Quelques épisodes de Red Ice Radio et Radio 3Fourteen

Ces quelques entrevues radio ont retenu mon attention dernièrement. Le site web Red Ice TV produit énormément de matériel vidéo, radio et écrit. Les commenter et analyser tous demanderait un investissement de temps et d’énergie considérable. Les épisodes que je vous propose ici présentent tous un grand intérêt puisqu’ils cernent directement les problèmes auxquels les patriotes sont confrontés (et donc nos sociétés) et les remèdes potentiels qui doivent être appliqués pour les régler. Je vous propose donc de mettre dans vos favoris le lien de cet article et de prendre le temps d’écouter chacune des émissions. Les invités que vous aurez l’occasion de découvrir, par la qualité de leur argumentation, permettent de bien comprendre les enjeux et d’entretenir de l’espoir pour l’avenir.

Andrei Znamenski: Red Shambhala: The Dark Side of Tibetan Buddhism

Andrew Anglin: Somalian Refugee Nightmare & Trump’s Fix

Tomislav Sunic: The New Right and the Religion of Multiculturalism

Ingrid Carlqvist: Merry Yule: Swedish Government is Afraid of the Swedes

Patrick Le Brun: The Truth Behind Assassin’s Creed & Templar Plots

Par Oberg et Simon Lindberg: Party Platform of the Nordic Resistance Movement

Reactionary Jew: Is it Possible for Jewish Nationalists & European Nationalists to Work Together?

La saga des Louis et la civilisation française

Voici un épisode de l’émission « Perles de cultures » sur les ondes de TV Libertés où vous pourrez retrouver une entrevue avec Bernard Gantois. L’auteur y présente son dernier livre, La saga des Louis, ouvrage qui s’intéresse à divers thèmes dont la spiritualité, l’histoire de France, les conférences internationales, l’Église Catholique. Cette entrevue m’a amené à faire la réflexion suivante. Voyez-vous, si la France a autant de problèmes aujourd’hui, à tous points de vue, c’est parce qu’elle a perdu son âme. L’auteur mentionne au passage, dans ses discussions avec l’animatrice Anne Brassié, le roi Philippe le Bel. Je trouve la référence particulièrement intéressante puisque c’est précisément Philippe le Bel qui a fait arrêter les Templiers et qui est responsable du procès qui en a suivi et de leur condamnation. Certains indices semblent montrer que le Pape de l’époque pouvait être d’accord avec ces procédures mais ce n’est pas clair. Aussi, les motivations de ces persécutions juridiques ne sont pas claires non plus. Hérésie, idolâtrie peuvent s’y retrouver mais aussi la considération que l’Ordre était devenu trop puissant ou inutile suite aux défaites militaires en Terre Sainte. Le trésor des Templiers est aussi évoqué car il pouvait susciter la convoitise.

Or, je crois que l’arrestation des Templiers est le moment charnière où justement la France a perdu son âme, où elle a commencé à sombrer. La France est un pays, un empire, une civilisation mais elle est aussi spirituelle car son histoire est indissociable de celle de l’Église Catholique ou du christianisme. De plus, certains auteurs comme Michael Baigent et Laurence Gardner ont évoqué dans leurs ouvrages historiques la possibilité que ce soit en France que la descendance de Jésus (pour ceux qui croient à cette thèse) ait pu trouver refuge après que les Romains ont maté les insurrections zélotes et rasé Jérusalem au cours des premières décennies du millénaire. La lignée mérovingienne est souvent évoquée à ce titre. Philippe le Bel appartenait à la lignée des rois dits des capétiens et il est intéressant de noter l’utilisation du fleur-de-lys doré sur les vêtements, blasons, armoiries de cette lignée dont ceux de Philippe le Bel, entre autres. Si on regarde l’histoire subséquente de la France après l’arrestation et la condamnation des Templiers, on notera immédiatement une prise de distance progressive d’avec le spirituel et un affaiblissement qui culminera avec la débâcle militaire de 1760 face à l’Angleterre et à la Révolution Française de 1789. Depuis ce temps, la France n’a cessé de sombrer dans le matérialisme et de régresser sur les plans culturel, civilisationnel, et social. La France n’est plus la France.

Nous devons réparer ce qui a été brisé. La France, c’est le fleur-de-lys, i.e. le pouvoir temporel mais c’est aussi la croix templière, i.e. la tradition chrétienne. C’est pourquoi vous retrouvez ces deux symboles sur la page d’accueil de ce site web. La France, c’est les deux à la fois et nous ne devons pas l’oublier. L’entrevue avec Gantois commence vers les 08:00 de la vidéo.

Le déploiement de l’axe christo-bouddhique, troisième partie: Jésus aurait été moine bouddhiste…

Le Lys d'OrCe documentaire de la BBC explore différents scénarios pouvant s’être déroulés si jamais Jésus n’est pas réellement mort sur la croix. C’est un fait connu que certains individus ne mouraient pas nécessairement tous lors des crucifixions romaines. Ce fut peut-être le cas du Nazaréen. Parmi les différentes traditions existantes, on recense celle prétendant que Jésus aurait fuit vers la France, avec ou sans Marie-Madeleine. Selon certaines versions, Marie-Madeleine serait arrivée en France enceinte de Jésus. L’excellent livre de Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln, The Holy Blood and The Holy Grail, présente en détails les prétentions de cette tradition. Or, il existe une autre tradition, provenant celle-là du Cachemire, qui prétend que Jésus, prophète israélite, y aurait vécu de l’âge de 14 ans jusqu’à 29 ans pour y être éduqué selon les préceptes de la religion bouddhiste. La tradition mentionne même qu’il y serait retourné après sa prédication en Israël pour fuir les persécutions romaines. Il y aurait vécu le reste de sa vie pour y mourir vers 80 ans. C’est là qu’il serait enterré. Cette tradition est vraiment intéressante puisqu’elle permet d’expliquer la brisure théologique fondamentale existant entre le judaïsme d’une part et l’enseignement de Jésus, d’autre part. Certains théologiens catholiques et protestants ont essayé de démontrer que l’enseignement de Jésus se situait en continuation avec le judaïsme, ce qui est vrai en partie, mais la proximité avec le bouddhisme est plus évidente. Dans le fond, cette tradition ne fait que renforcer ma conviction qu’une alliance stratégique entre nos deux civilisations est plus que nécessaire, surtout dans les temps présents.

Aussi, fait très intéressant, une alliance similaire est peut-être en train de voir le jour entre Israël et l’Inde. Un article du Wall Street Journal parlait littéralement d’un axe Israel-Inde. Ce serait vraiment le couronnement d’une excellente stratégie pour combattre le monde arabo-musulman et le contenir au Moyen-Orient. Puisque le Bouddha est issu de l’hindouisme et que Jésus est issu du judaïsme, au moins au niveau de son origine ethnique en tous cas, il serait normal que l’Inde et Israël, à l’origine des traditions bouddhique et chrétienne, unissent leurs forces. Combattants de la liberté, unissons-nous! Pour lire l’article précédent de cette série, veuillez cliquer sur ce lien.

Message au Pape François: Le temps est venu de lancer une nouvelle Croisade…

Le Lys d'Or

Carnivale_Knights_Templar_Symbol

 

 

 

 

 

 

 

Très Saint Père,

Le temps est venu de lancer une nouvelle Croisade. Le monde chrétien est en guerre contre le monde musulman depuis quatorze siècles, et ce malgré nos efforts répétés pour vivre en paix avec celui-ci. Le monde musulman, de toute évidence, ne veut pas la paix, cela ne l’intéresse pas. Il ne veut que la guerre, comme lui enseigne d’ailleurs son prophète et son livre saint.

L’Église Catholique a connu bien des transformations depuis sa naissance. Elle qui était au départ une petite communauté, est devenue ensuite un Empire, avec les hauts et les bas que cela comporte et son lot d’erreurs. Suite aux révolutions démocratiques du XVIIIème siècle, l’Église a perdu de son lustre et de son influence, laissant davantage de place aux hommes politiques et à leurs systèmes idéologiques qu’ils essaient tant bien que mal de faire fonctionner. De fortes pressions se sont alors exercées sur l’Église pour qu’elle change, se modernise, s’adapte et pour une bonne part, les changements qui ont été apportés ont été bénéfiques. Le Concile de Vatican II a essayé, dans cet esprit, de transformer le langage, les attitudes, les gestes de l’Église pour qu’ils témoignent d’un meilleur respect envers les chrétiens et cela s’est avéré un succès.

Sur le plan historique, le Concile de Vatican II a coïncidé dans le temps avec d’autres changements sociaux importants comme la révolution des années soixante, la montée en force du crime organisé et l’infiltration soviétique, entre autres. Or, il faut bien admettre que la combinaison de toutes ces influences et son résultat final ne sont pas très bons. Si, d’une part, le Concile a permis de libéraliser certaines pratiques et de soulager le joug qui pesait sur beaucoup de croyants, d’autre part, cinquante ans plus tard, ces changements ont laissé place à autre chose. Nos populations sont désormais paresseuses, inertes, endormies, de faible niveau sur les plans spirituel et intellectuel. Elles passent le gros de leur temps, en dehors du travail, soit à écouter la télévision soit à échanger sur Facebook. Elles ne se reproduisent plus et s’évertuent à défendre les droits de ceux qui rêvent de les exterminer. Elles ne sont plus conscientes du devoir de civilisation qui incombe à chacun d’eux, la vie spirituelle s’étoile, rendant les chrétiens incapables de défendre leur territoire et de résister à l’invasion. Pour ce qui est de nos leaders politiques, ils sont pour la plupart irresponsables, lâches, paresseux, mous, incapables de prendre quelque décision que ce soit sans consulter les sondages. Ils ne pensent qu’aux élections et remettent tout ou presque à plus tard par peur de déplaire. Les hommes, les mâles, sont devenus gras, obèses, mous et féminisés. Ils ne sont plus les vaillants guerriers et constructeurs d’autrefois qui accumulaient les exploits. Les femmes, elles, passent leur temps à avoir des relations avec des criminels, des dérangés, des toxicomanes ou des ivrognes au lieu d’apprécier la compagnie d’hommes héroïques, pour peu qu’il en reste.

Lire la suite

Mes remerciements à l’Armée égyptienne

Je suis bien au fait qu’il y a des islamistes dans l’Armée égyptienne. Que voulez-vous, la politique étrangère d’un pays et la géo-politique d’une civilisation se décident et se tissent en tenant compte de tous les paramètres en jeu et il y en a beaucoup dans la crise égyptienne. La sagesse se trouvant en très petits paquets par les temps qui courent dans les officines des dirigeants politiques, il n’est pas étonnant que l’Administration Obama fasse le contraire de ce qu’elle devrait faire. Et on n’est pas surpris. Ce qui vient de Washington depuis quelques années est toujours assez douteux. L’Administration américaine a décidé donc de ne pas appuyer l’Armée égyptienne dans son désir de couper court aux désirs totalitaires, autoritaires, sanguinaires et califatistes des Frères Musulmans, en menaçant de couper dans l’aide financière et militaire accordée. Divers représentants des pays de l’Union Européenne ont secondé la Maison Blanche puisque l’Europe demeure, de toute façon, un protectorat américain depuis les Accords de Bretton Woods. Or, le nombre de personnes se trompant n’augmente pas le degré de véracité d’une décision.

L’Armée égyptienne a fait son devoir en tassant les Frères Musulmans du pouvoir. Pourquoi? Il y a un fait très important qui n’a pas été rapporté de façon marquée par la grande presse — comme c’est souvent le cas. C’est que les Frères Musulmans d’Égypte ont comme projet, dans leur plan de « développement », si l’on puis dire, de l’Égypte, de raser les pyramides…Imaginez un instant un politicien grec ayant comme ambition de raser ce qui restent des Temples antiques… Vous comprenez aussitôt que l’Armée n’avait pas le choix. Les pyramides sont le cœur de l’Égypte. Sans la Grande Pyramide de Gizeh, il n’y a ni pays, ni gouvernement, ni culture. Le Phare d’Alexandrie a sombré voilà des siècles, la Bibliothèque d’Alexandrie a été incendiée à plusieurs reprises pour disparaître aussi définitivement. Les pyramides, dont la Grande Pyramide de Gizeh, sont parmi les seuls vestiges qui demeurent  nous reliant aux civilisations qui nous ont précédés, dont certaines très avancées et qui ont fait rayonner la culture humaine voilà des centaines de milliers d’années. L’idée qu’un pays comme l’Égypte avec la richesse de ses vestiges archéologiques soit laissé à la barbarie des voyous fédérés que sont les Frères Musulmans et autres groupes islamistes, est évidemment inadmissible. Le rôle premier des officiers de l’Armée égyptienne est de garder les Lieux Saints. Ce sont, en quelque sorte, des gardiens du Temple, des Templiers, ayant comme devoir de protéger le Temple des barbares. Je ne mentionne même pas ici l’importance du tourisme et autres activités pour la continuité du gouvernement. La Terre Sainte, pour nous chrétiens et occidentaux, ce n’est pas seulement Israël et Jérusalem, c’est aussi le pays des Pharaons.

En un mot, je salue cette initiative de l’Armée égyptienne. Elle a fait le bon choix. Elle peut donc prendre tous les moyens nécessaires afin de s’assurer que ce joyau de l’humanité ne tombe pas dans les mains des pires barbares à avoir marché sur la surface de cette terre.