L’administration du Midazolam au Royaume-Uni pour euthanasier les personnes âgées malades

Mis en avant

Voici la dernière horreur en date du dossier interminable de la «pandémie» de covid-19. Des témoignages nous parviennent du Royaume-Uni à l’effet qu’une drogue portant le nom de Midazolam y a été administrée très fréquemment depuis l’hiver 2020. Le «Liverpool Care Pathway» est un protocole d’euthanasie qui aurait été introduit dans les années 1990’s. Il comprend l’administration du médicament Midazolam, dont les effets secondaires comprennent, entre autres, des problèmes respiratoires. Or, ce protocole a été recyclé pour être utilisé dans le cadre des «soins» administrés aux personnes atteintes de la covid-19 au Royaume-Uni. Les patients et bénificiaires qui ont abouti sur la voie de ce protocole sont décédés pour la plupart. En d’autres termes, pendant que les médias et les gouvernements du monde entier faisaient grand bruit pour effrayer la population avec un virus dont l’existence n’a jamais été démontrée, le personnel médical, cautionné par les états, donnait la mort concrètement avec du Midazolam dans la plus grande discrétion. Il faut aussi signaler que beaucoup de pays dans les dernières années ont adopté des lois visant à légaliser l’aide médicale à mourir. Il est très significatif que ces lois aient été concoctées et adoptées juste avant l’éclosion d’une «pandémie» mondiale… Dans la première vidéo, David Icke fait remarquer que le Royaume-Uni a commandé au printemps 2020 une quantité astronomique de doses de Midazolam, à tel point que le fournisseur est devenu en rupture de stock. Des doses supplémentaires ont dû être livrées à partir de la France. La deuxième vidéo nous présente les témoignages de Jacqui Deevoy et de Celia en compagnie de Gareth Icke. La troisième vidéo est une republication d’un extrait d’un épisode de l’emission de Harrison Smith dans lequel il parlait justement de ce dossier. Et finalement, la quatrième vidéo nous présente le témoignage de Clare Wills Harrison qui travaille dans le secteur de la santé.

Entrevue avec Arthur Firstenberg sur l’électricité et les ondes électromagnétiques

Mis en avant

Arthur Firstenberg a étudié l’histoire de l’électricité et le déploiement des technologies émettant des ondes électromagnétiques. Il a vite remarqué que toutes ces inventions et technologies créaient chez les humains et les autres êtres vivants des problèmes de santé importants lors de leur déploiement mais aussi de façon permanente parfois. Des maladies bien connues comme le diabète, les maladies du coeur, la leucémie et le cancer sont du nombre et les statistiques démontrent qu’elles ont grimpé en flèche suite au déploiement de certaines de ces technologies. Dans son livre The Invisible Rainbow. A History of Electricity and Life, Arthur Firstenberg fait remarquer, par exemple, que la mise en service du télégraphe a engendré une maladie qui était appelé alors la neurasthénie, considérée comme étant un trouble psychologique. Firstenberg présente une liste de symptômes faite par Freud de la neurasthénie, qui inclut par exemple les douleurs à la poitrine, la respiration courte, la transpiration, les frissons, la diarrhée, le vertige, l’insomnie, la nausée et les vomissements, l’urination fréquente, la faiblesse et l’épuisement. Tiens tiens, il me semble d’avoir déjà vu ces symptômes-là quelque part… Eh oui, vous avez bien deviné. Ce sont les symptômes que les gouvernements du monde entier nous ont présenté comme étant ceux de la covid-19. Il ne manque seulement que la toux et la fièvre à toute fin pratique. Le déploiement des autres technologies comme la radio, le radar, le satellite, le cellulaire et le Wi-Fi, en plus de l’électricité comme telle, ont provoqué l’apparition de symptômes similaires avec un peu plus ou moins de ceci ou de cela. Les autorités ont alors tout simplement déclaré une pandémie causée par un virus sans se poser de questions ni déclencher d’enquête.

La pandémie de covid-19 est de loin le plus grand mensonge qui n’a jamais été perpétré sur cette planète. Le discours narratif de la pandémie de covid-19, en plus de mettre la table pour le Grand Reset et pour l’installation d’un gouvernement mondial, permet de masquer les effets sur la santé du déploiement de la nouvelle technologie 5G. Les symptômes attribués au nouveau coronavirus sont, de toute évidence, le résultat du déploiement de cette technologie. Les élites mondialistes ont inventé un virus de toute pièce de façon à masquer ce qu’ils sont en train de faire subir au champ électromagnétique de la planète, à l’être humain et à toutes les autres formes de vie. Dans le processus, ces élites mondialistes vont se servir du prétexte de cette «pandémie» pour s’accaparer les richesses du monde et irradier la planète dans une soupe électromagnétique qui sera toute simplement infernale et mortelle. Levons-nous avant qu’il ne soit trop tard. Refusons ce plan diabolique. À écouter absolument.

David Icke passe au crible la théorie selon laquelle le laboratoire BSL-4 de Wuhan est responsable de l’existence du nouveau coronavirus

Mis en avant

David Icke fait l’analyse de la théorie selon laquelle le nouveau coronavirus a son origine depuis le laboratoire BSL-4 de Wuhan en Chine. Il cite les travaux d’éminents spécialistes comme le docteur Thomas Cowan et pour bien rappeler que le supposé nouveau coronavirus n’existe pas en fait. Aucun laboratoire dans le monde n’en possède un échantillon. Les demandes d’accès à l’information présentées à des gouvernements dans le monde par des citoyens ou des institutions se sont toutes avérées infructueuses, puisqu’aucun d’entre eux n’en possède non plus. Icke rappelle certains faits de l’histoire de la virologie démontrant que la méthode utilisée pour «démontrer» l’existence des virus a toujours été peu scientifique, non crédible, pour ne pas dire complètement farfelue en fait. De même, l’hypothèse selon laquelle les «virus» causent des maladies n’a jamais fait l’objet d’une démonstration scientifique formelle. Néanmoins, la science officielle l’utilise comme présupposé pour fonder les domaines de la virologie et de l’épidémiologie. Ça donne froid dans la dos quand on y pense. Imaginez un instant les millions de vie qui ont été brisées et ruinées en raison de cette incompétence et mauvaise foi scientifique. Pour David Icke, il est important que les opposants au mensonge de la covid-19 et du Grand Reset tiennent dur la ligne selon laquelle il n’y a pas de nouveau coronavirus car c’est seulement ainsi que nous en viendrons à bout. À voir absolument. Pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur le sujet, je vous propose un article détaillant l’analyse du docteur Andrew Kaufman sur le nouveau coronavirus, ainsi que le livre du docteur Thomas Cowan sur la théorie des germes, The Contagion Myth.

Dr. Andrew Kaufman refutes “isolation” of SARS-Cov-2; he does step-by-step analysis of a typical claim of isolation; there is no proof that the virus exists

The Contagion Myth – Why Viruses (including “Coronavirus”) Are Not the Cause of Disease

Alex Jones présente un extrait de la série d’Amazon ‘Utopia’

Cette série télé annonçait le déploiement d’un vaccin porteur d’un virus qui stériliserait la population mondiale. Eh bien, c’est exactement ce qu’on a avec le vaccin pour la covid-19. Bienvenue au Grand Reset.

Documentaire sur l’existence des Reptiliens: La Terre serait-elle sous occupation?

Flashback Friday et No-Go Zone, sur Red Ice TV

Gordon Chang: La Chine cherche à acquérir les données médicales de l’humanité, incluant l’ADN