Des représentants de communautés culturelles demande une commission sur le « racisme systémique » au Québec

Comme toujours, on a droit ici au discours victimaire provenant de certains représentants des communautés culturelles. Ces personnes, pourtant intelligentes et instruites, voudraient qu’on offre des emplois aux membres des communautés culturelles non pas en raison de leurs qualités ou de leurs compétences mais en raison de la couleur de leur peau ou de leur appartenance à un groupe ethnique en particulier. C’est ridicule parce que si l’on faisait cela, cela serait justement raciste. Une société qui n’est pas raciste est une société où les individus peuvent gravir les échelons sociaux grâce à leurs qualités et leurs compétences et non en raison de critères biologiques. L’argument présenté dans cette conférence de presse est que si les membres des communautés culturelles sont moins représentés que les Québécois « de souche » dans certains emplois, ce serait en raison d’un « racisme systémique ». En fait, elles le sont moins pour d’autres raisons, sociales, expliquées ici par le narrateur de la vidéo. Cette proposition de commission est totalement ridicule et doit être rejetée.

Combo Aldo Sterone: Immigration et djihadisme

Sterone pose une très bonne question dans la première vidéo: Pourquoi les migrants payeraient-ils cinq mille euros à des passeurs pour aller en Europe, si un billet d’avion leur permettrait de le faire pour cinq cents euros seulement? Et le blogueur de donner la réponse: Tout simplement parce qu’ainsi, ils n’ont pas à montrer de passeport, ce qui est bien pratique si ces gens sont des terroristes ou des criminels en tous genres. On voit bien que ce phénomène des migrants est une blague gigantesque par laquelle on accueille sur notre territoire des gens qui sont en fait des indésirables, des individus dangereux, au lieu de les retourner d’où ils viennent.

Ann Fishman commente les accusations de délit de blasphème brandies par les islamistes

Ann Fishman sur Secure Freedom Radio

La censure à la sauce britannique: Le cas d’Enoch Powell

Découvrez le politicien britannique Enoch Powell. Powell a créé tout un scandale en avril 1968 alors qu’il prononça un discours dénonçant les politiques d’immigration et multiculturelles de son pays et où il prévoyait le développement des tensions ethniques, de la violence et de l’anarchie qui sont devenues la norme aujourd’hui dans les sociétés occidentales. Ses prévisions sur l’Europe et son économie se sont avérées exactes également. Il fut jugé sévèrement par ses contemporains qui ne prirent pas le temps de bien écouter son argumentation et qui en restèrent à des formules lapidaires déformant ses propos. Sa vie politique est un exemple magnifique montrant comment le citoyen et l’homme politique peut et doit lutter pour s’assurer que sa société reste dans le droit chemin, pour ne pas qu’elle sombre dans la décadence. Avec tous les problèmes auxquels les sociétés occidentales sont confrontées en lien avec le multiculturalisme et les demandes d’accommodement incessantes, ses propos et son oeuvre politique sont plus contemporains que jamais, à la nuance près qu’aujourd’hui la fracture apparaît davantage entre ceux qui croient à une loi et une identité nationale et ceux qui n’y croient pas. Voici un article du Daily Mail qui présente sa vie et son héritage politique, ainsi qu’un documentaire sous-titré. Merci à fdesouche pour avoir sorti ce personnage des oubliettes de l’histoire.

Lire la suite