Alexandre Cormier-Denis: Défendre le crucifix – Un devoir nationaliste

James Simpson présente son nouveau livre « The Red-Green Axis »

Ce livre traite de l’alliance historique entre les forces de la gauche politique et celles de l’islam, représentées respectivement par les couleur rouge et vert. Il couvre également la question de l’immigration et des réfugiés, alors que ces derniers semblent être utilisés pour changer la démographie des pays occidentaux. En termes clairs, l’immigration est utilisée par les hautes sphères des partis de gauche occidentaux — Démocrates, Socialistes, Communistes, etc — pour se créer une clientèle électorale qui votera pour eux jusqu’à la fin des temps. Simpson relève aussi le rôle joué par l’Organisation de la Conférence Islamique des Nations Unies, dans l’orchestration de cette tactique de guerre. Écoutez-le ici au micro de Frank Gaffney.

James Simpson sur Secure Freedom Radio

Entretien avec Laurent Obertone sur La France Big Brother

Rares sont ceux en France de nos jours pouvant encore revendiquer le titre d’intellectuels. C’est le cas de Laurent Obertone qui, en compagnie de quelques autres guerriers, font parti d’un club très sélect d’écrivains et de journalistes français qui pensent encore…comme si la pensée elle-même était devenue ringarde, dépassée. Les Obertone, Zemmour, Finkielkraut, Onfray, Lugan et quelques autres sont les derniers osant encore pratiquer cet art devenu maudit. L’auteur présente ici les thèses de son dernier livre, La France Big Brother. Le constat qu’il livre sur l’état de la société française et même occidentale, bien que très déprimant et cinglant, est néanmoins exact et précis. Il tient des propos d’une grande lucidité qui font défaut aux hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui. Les forces totalitaires ayant comme modèle de société Le Meilleur des Mondes et 1984 ont pris le contrôle de la société occidentale par en-dessous, tranquillement, petit à petit, étape par étape, sans que cela paraisse. Le processus est maintenant tellement avancé qu’il faudrait une réaction sans précédent et extrême pour faire marche arrière. Cette réaction a peu de chance de se produire aujourd’hui, si on considère la force hypnotique, magnétique et de lavage de cerveaux qui est produite par les instruments modernes de communication qui sont la télévision, la publicité et les campagnes de « sensibilisation », qui constituent souvent en fait de la propagande déguisée. Ces outils n’existaient que dans des formes très rudimentaires dans les années vingt, trente et quarante, ce qui rendait possible ce qu’on appelle la « réaction » en politique. Le fascisme est un mouvement politique complexe et il y en aurait long à dire sur les régimes qui ont pris forme en Allemagne, en Italie, au Portugal et en Espagne pour contrer l’influence du communisme ou pour contribuer à diminuer ses effets. Les régimes fascistes ayant connu la défaite sur le plan militaire, les communistes et les socialistes ont pu installer leur système à leur guise après la guerre, en se servant de la puissance économique et militaire des États-Unis. Le résultat est que nous vivons aujourd’hui dans un monde qui est pire en fait que celui qui était rejeté et combattu par ceux qui étaient dans la Résistance. Au lieu d’avoir Adolf Hitler, on a maintenant une élite mondialiste et pro-islamiste qui est en train d’installer une société de type Big Brother sur le plan mondial. Ces gens maintiennent leur pouvoir par la terreur. Ils ont besoin des terroristes pour maintenir leur emprise sur les consciences. Cet entretien est à écouter avec beaucoup d’attention. Il se fait tard.

Les fondations homosexuelles du nazisme

Les auteurs du livre The Pink Swastika, Scott Lively et Kevin Abrams, présentent un visage du nazisme jamais vu à ce jour. Selon leur recherche, la montée du nazisme s’est effectuée au sein de la mouvance homosexuelle de la République de Weimar. Un peu comme aujourd’hui, on voyait à l’époque une grande variété d’identités sexuelles, travestis, lesbiennes, gais efféminés, gais masculins, tout ça au sein d’une société en train d’imploser. Ceux que l’on appelle aujourd’hui les Nazis sont, selon Lively et Abrams, les gais masculins qui ont manoeuvré et réussi à tasser du pouvoir les gais efféminés. Adolf Hitler a été recruté parmi les prostitués gais de la société allemande. Sa sexualité était déviante, c’est le moins que l’on puisse dire, allant du masochisme à la coprophilie. Dans l’entrevue qui suit avec Scott Lively, l’auteur jette un éclairage nouveau sur l’histoire. Notamment, il nous révèle que les fameux autodafés de livres auxquels se livraient les Nazis étaient réalisés parfois pour détruire les preuves de leur identité homosexuelle. Lively raconte aussi des faits intéressants concernant leurs relations avec Magnus Hirschfeld, sexologue célèbre, le destin de l’Institut de science de la sexualité et quelques autres anecdotes révélatrices de la société de la République de Weimar, société ayant préparé le terrain pour l’arrivée des Nazis au pouvoir. Le deuxième document vidéo s’achève avec une diatribe empreinte de charabia religieux chrétien. Si l’on peut passer par-dessus cela, en restant au niveau de la substance, cette entrevue demeure une bonne façon de recadrer le nazisme dans sa véritable identité, i.e. un mouvement de gauche et homosexuel, et non pas de droite et hétérosexuel macho comme on a cherché à nous le faire croire.

Fait intéressant à noter en ce qui concerne le monde d’aujourd’hui, les similitudes entre nos sociétés occidentales et la République de Weimar sont étonnantes. Un des faits les plus révélateurs à ce niveau demeure l’homosexualisation presque forcée de l’Armée américaine auquel le Président Obama a ouvert la porte récemment en autorisant la divulgation de l’identité sexuelle des soldats. Dans le domaine musical, le rock progressif des années soixante-dix mettaient en vedettes souvent des chanteurs à la voix haut perché. Ils ont été suivis des les années quatre-vingts par les chanteurs de musique Heavy Metal, avec leur voix rauque et masculine et des musiciens arborant leurs muscles. Ces faits suivent le pattern des événements de la République de Weimar. De toute évidence, les idéologies totalitaires rejettent la société traditionnelle et ses valeurs mais aussi sa sexualité hétérosexuelle. Les adeptes du totalitarisme semblent davantage stimulés par l’homosexualité, quand ce n’est pas carrément par la pédophilie. Que voulez-vous, l’hétérosexualité les ennuie. Cette entrevue et le livre dont il est question ici sont essentiels afin de comprendre cet élément fondamental.

Astérix le Gaulois et la résistance

Je vous offre cet extrait de la bande dessinée Astérix. Pourquoi? Parce que cela fait du bien de voir des Gaulois, des Français, taper sur la gueule des « Romains ». L’histoire se répète. Autrefois c’était les Romains, dernièrement ça été les Nazis et maintenant, c’est l’Union Européenne avec ses sbires islamistes, socialistes et immigrationnistes, agenouillée devant Washington et les pays arabes, qui occupe la France. Une chance qu’il y a les Bretons, gavés de potion magique, pour remettre les « Romains » à leur place. À l’heure de la révolte des « bérets rouges », méditons ces images qui nous feront sûrement réaliser que le peuple français ne se soumettra jamais à quiconque. Le peuple français vaincra ou il mourra. C’est tout.

Jean-Luc Mélanchon et le totalitarisme de gauche dans toute sa splendeur

© Boroda | Dreamstime.com

Ce non-débat entre Jean-Luc Mélenchon, chef du Front de Gauche, et Marine Le Pen, du Front National, passera sûrement à l’histoire. Non pas tellement en raison des échanges musclés qui y ont eu lieu, car il n’y en pas eu en fait, mais plutôt en raison du caractère totalement bidon de la candidature de Mélenchon. On le voit bien, le chef du Front de Gauche est un amuseur public ayant pour rôle de fédérer le vote d’extrême-gauche pour l’offrir ensuite sur un plateau d’argent à François Hollande. Cela ne sert donc à rien de voter pour lui. C’est un vote perdu. Mais il y a pire. En effet, le comportement de Jean-Luc Mélenchon s’est avéré totalement inadmissible, non-républicain, non-démocratique, impoli et grossier dans le cadre d’un débat politique ayant cours dans un pays dit civilisé, et encore plus à l’occasion d’une campagne présidentielle. Le nombre d’insultes qu’il a fustigées envers Marine Le Pen ne se compte plus. C’est pourquoi je me dis que Jean-Luc Mélenchon représente la quintessence même du communisme, son moment de gloire, son apothéose, son aboutissement ultime. Staline aurait été fier d’un militant comme lui. Il lui aurait dit: « Viens mon fils, tu l’as bien mérité », en lui tendant un cigare bien gras et un verre de vodka, confortablement assis dans le politburo du Kremlin, pendant que la population souffrait dans la misère. C’est probablement d’ailleurs de cette façon que François Hollande le traitera, pour services rendus. Oui, ce communisme hélas devenu trop habituel est bel et bien un totalitarisme de gauche qu’il faut dénoncer. De la manière dont il se comporte, Mélenchon n’a pas sa place dans cette campagne présidentielle.

Dans le vidéo suivant, vous pourrez constater avec bonheur et satisfaction que Marine Le Pen a fait preuve d’une grande classe et d’une grande maîtrise de soi pour parvenir à garder son calme face à un individu aussi odieux et exécrable. Toutes mes félicitations à Marine Le Pen. Cela n’a pas dû être facile.