L’UPR DEMANDE LA RÉVOCATION DE BENALLA ET UNE ENQUÊTE SUR LES RAISONS POUR LESQUELLES MACRON PROTÈGE DES PERSONNAGES VIOLENTS ET HORS-LA-LOI

L’affaire de la saisie de la dotation publique du Rassemblement National: Le lent glissement de la France dans l’anarchie…

Décidément, il est difficile de prendre des vacances lorsque l’on défend la liberté, puisque ses adversaires, eux, n’en prennent pas. Une des plus récentes attaques sur nos valeurs démocratiques concerne le Rassemblement National, présidé par Marine Le Pen. Deux juges viennent, arbitrairement, de saisir la redevance d’État (dotation publique) destinée au financement du parti, prétextant une histoire de rémunération de permanents du Front National avec des fonds de l’Union Européenne, qui aurait eue lieu de 2009 à 2017. Ce principe de financement publique, qui existe d’ailleurs dans d’autres pays également, permet à un parti politique français de toucher une subvention proportionnelle au nombre de votes obtenus aux élections ainsi qu’au nombre de parlementaires élus. Deux juges ont donc décidé de sortir de leur réserve pour faire de la politique. Du fait de cette décision, le parti ne peut plus fonctionner puisqu’il n’en a plus les moyens.

Le plus ahurissant dans cette affaire, c’est l’arrière-goût désagréable qu’elle laisse dans la bouche des Français et de tous ses enfants. Après Charles de Gaulle, les élites politiques françaises ont essayé, même si elles n’étaient pas toujours très convainquantes, de faire semblant que la France était encore un grand pays. Elles ont essayé de continuer à projeter l’image que la France était toujours la France malgré les difficultés. Mais depuis Hollande et Macron, on essaie même plus. On a laissé tomber. Marine Le Pen dans l’une des entrevues que je joins ici, a raison de faire remarquer que la perception au niveau international de l’affaire sera terrible. Ce qui vient de se produire donne l’impression que la France est une république de bananes, littéralement. De plus, pour rajouter à l’injure et au bafouement total de nos droits et de celui de vivre dans une république démocratique où les citoyens ont des libertés, il est triste de constater que certains des adversaires politiques de Marine Le Pen ont adopté une attitude manquant de professionnalisme et de hauteur. Pour donner un exemple, l’UPR à écrit seulement deux lignes (voir la section Magouilles politiciennes) sur son site web officiel, en relayant un article du journal L’Express, en reprochant aux membres du Rassemblent National des dépenses injustifiées en bouteilles d’alcool et en repas. On se demande bien ce qu’ils auraient dit des opulences de Louix XVI. Or, de toute évidence, même si l’information s’avérerait fondée et véridique, on peut se questionner sur la pertinence d’informer la population sur le train de vie des membres du Rassemblement National à Bruxelles, si ce n’est pour ternir leur réputation et les discréditer. Et de toute manière, les institutions bruxelloises regorgent de politiciens, bureaucrates, fonctionnaires et lobbyistes qui sont loin d’être sans reproches. Alors d’entendre ces gens-là faire la morale sur les comportements mondains des membres du RN est plutôt assez comique.

Mais la question n’est pas là. La question est la défense de nos institutions et de nos droits. François Asselineau, que j’aime beaucoup soit dit en passant, a fondé l’UPR voilà plus de dix ans. L’UPR est un parti politique qui est voué à un brillant avenir. Mais là, disons qu’il a raté le bateau. Si on laisse le gouvernement français saisir la dotation du RN, demain, c’est peut-être celle de l’UPR ou d’un autre parti d’opposition qui sera saisie. La vie démocratique en France est en danger, non seulement le principe même des élections mais aussi celui de l’état de droit, ainsi que la notion de propriété privée. Vous n’êtes pas sans ignorer que les pensions des personnes âgées sont visées par les envies de beaucoup de prédateurs en Occident par les temps qui courent, pas simplement en France. Si des gouvernements peuvent se laisser tenter à saisir (ou diminuer) les pensions de la vieillesse, à saisir la dotation publique d’un parti politique, demain, ce sera peut-être vos salaires, vos économies, votre maison avec tous ses meubles qu’ils saisiront.

J’appelle tous les Français, surtout ceux en position d’autorité et de responsabilité, à faire preuve de jugement, de grandeur et de sens de l’état. Ce que vous pensez de Marine Le Pen et des adhérents du Rassemblement National n’a aucune importance. Il s’agit ici de sauver la démocratie. Il s’agit ici de sauver la France. Cette décision arbitraire des magistrats doit être renversée immédiatement dans l’intérêt de tous les Français et dans l’intérêt de la France. Je vous laisse avec deux entrevues de Marine Le Pen, ainsi que le communiqué de presse du parti sur le sujet.

Alerte démocratie : Conférence de presse de Marine Le Pen

Conférence de presse de Marine Le Pen et entrevue avec François Asselineau

Je vous présente encore une fois les deux personnalités politiques françaises, les seules, qui ont réellement la capacité et le vouloir de sauver la France de la destruction qui l’attend. De part leurs qualités, leur dévouement et leur volonté, Marine Le Pen et François Asselineau méritent tout notre soutien et nos encouragements. Que 2018 leur apporte tout le succès qu’ils méritent!

Conférence de Marine Le Pen sur la fermeture des comptes bancaires du FN

Dans cette conférence de presse, Marine Le Pen nous apprenait que certains comptes bancaires du Front National ont été fermés par les autorités de la Société Générale. De plus, elles nous apprenait également qu’au moins un de ses comptes personnels a été fermé par la HSBC. Ce qu’elle qualifie ici de «fatwa bancaire» est totalement inacceptable. Ce qui motive ces fermetures de compte est, évidemment, l’orientation politique. C’est carrément de la discrimination basée sur les idées politiques, alors que l’on réserve souvent la notion de discrimination seulement pour la race, le sexe ou la religion. Or, les services bancaires, comme le gaz, l’eau courante, l’électricité, le téléphone, et maintenant l’internet, est un service d’utilité publique. C’est un service essentiel sans lequel aucun citoyen ne peut fonctionner normalement. Priver un citoyen d’un de ses services est une atteinte directe à ses droits et à sa dignité. Ces décisions respectives de la Société Générale et de la HSBC mettent non seulement la démocratie en danger en France mais elles mettent en danger aussi directement les droits fondamentaux des citoyens. Si on peut priver un citoyen de son compte bancaire, en toute impunité, alors demain c’est le gaz, l’électricité, l’eau courante, le téléphone ou l’internet que l’on lui coupera sous prétexte qu’il ou elle n’a pas les bonnes idées politiques.

Franchement, je ne vois pas comment les Français peuvent accepter cela. En effet, un fait essentiel demeure. Dans le monde entier, et c’est universel, les organisations criminelles sont bien obligées de lessiver les profits de leur activités en utilisant le système bancaire. Elles ne peuvent tout de même pas garder des milliards de dollars sous le matelas, cela tombe sous le sens. Tout le monde le sait, les banquiers le savent aussi. Or, d’après ce que nous pouvons en juger, les banques ferment tout simplement les yeux ou regardent ailleurs lorsque cela se produit. En d’autres termes, si les banques ne refusent pas de donner accès à leurs systèmes à des individus ou à des organisations qui sont douteuses, pourquoi faudrait-il qu’elles le fassent pour des individus qui ont des activités légitimes? Après tout, l’activité politique fait partie intégrante de nos institutions. Avec ce genre de dérive, on pourra se retrouver bientôt dans une situation où des Français se retrouveront sans compte bancaire, sans électricité et sans eau courante alors que quelques portes plus loin des trafiquants en tous genres pourront profiter pleinement des largesses de notre société.

De toute évidence, on a affaire ici à la goutte qui fait déborder le vase. C’est assez. Les Français ne peuvent plus accepter de faire rire d’eux comme cela. Depuis quelques années, beaucoup de gens se sont levés pour dénoncer le démantèlement de la République française mais le problème c’est que, sur le terrain, rien ne se passe. Du côté des institutions, comme dans l’Armée par exemple, la plupart des généraux restent bien tranquilles et la vie continue. Pour ce qui est du système électoral, il est complètement pipé, puisque la proportionnelle n’a toujours pas été adoptée, d’une part, et d’autre part parce que la votation aux deux tours fait en sorte que tous les partis s’unissent contre le FN au deuxième tour. Il ne reste donc au Français qu’une seule option et c’est de prendre la rue pour faire entendre leur voix. Si la première Révolution Française a pu commencer parce qu’il n’y avait plus de pain, peut-être qu’une nouvelle Révolution pourrait commencer parce qu’on s’attaque à nos droits fondamentaux, comme celui d’avoir un compte bancaire. Les mêmes causes entraînent les mêmes effets. Si on peut se permettrent dans une société de fermer le compte bancaire de quelqu’un pour des raisons politiques, alors ce n’est pas plus compliqué de le dépouiller des tous ses biens et de l’envoyer dans une camp de concentration. C’est le sort qui attend les Français et tous les peuples d’Europe s’ils ne réagissent pas. L’Europe est sous occupation. Il serait grand temps, chers cousins, que vous le réalisiez, avant qu’il ne soit trop tard.

Interventions de Marine Le Pen sur la Loi de lutte contre le terrorisme

Je publie ici deux interventions de Marine Le Pen sur la Loi de lutte contre le terrorisme en France. Elle a raison sur un point essentiel: Le terrorisme n’est pas un problème policier ou de nature judiciaire. C’est un problème de sécurité nationale puisqu’il s’agit d’actes de guerre. En cela, elle rejoint les positions du procureur émérite américain Andrew C. McCarthy qui a brillamment exposé le problème dans son livre Willful Blindness. Nous perdons notre temps avec l’approche policière vis à vis du terrorisme. Accumuler de la preuve pour amener des gens devant les tribunaux dans le but de les faire condamner, prend un temps incommensurable. Mais le temps, voyez-vous, c’est justement ce qui nous manque. Il faut agir vite car il n’y a plus de temps au cadran. Il faut mettre en place des mesures d’exceptions et Marine Le Pen en fait quelques suggestions ici. Je recommande à tous la lecture du livre d’Andrew C. McCarthy.

Discours de Marine Le Pen à Brachay

Dans un article précédent, je vous disais ne plus vouloir appuyer de partis politiques en particulier et que ce seraient les citoyens qui sauveraient nos pays de la destruction. Je le pense encore. Néanmoins, il est important que nous continuions à appuyer certains politiciens, nommément ceux qui ont le courage de porter nos convictions et de défendre nos valeurs dans la sphère politique. En tête de liste, Marine Le Pen, François Asselineau, Donald Trump, Geert Wilders et Nigel Farage viennent à l’esprit immédiatement mais il y en a d’autres. Le combat pour la liberté n’est pas facile. Il est semé d’embûches et de difficultés, c’est pourquoi nous devons prendre soin de ceux qui prennent le risque de parler en notre nom et défendre nos droits et nos libertés. À l’occasion donc, je vous offrirai une présentation, un discours, une conférence d’une personnalité politique qui incarne bien le projet d’avenir que nous portons, nous qui rêvons du monde de demain. Aujourd’hui, je vous propose le discours de Marine Le Pen à Brachay, qui marque la rentrée politique de la Présidente du Front National. C’est un discours assez musclé, vif qu’elle nous offre ici. Alors que Marine Le Pen se propose en compagnie des militants du Front National de concocter une version 2.0 du parti, cette présentation est de bon augure. Le combat dans lequel nous sommes engagés pour la liberté de nos peuples est un combat multigénérationel. Nous n’en verrons probablement pas la fin de notre vivant. Nous devons donc dans ce cas développer le concept de la «longue guerre». Les patriotes, partout dans le monde, sont en lutte pour la reconquête de leur pays. En effet, beaucoup de pays sont aux prises avec des gouvernements d’occupation, littéralement, et les citoyens voient leurs droits bafoués tous les jours. Le travail de reconquête, la reconquista, est commencé. Nous devons chasser les occupants avant qu’ils n’aient fini de tout saccager et de piller toutes nos ressources. Dans cette longue guerre, les territoires de la France et des États-Unis sont extrêment critiques. Le combat pour la liberté sera gagné, ou perdu, dans ces deux pays. À nous de faire tourner le vent en notre faveur.

 

Élection historique le 7 mai: Que les Français choisissent la France!

Je vous offre ici le dernier clip de campagne de Marine Le Pen, ainsi que deux de ses dernières réunions publiques. Le choix est clair. Si les Français optent pour Macron, ce sera la continuation des politiques menées sous Sarkozy et Hollande, en pire de toute évidence. S’ils optent pour Marine Le Pen, ce sera le début de la reprise en charge du pays par les citoyens, la réappropriation de la souveraineté du pays par les patriotes. Alors que les élites politiques françaises depuis les dernières décennies n’ont cessé de brader la souveraineté de la France pour satisfaire tous les lobbies, les groupes d’intérêts et les puissances d’argent, les patriotes montent en force pour nettoyer la Maison France. Le triomphe s’annonce à l’horizon. De tout coeur, je souhaite une victoire dès demain pour que, de nouveau, le soleil resplendisse sur cette belle et grande culture et civilisation. Chers Français, votez patriote. Choisissez la France le 7 mai!

Conférence de presse conjointe de Marine Le Pen et de Nicolas Dupont-Aignan

Je joins également la réunion publique de Marine Le Pen à Nice. L’union des patriotes ne peut plus attendre. C’est maintenant qu’il faut agir. Il faut aller chercher la victoire dimanche prochain pour redonner à la France son indépendance. Sinon, tous les vents pestilentiels de la mondialisation vont souffler si Emmanuel Macron est élu Président, ce qui inévitablement finira de détruire le pays. Patriotes, levez-vous!