Entrevues avec Marine Le Pen et François Asselineau

Le Front National et l’Union Populaire Républicaine sont les deux seules formations politiques françaises à pouvoir défendre les Français dans leur lutte pour recouvrer leur liberté et leur souveraineté comme nation et comme pays. La pertinence de leurs discours et de leurs plateformes politiques éclipse totalement les vieux partis qui sont désormais discrédités et mis hors circuit. J’insiste pour que ces deux partis politiques travaillent ensemble à libérer la France et les Français. En temps de crise, tous les patriotes doivent s’unir pour défendre la patrie contre la tyrannie et le pillage des ressources, il n’y a pas d’autres solutions. L’échéance électorale de la Présidentielle de 2017 s’en vient rapidement et il n’y a pas beaucoup de temps pour assurer une victoire aux patriotes. Je nous souhaite une victoire retentissante lors de cette élection. Sinon, eh bien on la gagnera tout simplement en 2022. Les jours de l’Union Européenne sont comptés. Ce n’est qu’une question de temps avant que ce château de verre ne s’effondre. La patience demeurera notre meilleure carte.

Marine Le Pen présente son logo et son slogan de campagne présidentielle et l’analyse d’Aldo Sterone

Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle française, présentait dernièrement son logo et son slogan de campagne, que vous pourrez voir dans la première vidéo qui suit. C’est tout à fait réussi, en plus d’être joli. Néanmoins, la victoire n’est pas gagnée d’avance. Le système électoral à deux tours rend la tache presque impossible aux partis qui ne font pas partie de l’oligarchie. En effet, les partis euro-altantistes ont tendance à se coaliser au deuxième tour pour barrer le passage aux partis non conventionnels. C’est de toute évidence la plus grande faiblesse du système politique français. Je vous présente également ensuite une vidéo du blogueur Aldo Sterone où il fait l’analyse des chances de Marine Le Pen à l’élection de 2017. Je suis d’accord avec lui lorsqu’il dit qu’elle perd son temps à essayer de plaire aux médias français. Les médias français n’aiment pas Marine Le Pen « pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle représente » et ne vont jamais l’aimer. Les médias français travaillent pour défendre les intérêts de l’oligarchie, pas pour défendre ceux du peuple. Lorsqu’ils l’invitent en studio, ce n’est jamais pour bien la faire paraître, c’est plutôt l’inverse. C’est pourquoi, il faudrait que la candidate à la présidentielle adopte une stratégie « à la Donald Trump » en s’adressant directement aux électeurs, via des meetings publics ou des conférences en direct sur internet. C’est la meilleure façon de rejoindre ceux qui pourraient voter pour elle. Les grands médias appartiennent au système ploutocratique qui a pris le pouvoir en douce après la Seconde Guerre Mondiale. Comme ils font partie du problème, les patriotes devront apprendre à créer et à développer leurs propres canaux de communication pour prendre le pouvoir malgré et en dépit des grands médias, en les contournant.