Entrevue exceptionnelle d’Éric Zemmour sur la féminisation des hommes en Occident

Décidément, cet Éric Zemmour est un débatteur et un orateur hors pair. Dans cette entrevue exceptionnelle, présentée sans montage, Zemmour nous parle tour à tour du féminisme, de la féminisation des hommes, du désarroi des femmes, de la négation des genres sexuels volontairement entretenue, du « fémininement correct », etc. Selon Zemmour, le couple aujourd’hui est déifié, alors qu’à d’autres époques il n’était absolument pas important. « Aujourd’hui, les hommes ne sont plus les hommes de leur petite amie mais les copines de leurs petites amies », dit-il. L’individu autonome est en perte de vitesse. La manie du monde moderne vaincu à la féminisation est de percevoir les sexes comme étant égaux, indifférenciés et interchangeables. Ceux qui tentent de combattre ou de résister à cette tendance sont accusés d’être « machos », accusation qui rappelle celle d’être « fasciste » lancée par les militants communistes envers leurs opposants dans les années ’30. Certains groupes minoritaires comme les féministes et les gais travaillent pour maintenir l’indifférenciation entre les sexes. Comme nous vivons dans une époque de consommation, tout le monde a été transformé en femmes. Il souligne avec justesse que les figures de proue du féminisme, telles Simone de Beauvoir et autres, faisaient parti des classes aisées et n’ont jamais connu la domination. Ces femmes de la haute-bourgeoisie ont volé le statut de prolétaire aux vraies prolétaires. Ce sont plutôt les paysans, hommes et femmes, qui l’ont connue. (Notez que l’on pourrait dire la même chose de Karl Marx en rapport avec le capitalisme — note du webmestre.) Lire la suite