Une façon simple et facile de contrer la récidive en matière de criminalité: La chaise électrique…

Aujourd’hui, j’ai décidé qu’il était temps que quelqu’un mette les points sur les « i » dans le dossier de la récidive criminelle. Le témoignage d’Éric Chenel, fils de Jean-Claude Chenel, un criminel dangereux aux délits multiples, est inquiétant. Éric Chenel a raconté à Benoit Dutrizac sur les ondes du 98,5 FM, entrevue que vous retrouverez plus bas, les traitements cruels que son père lui a fait subir lorsqu’il était enfant, à savoir abus sexuels, violence, menaces et chantage. Après avoir passé les cinq dernières années en prison, Chenel est sur le point de sortir et son fils est très inquiet non seulement pour sa propre sécurité mais aussi pour celle de ses soeurs. Jean-Claude Chenel pourrait essayer de les tuer avant de se suicider. Éric Chenel sait aussi qu’il y a bon nombre d’autres victimes de son père, de pédophilie entre autres, mais que celles-ci n’osent pas parler. Depuis ces années misérables, Éric Chenel a de la misère à vivre une vie normale, surtout depuis qu’il sait que son père va sortir de prison. Vomissements, tremblements, angoisses, sont les symptômes d’une vie qui a été brisée par une ordure, c’est le mot.

En deuxième entrevue, je vous propose Pierre-Hughes Boisvenu, sénateur Conservateur. Monsieur Boisvenu appuie le Projet de Loi C-10 sur les jeunes contrevenants et il se surprend des « montées de lait » de Jean-Marc Fournier, qui est contre.

En gros, je dirais qu’encore une fois, notre société fait fausse route. Jean-Marc Fournier peut bien dire ce qu’il veut mais il n’en demeure pas moins que la défense de criminels dangereux que l’on protège comme s’ils étaient des pierres précieuses n’a aucun sens. Dans le judaïsme, une des valeurs fondamentales est de protéger la veuve et l’orphelin. Et curieusement, dans le christianisme, ou du moins tel qu’il a été compris et appliqué, on a tendance à protéger les criminels, fruit d’un genre de mystique du pardon ou de la rédemption franchement assez perverse et pathologique. On a affaire ici à un cas flagrant de ce genre, dans lequel on va dérouler le tapis rouge pour Jean-Claude Chenel, un criminel dangereux et irrécupérable, en se foutant totalement de la sécurité des victimes précédentes et des autres victimes potentielles qu’il pourrait faire suite à sa sortie de prison. En écoutant cette entrevue d’Éric Chenel, on ne peut pas faire semblant qu’une telle situation soit acceptable.

C’est pourquoi je me dis que la seule solution qui puisse fonctionner, c’est d’appliquer la peine de mort, comme le faisais les anciens. Quand on a un peu de respect pour les victimes et que l’on a à coeur de protéger la population, on ne peut choisir une autre voie. Voyez-vous, il y a une chose qui nos bons politiciens québécois et aussi canadiens ne comprennent pas. C’est que la réhabilitation, pour les criminels dangereux et récidivistes, cela ne fonctionne pas. Évidemment, dans le cas d’un individu qui en serait à une première offense ou qui aurait commis un délit mineur, appliquer la peine de mort est idiot. Mais pour les cas lourds de criminels récidivistes qui ont multiplié meurtres, viols ou abus sexuels, nous devons envisager cette solution, et ce pour une raison fort simple: ce genre d’individus sont des menteurs professionnels. Ils vont embobiner tour à tour travailleuses sociales (surtout) policiers, officiers de justice, juges, intervenants en réhabilitation, etc, alors qu’ils n’ont en fait aucune motivation de se réhabiliter et qu’ils n’en sont pas capables de toute façon. Et si on les garde en prison au lieu de les relâcher, ce sont des sommes d’argent qui ne sont plus disponibles pour subvenir, comme je le disais, à la veuve et l’orphelin.

Dieu a dit à Adam: « Tu es poussière et tu retourneras à la poussière ». Parfois, il faut donner un coup de main à Dieu pour qu’il puisse faire son travail.

Éric Chenel, fils de Jean-Claude Chenel

Pierre-Hughes Boisvenu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.