Entrevue avec Dominique Michel, président du Syndicat de Lutte contre les Banques

La loi française du 23 décembre 1988 a fait des Français des esclaves. Depuis ce moment, les dettes des citoyens sont devenues susceptibles d’être vendues comme une marchandise sur le marché public. Nous sommes redevenus des serfs. Notre travail sert à rembourser les Seigneurs qui possèdent nos dettes. La liberté, si tant qu’elle ait déjà existé, n’est plus. C’est le grand marché aux esclaves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.