L’Occident sous occupation, dixième chapitre: La Covid-19, la remise à zéro économique, l’entraînement pavlovien, le délire sectaire, le crime contre l’humanité et le 5G…

Mis en avant

Le Covid-19 est un spectacle son et lumière, un jeu de miroirs et de fumée par lequel l’économie mondiale vit une remise à zéro. L’accumulation de la dette publique des états, additionnée à celles des entreprises et des ménages, nous amène à ce cul-de-sac que nos élites appellent le «Covid-19». Les dettes cumulées sont absolument insurmontables. Ni les états, ni la plupart des entreprises vont réussir à rembourser leurs dettes. Les ménages, avec la croissance continuelle des coûts des nécessités quotidiennes, n’y arriveront pas non plus pour la majorité. Avec un peu de chance, peut-être arriveront-ils à rembourser leur prêt engagé sur une automobile ou sur une maison, au bout de plusieurs années. Mais pour ce qui est des cartes de crédit, oubliez ça. Les cartes de crédit compensent le manque à gagner causé par la stagnation des salaires que nous expérimentons depuis que la Chine a pris son essor sur le plan économique. Les entreprises, séduites par la main-d’oeuvre à bon marché disponible à l’infini à l’étranger, se sont laissé tenter soit par la délocalisation de leurs installations, soit par l’importation de la main-d’oeuvre à travers le processus d’immigration et du statut de réfugié.

Malheureusement, ces mesures palliatives prises pour contrecarrer et reprendre de la compétitivité face à la Chine n’ont fait que creuser davantage la tombe économique occidentale. Les états occidentaux, ayant moins de recettes fiscales et globalement moins d’activité économique suite à la délocalisation de leurs entreprises, s’enfoncent encore plus. La solution qui leur vient alors à l’esprit, pour se sortir du pétrin, est la même que d’habitude: emprunter. Cette nouvelle dette s’additionnant à l’ancienne ouvre la porte à la faillite technique de l’état, puisque celui-ci devient incapable de rembourser. Ce phénomène a aussi été exacerbé au cours des ans par la dislocation des monnaies de l’étalon-or, ce qui a favorisé l’utilisation de la planche-à-billets à tous les prétextes et ce qui a rendu les politiciens irresponsables au niveau budgétaire.

C’est ici que nous en sommes avec la «Covid-19». L’accumulation des dettes est telle qu’une remise à zéro est nécessaire. Cette nouvelle maladie sert donc de prétexte maintenant pour se livrer à cet exercice. Évidemment, on serait naïf de croire ici que tous vont y gagner. C’est plutôt le contraire. La plupart vont y perdre, sauf ceux qui sont en haut de la pyramide. C’est pour cette raison que vous avez vu que dans beaucoup de pays les PME (petites et moyennes entreprises) ont dû fermer leurs portes sur décret du gouvernement, alors que les grandes surfaces ont continué à opérer. Subtilement, cela a permis à ces grandes surfaces, souvent américaines, de s’accaparer les parts de marché des PME, que celles-ci ne retrouveront jamais probablement. C’est du vol pur et simple mais en veston et cravates. Ceux qui se trouvent en haut de la pyramide ont décidé que les multinationales dans lesquelles ils avaient des intérêts continueraient à opérer durant la pandémie. Que voulez-vous, le Coronavirus ne se répand pas chez Walmart, Costco, Home Hardware, Best Buy ou McDonalds. Mais il se répand très très vite dans une petite entreprise qui a un local de 100 pieds carrés. Que voulez-vous, c’est comme ça.

Continuer la lecture

Le Dr Horacio Arruda disait la vérité sur le masque sanitaire voilà pas si longtemps…

Mis en avant

Je ne connais pas le moment exact où cette vidéo a été tournée mais, de toute évidence, elle date probablement de plusieurs mois, quelque part entre le mois de janvier et le mois d’avril. Or, depuis ce temps, le Dr Arruda chante une toute autre chanson. Que s’est-il passé pour qu’il fasse un changement de cap à 180° sur cet enjeu? C’est difficile à dire. Nos relations avec la Chine, les interventions et les politiques de l’OMS, l’activisme de Bill Gates entre autres, nous amènent à nous demander si nos responsables politiques et de santé publique ne seraient pas par hasard sous pression. Menaces, chantage, blackmail, font-ils parti des choses à considérer quand vient le temps de mettre en place des politiques publiques? Reste à voir. Si on regarde au sud de la frontière, certains états américains qui s’étaient déconfinés ont rapidement fait volte-face ces derniers jours et leurs responsables politiques, qui semblaient prêts à faire face à la musique, se sont dégonflés aussi vite. Même le Président Trump, qui est un individu très fort, a été vu dans les derniers jours avec un masque. Si Trump lui-même n’a pas été assez solide pour résister aux Ayatollahs du masque sanitaire, ça vous donne une idée à quel point la pression doit être forte.

Tout cela est extrêmement triste pour le Québec et pour le monde libre. Je ne donne pas cher de notre peau. Si nos pays occidentaux ne peuvent même pas assurer des droits fondamentaux à leurs citoyens et se révèlent être complètement à la merci des banquiers et des technocrates des Nations Unies qui nous tiennent par les couilles, ça vous donne une idée à quel point notre situation est périlleuse. Nos élites sont dans une position où elles ne peuvent même pas nous défendre. C’est comme si les loups étaient dans le poulailler et que le fermier se contentait de dire aux poules de porter un masque, de se laver les pattes et de garder une distance de deux mètres. Dans ce contexte, il y en aura jamais de retour à la normale. Le monde est devenu un goulag à ciel ouvert et cela prendra un miracle pour qu’on en sorte (vivant).

Le CDC américain admet que le test PCR détecte TOUS les coronavirus et donne ainsi un résultat positif

Même le Center for Disease Control américain admet que le test PCR qui est utilisé pour diagnostiquer la Covid-19 détecte TOUS les coronavirus (rhume, grippe, SRAS, etc) et donne donc un résultat positif dans chaque cas. Il détecte aussi les exosomes qui ont une forme similiaire aux coronavirus. La fraude est complète.

P.S.:Je rajoute le lien d’un article où on peut voir des graphiques démontrant que ce sont tout simplement les décès de l’influenza qui ont été déplacés dans la colonne de la Covid-19 à partir de la mi-mars. En d’autres termes, les ‘morts’ de la Covid-19 sont tout simplement morts de l’influenza comme à chaque hiver.

Scamdemic: CDC Stats Show Flu Deaths Dropped as COVID Deaths Increased

David Icke présente son nouveau livre, The Answer, qui explique comment la fraude de la pandémie de ‘Covid-19’ a été orchestrée