Discours de Marine Le Pen à Brachay

Dans un article précédent, je vous disais ne plus vouloir appuyer de partis politiques en particulier et que ce seraient les citoyens qui sauveraient nos pays de la destruction. Je le pense encore. Néanmoins, il est important que nous continuions à appuyer certains politiciens, nommément ceux qui ont le courage de porter nos convictions et de défendre nos valeurs dans la sphère politique. En tête de liste, Marine Le Pen, François Asselineau, Donald Trump, Geert Wilders et Nigel Farage viennent à l’esprit immédiatement mais il y en a d’autres. Le combat pour la liberté n’est pas facile. Il est semé d’embûches et de difficultés, c’est pourquoi nous devons prendre soin de ceux qui prennent le risque de parler en notre nom et défendre nos droits et nos libertés. À l’occasion donc, je vous offrirai une présentation, un discours, une conférence d’une personnalité politique qui incarne bien le projet d’avenir que nous portons, nous qui rêvons du monde de demain. Aujourd’hui, je vous propose le discours de Marine Le Pen à Brachay, qui marque la rentrée politique de la Présidente du Front National. C’est un discours assez musclé, vif qu’elle nous offre ici. Alors que Marine Le Pen se propose en compagnie des militants du Front National de concocter une version 2.0 du parti, cette présentation est de bon augure. Le combat dans lequel nous sommes engagés pour la liberté de nos peuples est un combat multigénérationel. Nous n’en verrons probablement pas la fin de notre vivant. Nous devons donc dans ce cas développer le concept de la «longue guerre». Les patriotes, partout dans le monde, sont en lutte pour la reconquête de leur pays. En effet, beaucoup de pays sont aux prises avec des gouvernements d’occupation, littéralement, et les citoyens voient leurs droits bafoués tous les jours. Le travail de reconquête, la reconquista, est commencé. Nous devons chasser les occupants avant qu’ils n’aient fini de tout saccager et de piller toutes nos ressources. Dans cette longue guerre, les territoires de la France et des États-Unis sont extrêment critiques. Le combat pour la liberté sera gagné, ou perdu, dans ces deux pays. À nous de faire tourner le vent en notre faveur.

 

Épisode #2 de la nouvelle émission «Norse News» sur les ondes de Red Ice TV

Encore une fois, cette émission prouve sa grande qualité et sa pertinence dans le contexte actuel. Je joins également une courte vidéo d’une nouvelle série portant le hashtag SwedenSOS. Ces vidéos ont pour but de permettre aux patriotes suédois de partager leurs préoccupations et de faire appel aux patriotes étrangers. Dans cette vidéo, la perche est lancée au Président Trump afin qu’il fasse quelque chose pour aider la Suède et les Suédois. J’espère qu’ils seront entendus sinon, le peuple suédois risque de disparaître bientôt.

Conférence du National Policy Institute de 2016

Cette conférence intitulée « Become Who We Are » a été organisée par le National Policy Institute et a réuni plusieurs des plus éminents penseurs du mouvement politique Alt-Right. Le mouvement Alt-Right prône notamment l’arrêt de toute immigration, la fin de la mondialisation et développe une pensée politique où la race, l’identité et la nation tiennent une place importante. Il combat le multiculturalisme, le progressisme et l’influence de culture non-européennes comme les cultures juive et musulmane. Kevin McDonald, Jared Taylor et Richard Spencer y ont participé, pour ne nommer que quelques-uns. Elle a eu lieu le samedi 19 novembre et a été diffusée sur internet par le média alt-right Red Ice TV. Une conférence de presse y a été tenue, que l’on peut voir vers le milieu de la première partie. Notamment, la question de la liberté d’expression a été abordée lors de la conférence, puisque plusieurs porte-paroles du mouvement Alt-Right ont fait l’objet récemment de censure de la part de Twitter. Pour ma part, je ferais remarquer aux membres de ce mouvement que c’est une perte de temps d’utiliser ces plateformes dites des « médias sociaux ». En effet, elles sont contrôlées essentiellement par les mêmes forces qui contrôlent déjà la télévision, les journaux et la radio. Les patriotes et nationalistes de tous pays, qu’ils se disent Alt-Right ou non, doivent créer leurs propres médias et leurs propres plateformes au lieu de perdre leur temps sur Twitter et Facebook. En gros, je dirais que cette conférence a été très relevée et qu’elle incarne l’avenir. Le mouvement Alt-Right est à l’avant-garde de la pensée politique. Nous avons la chance de voir l’histoire s’écrire sous nos yeux. Profitons-en!