La saga des Louis et la civilisation française

Voici un épisode de l’émission « Perles de cultures » sur les ondes de TV Libertés où vous pourrez retrouver une entrevue avec Bernard Gantois. L’auteur y présente son dernier livre, La saga des Louis, ouvrage qui s’intéresse à divers thèmes dont la spiritualité, l’histoire de France, les conférences internationales, l’Église Catholique. Cette entrevue m’a amené à faire la réflexion suivante. Voyez-vous, si la France a autant de problèmes aujourd’hui, à tous points de vue, c’est parce qu’elle a perdu son âme. L’auteur mentionne au passage, dans ses discussions avec l’animatrice Anne Brassié, le roi Philippe le Bel. Je trouve la référence particulièrement intéressante puisque c’est précisément Philippe le Bel qui a fait arrêter les Templiers et qui est responsable du procès qui en a suivi et de leur condamnation. Certains indices semblent montrer que le Pape de l’époque pouvait être d’accord avec ces procédures mais ce n’est pas clair. Aussi, les motivations de ces persécutions juridiques ne sont pas claires non plus. Hérésie, idolâtrie peuvent s’y retrouver mais aussi la considération que l’Ordre était devenu trop puissant ou inutile suite aux défaites militaires en Terre Sainte. Le trésor des Templiers est aussi évoqué car il pouvait susciter la convoitise.

Or, je crois que l’arrestation des Templiers est le moment charnière où justement la France a perdu son âme, où elle a commencé à sombrer. La France est un pays, un empire, une civilisation mais elle est aussi spirituelle car son histoire est indissociable de celle de l’Église Catholique ou du christianisme. De plus, certains auteurs comme Michael Baigent et Laurence Gardner ont évoqué dans leurs ouvrages historiques la possibilité que ce soit en France que la descendance de Jésus (pour ceux qui croient à cette thèse) ait pu trouver refuge après que les Romains ont maté les insurrections zélotes et rasé Jérusalem au cours des premières décennies du millénaire. La lignée mérovingienne est souvent évoquée à ce titre. Philippe le Bel appartenait à la lignée des rois dits des capétiens et il est intéressant de noter l’utilisation du fleur-de-lys doré sur les vêtements, blasons, armoiries de cette lignée dont ceux de Philippe le Bel, entre autres. Si on regarde l’histoire subséquente de la France après l’arrestation et la condamnation des Templiers, on notera immédiatement une prise de distance progressive d’avec le spirituel et un affaiblissement qui culminera avec la débâcle militaire de 1760 face à l’Angleterre et à la Révolution Française de 1789. Depuis ce temps, la France n’a cessé de sombrer dans le matérialisme et de régresser sur les plans culturel, civilisationnel, et social. La France n’est plus la France.

Nous devons réparer ce qui a été brisé. La France, c’est le fleur-de-lys, i.e. le pouvoir temporel mais c’est aussi la croix templière, i.e. la tradition chrétienne. C’est pourquoi vous retrouvez ces deux symboles sur la page d’accueil de ce site web. La France, c’est les deux à la fois et nous ne devons pas l’oublier. L’entrevue avec Gantois commence vers les 08:00 de la vidéo.

The arrest of Dominique Strauss-Kahn: Can we resist putting on the grill a powerful socialist…or the King of Jerusalem?

Well, my friends, I don’t know if he did the things that we are told he did. Maybe, maybe not. But there are a few interesting connections that I would like to point out here. First, as heroic anti-fascist researcher Dave Emory mentioned, Strauss-Kahn apparently suggested the creation of a world currency that « would challenge the dominance of the dollar and help curb future financial instability » as reported by The Guardian. Well, I think that already there, you have substantial motives for a set up, a trap that would relegate Strauss-Kahn out of any post of influence in the financial or political world. As you may know, the people who control the U.S. dollar are not saints, heroes or brave hearts. If they accumulated the immense wealth that they possess, it is precisely because they do the kind of things that the vast majority of people can’t for moral reasons. Strauss-Kahn for them is just a pawn that can easily be put aside and destroyed.

Second, what strikes me as irregular and feeds my perception of the event as being a set up, is the presence of cameras in the hearing room before the judge. Normally, judges don’t allow access to the media during that phase of the judicial process for obvious reasons. If you look at the various elements of the case, you realize that almost everything has been done to humiliate the boss of the IMF. Number 1, he has been arrested and handcuffed before being found guilty of any crime. Number 2, he has been brought in the middle of the night before the press, again in handcuffs, during his transfer to a police station. Number 3, as I mentioned, cameras were allowed in the hearing room. Number 4, he has been denied bail even if he has not been found guilty of any crime and that he doesn’t present any real danger for the American society. Number 5, he has been sent to a maximum security prison, Rikers Island, a tough penitentiary unit populated by street gangs. And number 6, he has been placed in a row within Rikers where you find people with transmissible deseases. Question: does the american money elite wishes that the IMF boss would somehow meet with some unfortunate accident here? Surrounded by streets gangs and by contagious detainees, that may very well happen. Lire la suite