Images de la manifestation contre les mesures sanitaires à Ottawa, 30 avril 2022

Ne manquez surtout pas au début de la vidéo l’entrevue avec une contre-manifestante qui demande à la foule des protestataires de rentrer chez-eux. Absolument hilarant.

Le docteur Andrew Kaufman commente la controverse du ‘venin de serpent’ comme cause possible de la covid-19

Docteur Robert Young: Les virus présentés comme étant des exemplaires du SARS-CoV-2 sont en fait des exosomes…

Le docteur Robert Young affirme ici en toutes lettres que les images qui nous sont présentées par les médias et les organisations médicales officielles comme étant des exemplaires du SARS-CoV-2 (le virus allégué comme étant à l’origine de la covid-19) sont en fait des images générées par ordinateur. Elles représentent en réalité des exosomes, qui sont des particules excrétées par les membranes cellulaires en réaction à un polluant qui s’est introduit dans le corps humain. La communauté médicale, contrôlée par Big Pharma, la famille Rockefeller et les grands prêtres de la théorie virale, insistent néanmoins pour nous croyions que ces particules sont des «virus», i.e. des corps étrangers venant de l’extérieur. Le docteur Young rectifie le tir ici. Ces particules sont générées à l’intérieur du corps lui-même. Elles ne sont pas des virus, ce sont des exosomes, responsables de réparer les tissus endommagés. Cette présentation du docteur Young confirme les travaux du docteur Andrew Kaufman sur le sujet qu’il a présentés sur le web dès le printemps 2020. Je joins ici la vidéo où il avait présenté ces travaux, après l’entrevue avec le docteur Young sur les ondes du Ramola D Reports.

Amandha Vollmer souligne l’importance du discernement dans le mouvement de la réinformation (Truthers)

Je ne suis pas complètement d’accord avec le propos d’Amandha Vollmer. Je pense que dans l’ensemble Alex Jones et Stew Peters font du bon travail. Leurs plateformes et leurs émissions permettent à un grand nombre d’invités de faire connaître leurs recherches et leurs préoccupations. Alex Jones a été un précurseur dans le domaine de la réinformation et maintenant, ce sont des millions de personnes à travers le monde qui s’intéressent à ces sujets et qui publient du matériel régulièrement, contribuant ainsi à faire avancer la recherche et la science. Cependant, le propos d’Amandha Vollmer est tout de même important, puisqu’il rappelle la nécessité du discernement. Trop souvent une nouvelle à sensation est publiée pour être partagée immédiatement par la réinfosphère, sans que les internautes prennent le temps de faire davantage de recherche, de réfléchir à la crédibilité scientifique de l’information ou d’analyser le background des acteurs en présence. Amandha Vollmer réagit ici à la controverse suscitée par la nouvelle théorie en vogue, popularisée par le docteur Bryan Ardis, selon laquelle la covid-19 serait causée par la présence de venin de serpent, qui aurait été mis potentiellement dans l’eau ou dans un autre médium. Elle émet des doutes sur les bases scientifiques d’une telle affirmation et réitère la nécessité de faire davantage de recherche sur le sujet avant de sauter aux conclusions. À voir.

Diffusion d’urgence, neuvième partie/Emergency Broadcast, part 9

Réinformation du 22 au 25 novembre 2021, sur Lux Média

RÉINFORMATION 22/11/2021 – LA VACCINATION À TOUT PRIX PENDANT QUE LE MONDE BRÛLE

RÉINFORMATION 23/11/2021 – AUGMENTATION SIGNIFICATIF DES DÉCÈS « COVID » POST VACCINATION

RÉINFORMATION 24/11/2021 – IL Y A PLUS DE SURMORTALITÉ DEPUIS LE « VACCIN » COVID

RÉINFORMATION – AFFAIRE GHISLAINE MAXWELL: DES PROCÉDURES JUDICIAIRES BIDONS?

Réinformation du 20 au 24 septembre 2021, sur Lux Média

RÉINFORMATION 20/09/2021 – TRUDEAU BIENTÔT « RÉÉLU » – HÔPITAUX POUR VACCINÉS SEULEMENT

RÉINFORMATION 21/09/2021 – LES EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS NE SONT PAS RÉPERTORIÉS

RÉINFORMATION 22/09/2021 – L’AUSTRALIE SE LÈVE!

RÉINFORMATION 23/09/2021 – GUILLAUME LEMAY-THIVIERGE: UN NOUVEL ALLIÉ CHEZ LES PUR-SANGS

RÉINFORMATION 24/09/2021 – L’AUSTRALIE AU BORD DE LA GUERRE CIVILE – L’ARMÉE DANS NOS HÔPITAUX