David E. Martin: Le SARS-CoV-2 est une illusion fabriquée à partir de la compilation de 73 brevets préexistants…

Mis en avant

Cette entrevue avec David E. Martin est absolument exceptionnelle. J’ai fait de mon mieux pour résumer ce sujet difficile tout en essayant de ne pas trop escamoter les détails importants. David E. Martin est le fondateur et PDG de la compagnie M-CAN, oeuvrant dans le secteur de l’analyse financière et de l’innovation. Le champs d’expertise de David E. Martin l’a amené à faire de la vérification dans le domaine des brevets scientifiques, incluant ceux reliés aux virus et aux vaccins, et ce depuis 1998. Lors de cette entrevue accordée à l’équipe de l’avocat allemand Reiner Fuellmich, bien connu pour ses travaux d’investigation sur la gestion de la pandémie de covid-19, David E. Martin fait des révélations absolument incroyables sur les origines troubles pour ne pas dire frauduleuses des publications scientifiques liées au nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2. David E. Martin présente beaucoup d’informations pour étayer son propos et fournit les numéros de brevet pour permettre aux chercheurs de faire leurs propres vérifications. Par exemple, d’entrée de jeu, vers 10:00 minutes, il signale que le 19 avril 2002 le brevet US7279327B2 a été enregistré pour un coronavirus (SRAS), bien avant que l’épidémie se déclare en Asie. Il cite aussi le brevet US7220852B1 qui pose également problème parce qu’il reprenait ce qui était déjà disponible dans le domaine public (vers 16:50 minutes). David E. Martin présente également des informations sur la recherche dans le domaine des vaccins et sur certains pathogènes comme l’anthrax. Mais l’information qui est à retenir ici de façon absolument critique est celle-ci: Selon David E. Martin, la séquence génétique présentée par l’article scientifique de référence sur le SARS-CoV-2 (vers 27:00 minutes) ne comporte absolument rien qui n’était pas déjà connu de la communauté scientifique en novembre 2019. Apparemment, cette publication s’appuie simplement sur 73 brevets préexistants qui ont été enregistrés de 2008 à 2017. En d’autres termes, l’équipe scientifique qui a publié l’article de référence sur le SARS-CoV-2 a tout simplement copié/collé les innovations scientifiques présentées dans ces 73 brevets antérieurs à novembre 2019. En termes clairs, cela veut dire que le nouveau coronavirus, le SARS-CoV-2, n’existe pas en fait. C’est une illusion fabriquée, comme l’indique le titre de cette vidéo. On le savait déjà mais disons que maintenant, on en a la preuve légale. Dans une cour de justice, ces informations auront une valeur inestimable. À NE MANQUER SOUS AUCUN PRÉTEXTE. Pour ceux désirant consulter un document écrit présentant ces éléments d’investigation, je vous propose aussi le lien d’un texte de David E. Martin résumant l’ensemble du dossier:

The Fauci/COVID-19 Dossier, par David E. Martin

Entrevue avec Arthur Firstenberg sur l’électricité et les ondes électromagnétiques

Mis en avant

Arthur Firstenberg a étudié l’histoire de l’électricité et le déploiement des technologies émettant des ondes électromagnétiques. Il a vite remarqué que toutes ces inventions et technologies créaient chez les humains et les autres êtres vivants des problèmes de santé importants lors de leur déploiement mais aussi de façon permanente parfois. Des maladies bien connues comme le diabète, les maladies du coeur, la leucémie et le cancer sont du nombre et les statistiques démontrent qu’elles ont grimpé en flèche suite au déploiement de certaines de ces technologies. Dans son livre The Invisible Rainbow. A History of Electricity and Life, Arthur Firstenberg fait remarquer, par exemple, que la mise en service du télégraphe a engendré une maladie qui était appelé alors la neurasthénie, considérée comme étant un trouble psychologique. Firstenberg présente une liste de symptômes faite par Freud de la neurasthénie, qui inclut par exemple les douleurs à la poitrine, la respiration courte, la transpiration, les frissons, la diarrhée, le vertige, l’insomnie, la nausée et les vomissements, l’urination fréquente, la faiblesse et l’épuisement. Tiens tiens, il me semble d’avoir déjà vu ces symptômes-là quelque part… Eh oui, vous avez bien deviné. Ce sont les symptômes que les gouvernements du monde entier nous ont présenté comme étant ceux de la covid-19. Il ne manque seulement que la toux et la fièvre à toute fin pratique. Le déploiement des autres technologies comme la radio, le radar, le satellite, le cellulaire et le Wi-Fi, en plus de l’électricité comme telle, ont provoqué l’apparition de symptômes similaires avec un peu plus ou moins de ceci ou de cela. Les autorités ont alors tout simplement déclaré une pandémie causée par un virus sans se poser de questions ni déclencher d’enquête.

La pandémie de covid-19 est de loin le plus grand mensonge qui n’a jamais été perpétré sur cette planète. Le discours narratif de la pandémie de covid-19, en plus de mettre la table pour le Grand Reset et pour l’installation d’un gouvernement mondial, permet de masquer les effets sur la santé du déploiement de la nouvelle technologie 5G. Les symptômes attribués au nouveau coronavirus sont, de toute évidence, le résultat du déploiement de cette technologie. Les élites mondialistes ont inventé un virus de toute pièce de façon à masquer ce qu’ils sont en train de faire subir au champ électromagnétique de la planète, à l’être humain et à toutes les autres formes de vie. Dans le processus, ces élites mondialistes vont se servir du prétexte de cette «pandémie» pour s’accaparer les richesses du monde et irradier la planète dans une soupe électromagnétique qui sera toute simplement infernale et mortelle. Levons-nous avant qu’il ne soit trop tard. Refusons ce plan diabolique. À écouter absolument.

David Icke passe au crible la théorie selon laquelle le laboratoire BSL-4 de Wuhan est responsable de l’existence du nouveau coronavirus

Mis en avant

David Icke fait l’analyse de la théorie selon laquelle le nouveau coronavirus a son origine depuis le laboratoire BSL-4 de Wuhan en Chine. Il cite les travaux d’éminents spécialistes comme le docteur Thomas Cowan et pour bien rappeler que le supposé nouveau coronavirus n’existe pas en fait. Aucun laboratoire dans le monde n’en possède un échantillon. Les demandes d’accès à l’information présentées à des gouvernements dans le monde par des citoyens ou des institutions se sont toutes avérées infructueuses, puisqu’aucun d’entre eux n’en possède non plus. Icke rappelle certains faits de l’histoire de la virologie démontrant que la méthode utilisée pour «démontrer» l’existence des virus a toujours été peu scientifique, non crédible, pour ne pas dire complètement farfelue en fait. De même, l’hypothèse selon laquelle les «virus» causent des maladies n’a jamais fait l’objet d’une démonstration scientifique formelle. Néanmoins, la science officielle l’utilise comme présupposé pour fonder les domaines de la virologie et de l’épidémiologie. Ça donne froid dans la dos quand on y pense. Imaginez un instant les millions de vie qui ont été brisées et ruinées en raison de cette incompétence et mauvaise foi scientifique. Pour David Icke, il est important que les opposants au mensonge de la covid-19 et du Grand Reset tiennent dur la ligne selon laquelle il n’y a pas de nouveau coronavirus car c’est seulement ainsi que nous en viendrons à bout. À voir absolument. Pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur le sujet, je vous propose un article détaillant l’analyse du docteur Andrew Kaufman sur le nouveau coronavirus, ainsi que le livre du docteur Thomas Cowan sur la théorie des germes, The Contagion Myth.

Dr. Andrew Kaufman refutes “isolation” of SARS-Cov-2; he does step-by-step analysis of a typical claim of isolation; there is no proof that the virus exists

The Contagion Myth – Why Viruses (including “Coronavirus”) Are Not the Cause of Disease

Entrevue avec John O’Looney sur la montée vertigineuse des décès depuis le début de la vaccination pour la covid-19

John O’Looney est entrepreneur de pompes funèbres depuis plusieurs années. Alors qu’il n’a pas constaté d’augmentation spéciale des décès en 2020, il constate plutôt, depuis janvier 2021, une montée spectaculaire de ceux-ci, coïncidant avec le début de la vaccination pour la covid-19.

Brave Funeral Director John O’Looney Speaks Out On The $camdemic – 8/7/21

Alex Jones fait le point sur le déploiement du prochain confinement

Cette présentation contient un extrait d’une vidéo-conférence où on peut entendre le docteur Charles Hoffe expliquer le déploiement des segments d’ARN messager dans le corps humain et les dangers de caillots sanguins qui s’ensuivent.

Entretien de haut niveau entre Stew Peters et David E. Martin sur la fabrication de la pandémie de covid-19

Cet entretien complète à merveille l’information présentée dans une entrevue précédente. Parmi les nombreux points pertinents présentés ici, deux sont particulièrement révélateurs. Premièrement, vers 40:00 minutes, David E. Martin révèle qu’Anthony Fauci aurait fait transférer la technologie de la protéine ‘spike’ de l’Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill à la compagnie pharmaceutique Moderna, en novembre 2019, soit bien avant qu’il y ait un seul patient atteint supposément du nouveau coronavirus. Deuxièmement, il fait remarquer aussi que beaucoup de supposés défenseurs de la liberté et de la patrie ne livrent pas le «knock-out blow» lors de leurs échanges et interventions avec les acteurs et créateurs de la fausse pandémie de covid-19. Ils se contentent de tourner autour du pot sans parler de l’essentiel. Il fait référence entre autres (vers 43:00 minutes) à une lettre officielle du NIH-NIAID envoyée à l’Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill, prouvant que le NIH finançait bel et bien la recherche de type gain-of-function, et ce malgré les dénégations du docteur Fauci. Il donne l’exemple de Rand Paul, qui a interrogé le docteur Fauci lors d’un comité parlementaire récemment. Rand Paul a sermoné sévèrement le docteur Fauci mais n’a pas fait mention de cette lettre toutefois, alors que cela aurait été l’argument décisif qui aurait tranché l’affaire. À ne pas manquer.

La docteure Jane Ruby commente une image provenant du sang d’une personne vaccinée pour la covid-19

L’image de droite montre les globules sanguins d’une personne qui a été vaccinée pour la covid-19, tandis que l’image de gauche montre les globules sanguins d’une personne non-vaccinée qui est en bonne santé. La docteure Jane Ruby fait remarquer que les globules sanguins de la personne vaccinée s’agglutinent les uns aux autres et qu’ils n’ont pas une belle apparence. Aussi, des structures tubulaires non-identifiées sont visibles dans le sang de la personne vaccinée qui, de toute évidence, n’ont pas d’affaire là. Ces structures sont absentes du sang de la personne non-vaccinée. Ces images se rapprochent de ce qui a déjà été publié sur la présence d’oxyde de graphène dans le sang des personnes vaccinées pour la covid-19.

Analyse, discours et entrevue de Florian Philippot sur le pass sanitaire

Dans la première vidéo, Florian Philippot commente le dossier du pass sanitaire. Dans la deuxième, vous pourrez entendre son discours tenu lors du rassemblement du 17 juillet. La troisième vidéo est une entrevue accordée au média TV Livertés sur le même sujet.

Entrevue avec le docteur Andrew Kaufman sur l’existence du nouveau coronavirus et des variants

Excellente entrevue avec le docteur Kaufman. Comme David Icke, le docteur Thomas Cowan, Stephan Lanka et plusieurs autres, Andrew Kaufman est d’avis que le nouveau coronavirus n’existe pas en fait. En effet, le supposé nouveau coronavirus n’a jamais été isolé ni purifié. Les scientifiques qui prétendent avoir «découvert» le SARS-CoV-2 l’ont tout simplement concocté à partir d’un logiciel informatique qui a séquencé son génome allégué. La séquence finale de ce qui est supposément le nouveau coronavirus est totalement arbitraire et aléatoire. Andrew Kaufman s’entretient avec Alex Jones de ce que cela signifie pour la suite des choses. Je joins également une courte vidéo du docteur Kaufman où il donne des explications supplémentaires sur la technique de séquençage du génome afin de procurer une compréhension plus précise de ce procédé scientifique. À voir absolument.

Segment sur la pandémie de l’émission WeekEnd Warrior, sur Red Ice TV