Entrevue avec Simon Roche sur la situation en Afrique du Sud

Simon Roche est un Afrikaner, un citoyen d’Afrique du Sud de race blanche descendant des premiers colons néerlandais. Il nous livre ici sur Red Ice TV un témoignage effroyable sur la situation de la société sud-africaine suite à la fin de l’apartheid. Loin d’être devenue la société égalitaire, paisible et épanouie qui nous avait été promise par les Nelson Mandela et autres propagandistes de la révolution marxiste, l’Afrique du Sud est maintenant un pays très dangereux pour les citoyens de race blanche. De nombreux fermiers de race blanche sont régulièrement assassinés dans le silence complet de la «communauté internationale», vous savez cette «communauté» qui est toujours en train de se plaindre de ce qui se passe en Israël, en Amérique ou en Europe lorsque les «minorités» vivent des injustices. Simon Roche en vient à la conclusion que le peuple afrikaner est littéralement en train d’être préparé pour l’extermination. Vous savez, la fin de l’apartheid, c’est un peu comme la chute du Mur de Berlin: c’était un grand moment de joie mais qui préparait en fait des lendemains très sombres. De toute évidence, le fait de ne pas avoir de pays est toujours extrêmement périlleux pour un peuple. C’est vrai pour les Québécois, ce l’est aussi pour les Afrikaners, les Basques et tous les peuples qui ne possèdent pas de territoire indépendant. Les Pays-Bas ont une responsabilité historique dans ce qui est en train de se produire en Afrique du Sud et le silence de ses élites politiques est non seulement déprimant mais également scandaleux et totalement inacceptable. Je joins le commentaire de la blogueuse Blonde in the Belly of the Beast sur le sujet.

Entrevue de Geert Wilders sur Fox News

Cette entrevue avec Geert Wilders est très intéressante. Elle permet de clarifier le diagnostic que nous devons faire en ce qui concerne l’islamisation des pays du monde non-musulman. Certains activistes politiques identifient par exemple la charia ou l’islamisme comme étant le système totalitaire entraînant les musulmans vers la radicalisation. Ils différencient ainsi la charia de l’islam lui-même, qui lui serait bénin. Or, ce n’est pas le bon diagnostic. C’est l’islam qui est le problème. L’islam n’est pas une religion de paix, c’est un programme militaire de conquête et c’est exactement ce que dit Geert Wilders dans cette entrevue. Voyez-vous, la charia n’est que l’application concrète du programme militaire de l’islam. C’est donc une perte de temps que de combattre la charia sans combattre l’islam lui-même, puisque c’est l’islam qui mène à la charia. Le problème que nous vivons dans nos pays non-musulmans est que des individus de religion musulmane viennent de l’étranger, par le biais de l’immigration ou du statut de réfugié, pour nous imposer une religion qui n’est pas la nôtre et qui n’est pas compatible avec notre société. Bravo à Geert Wilders pour la précision de son diagnostic et pour le combat qu’il mène pour la liberté.

La méditation du dimanche: Armin van Buuren live at Ultra Europe 2014

La branche européenne du spectacle de musique électronique Ultra Music Festival, Ultra Europe, s’est tenue l’année dernière et cette année même en Croatie. Personnellement, je ne trouve pas que ça « colle » très bien là-bas. Il n’y a pas d’ambiance, on ne sent pas le public. Pour commencer, a-t-on pensé à mettre des micros dans la foule? Les organisateurs de l’événement, de même que Armin van Buuren, se disent « en mission » d’apporter le festival en cet endroit-là. Mais pourquoi? Il me semble que les Pays-Bas serait un bien meilleur lieu. Les nombreux concerts de van Buuren, Tiesto et combien d’autres ont prouvé que c’était l’endroit idéal en Europe pour ce genre de musique. Je ne dis pas que la Croatie ne peut pas accueillir l’événement. Disons que cela va prendre de sérieux ajustements. La musique, l’éclairage, la production, tout est là, sauf que la magie, elle, qui opère à Miami et en Asie est absente. C’est pourquoi je dis que le fait de déménager le festival dans un autre pays de l’Europe serait probablement une bonne idée. Voici la performance d’Armin van Buuren durant le concert de 2014, qui vaut la peine d’être regardé.

Extrait d’une conférence de Geert Wilders et Oskar Freysinger bilingue anglais-français, english-french

La réaction à l’Islam s’organise en Europe alors que deux de ses coqs les plus fervents, Oskar Freysinger et Geert Wilders, ont donné une conférence aux Pays-Bas cette semaine. Freysinger s’y est déplacé à l’invitation de Wilders suite à l’annulation d’une autre conférence, celle-là que Wilders devait prononcer en Suisse. La liberté d’expression est menacée mais seulement pour ceux qui sont critiques face à l’Islam, on dirait. Ceux qui font la promotion de l’assimilation, de la soumission, de la lâcheté, ou encore ceux qui font ouvertement celle de la charia et des tribunaux islamiques et qui appellent parfois même au meurtre des homosexuels, des Juifs et des femmes jugées indignes, ceux-là, eh bien on leur offre toute l’étendue des bienfaits de la liberté d’expression. Voyez-vous, nous sommes gouvernés par des lâches. C’est pourquoi nous devons résister et nous battre. Comme l’a dit une militante anti-islamique et auteure du Maghreb, Djemila Benhabib, il vaut mieux mourir debout que de vivre à genoux. C’est ce que je pense aussi. Il s’agit donc ici d’un extrait de cette conférence donnée aux Pays-Bas. Le reste devrait être publié prochainement.


Rencontre entre Oskar Freysinger et Geert... par enquete-debat