Spécial 14 juillet: Quelques émissions de Red Ice TV

Voici quelques entrevues réalisées par l’équipe de Red Ice TV qui ont retenu mon attention dernièrement. Le thème commun qui les rassemble est certainement celui de la défense de la liberté. En ce 14 juillet, il est plus que pertinent que nous devenions conscient, si ce n’est pas déjà le cas, des menaces qui pèsent sur nous et notre civilisation. Prenez le temps de vous y attarder, il y a beaucoup de matériel pertinent.

Jim Horn: Sharia Law Threatens Western Civilization

La vérité sur Anders Breivik: C’est un nazi…

Un article récent de Robert Spencer, éditeur du site web Jihad Watch fait la lumière sur le personnage d’Anders Breivik. On se rappellera que le 22 juillet 2011, Breivik avait fait feu sur des dizaines de jeunes rassemblés sur l’île d’Utoya en Norvège, faisant 77 morts et beaucoup de blessés. Dans un manifeste, « 2083: Une déclaration d’indépendance européenne « , Breivik avait présenté sa vision politique. En gros, il y fait le diagnostic que l’Europe est menacée par une invasion islamique et que les gauchistes, loin de combattre cette invasion, la facilite. Or, Breivik, présentement en prison, aurait dernièrement modifié son discours. Spencer rapporte qu’il aurait avoué avoir concocté son manifeste afin de discréditer les contre-djihadistes, dont la réputation serait à jamais entachée par les meurtres qu’il allait commettre. À l’époque, j’avais écrit un article sur le sujet, rédigé en anglais, où j’émettais des doutes sur toute l’affaire. Cela me paraissait un coup fourré d’intérêts liés à l’Union Européenne afin justement de discréditer tous ceux qui sont critiques envers soit l’immigration, les musulmans, l’Union Européenne, son leadership politique, etc. La campagne de dénigrement des patriotes qui a suivi a été telle que il faut bien avouer que la manœuvre a réussi parfaitement. Quand on y réfléchit bien, tout cela fait du sens maintenant. Car quelqu’un qui combat l’islam, le djihad ou les musulmans ne fera jamais quelque chose d’aussi stupide que de tirer sur sa propre population. Si un individu se sent attiré par la violence, il fantasmera plutôt nécessairement sur ceux qu’il perçoit comme étant l’ennemi, pas sur des jeunes gens encore innocents, ignorants et sans expérience. La stupidité de la gauche est sans doute très énervante j’en conviens mais ce n’est pas la gauche qui est l’ennemi, même si elle est complice. Encore une fois, les médias, tentacules du Ministère de la Vérité sont tombés dans le panneau et je ne peux que me jeter des fleurs…puisque j’ai vu juste dès le départ.

Mass murderer Breivik reveals himself a Nazi

Encore une autre fatigante, prise 2: lorsque la ségrégation des hommes a bon ton

© Skumar2008 | Dreamstime.com

Bon, ça y est…encore une autre fatigante. On est a pas assez de toutes ces hystériques qui réclament que les jupes soient plus longues, que les décolletés soient moins plongeants, que les bas soient moins sexy, etc, etc, etc, qu’il faut en plus se faire achaler par des pro-égalité? Et oui. Les grandes tenantes du féminisme, cette idéologie prônant « l’égalité » i.e. donner des avantages et des traitements de faveur aux femmes quand cela fait leur affaire, eh bien ces tenantes n’en démordent pas: il n’est pas question que les hommes dans l’enseignement puissent avoir leur chance, non! Écoutez ici Chantal Locat, responsable du comité de la condition des femmes à la CSQ. Soit dit en passant, comme l’a fait remarquer Dutrizac lors de son entrevue avec Locat, il n’y en a pas de comité de la condition des hommes à la CSQ, parce que les hommes au Québec, ce n’est pas important.

Toujours est-il que dans une lettre publiée dans La Presse du 29 mars 2011, Madame Locat s’en prend à Égide Royer, spécialiste en éducation. Pourtant, s’il y a quelqu’un de sensible, d’intelligent, de posé et de mature dans ses réflexions sur l’éducation, c’est bien Égide Royer. Mais…voyez-vous…Royer a un défaut: il essai d’aider les hommes. Et ça, c’est un péché au Québec. Cette Belle Province, qui est la deuxième plage la plus dorée du féminisme après la Norvège, est un paradis artificiel dans lequel les féministes s’enivrent jusqu’à l’inconscience depuis plus de quarante ans. Le féminisme est une idéologie totalitaire qu’il faut combattre comme toutes les autres idéologies. Et le Québec, malheureusement, a été noyauté et neutralisé par cette mafia féministe qui n’en a rien à foutre du bien-être des hommes et nous en avons un cas clair ici.

Je dois dire que, en tant que lecteur et écrivain, je trouve la lettre de Locat difficile à suivre et plutôt mal écrite. Il y a trop d’idées qui se bousculent et on suit mal sa pensée. Ensuite, elle nous livre des statistiques qu’elle sort d’on ne sait où et, évidemment, elle ne mentionne pas les statistiques qui pourraient contredire son propos. Son attaque contre Égide Royer est déplacée et manque de jugement mais tout à fait révélatrice du fond inconscient féministe: les hommes sont des salopards qu’il faut mater et ceux qui osent parler devront être ramenés à l’ordre. Malheureusement pour Royer, on dirait que madame Locat a décidé d’en faire un « exemple ».

C’est drôle. Les féministes ont prôné la discrimination positive pour aider les femmes à faire des « gains » sociaux. Mais le retour d’ascenseur ne se fait pas. Lorsque Royer propose d’appliquer le principe de discrimination positive pour aider des hommes à accéder à l’enseignement, alors là, ça ne marche plus. Quel autre signe avez-vous besoin pour comprendre que le féminisme est une idéologie? Cela ne peut pas être plus clair. Même la ministre Beauchamp lors de l’entrevue avec Dutrizac, que vous trouverez ici en deuxième place, a hésité à appuyer l’idée de la discrimination positive favorisant les hommes en enseignement en disant qu’elle préférerait « avoir les personnes les plus compétentes en avant ». C’est curieux, quand il était question de faire de la discrimination positive en faveur des femmes, est-ce que l’on s’en souciait d’avoir les personnes les plus compétentes? On dirait que non, soit dit en passant, si je regarde par exemple l’efficacité des forces policières depuis que les femmes y ont fait leur entrée en masse. Et il y a d’autres exemples.

Au fond, le féminisme est une idéologie suprémaciste. Les féministes combattent l’idée que les hommes sont supérieurs parce qu’elles croient que ce sont les femmes qui sont supérieures. Vous vous souvenez de la consigne traditionnelle d’évacuer les femmes et les enfants d’abord lors d’un naufrage? Et avez-vous déjà vu des manifestations, des « marches », pour protester contre cette « discrimination », ce « sexisme » en faveur des femmes et contre les hommes? Eh bien, vous n’en verrez pas. Les féministes prônent « l’égalité » quand les femmes n’ont pas le haut du pavé dans telle situation mais elles sont tout à fait capables de négocier avec des cas clairs de discrimination lorsque cela avantage ces dernières. Je vous offre la lettre de Locat, ainsi que les entrevues de Locat, Beauchamp ainsi que la tribune téléphonique qui a suivi. Je vous en supplie, ne mordez pas dans la pomme tentatrice du féminisme.

Lettre de Chantal Locat

Chantal Locat

Line Beauchamp

Tribune téléphonique