La Gestapo de l’allaitement: une autre grande réussite du Québec soviétique

Benoit Dutrizac a encore frappé dans le mille. Après avoir soulevé avec justesse la gestapoïsation de la sécurité aérienne en Amérique du Nord, voilà maintenant qu’il récidive en révélant un autre grand exemple de pensée totalitaire à voir le jour au Québec: la Gestapo de l’allaitement. La Ligue La Leche a vu le jour dans les années ’50 aux États-Unis dans le but d’aider les mères à allaiter. Le groupe a maintenant des succursales dans plusieurs pays dont le Canada et le Québec. Jusque-là pas de problème. Ce qui a mis le feu aux poudres de Benoit Dutrizac, c’est qu’il a reçu une lettre d’un auditeur lui relatant l’expérience douloureuse que sa conjointe a vécu lors de l’accouchement de leur dernier bébé. Dutrizac a interviewé l’auditeur en question.

Voyez-vous, la situation est la suivante. La Ligue La Leche, loin de se contenter d’être un groupe qui fournit de l’information et des services aux mères désirant allaiter, a maintenant envahi le territoire des hôpitaux du Québec. Apparemment, selon les témoignages recueillis lors de la tribune téléphonique qui a suivi l’entrevue avec l’auditeur et que je vous présente également, les partisans de cette philosophie sont assez insistants au point où cela en devient totalement indécent, intolérable et inacceptable. Écoutez l’entrevue avec Pascal, le père du nouveau-né. C’est à glacer le sang tellement on est fou au Québec d’avoir laissé des fascistes de la sorte prendre le contrôle des salles d’accouchement pour littéralement tyranniser les mères. Il me semble que cela ne prend pas un doctorat en sciences de la santé pour comprendre qu’après un accouchement, qui se rapproche à peu près d’une crucifixion au niveau des douleurs et de la fatigue, on laisse la mère tranquille…

Comment cela se fait-il qu’au Québec ce soient maintenant les hommes qui prennent la défense des femmes? On l’a vu dernièrement dans le cadre du dossier dans la burqa dans les garderies, les hommes montent au front pour défendre les femmes parce que celles-ci, brainwashées et contrôlées par des idées totalitaires, comme le féminisme, le socialisme et autres, ne le font plus quand cela compte. Dutrizac, un homme, nous révèle cette histoire dont, personnellement, je n’étais pas au courant non plus. Peut-être est-ce en raison du bolchévisme soviétique avec lequel nous nous saoulons depuis les années soixante qu’une telle situation soit possible. C’est bien normal, dans un régime totalitaire, le jugement et le discernement ne sont pas de mise. Ce qui compte, c’est la norme qui est donné par l’État. Les mères et les individus en général, on s’en fout. Remarquez que la Ligue La Leche a des appuis de tailles comme l’Organisation mondiale de la Santé et UNICEF. On dirait que c’est une nouvelle tentacule du gouvernement mondial après la Banque mondiale, l’ONU, l’OMS, etc, pour contrôler les mères en leur « montrant » comment allaiter leurs bébés… Je rappelerais ici que les femmes ont depuis toujours allaité leurs bébés, comme les femelles de toutes autres espèces de mammifères. Elles n’ont pas attendu que la Ligue La Leche fasse sont apparition.

Franchement, cela pue le fascisme à plein nez. Dans le fond la Ligue La Leche, c’est à l’allaitement ce que Greenpeace est à l’environnement, i.e. un groupe d’extrémistes prêts à faire du terrorisme socialement plus acceptable que de poser des bombes pour faire passer leur point. C’est encore une autre arnaque pour nous priver de notre libre pensée et de notre discernement. Le gouvernement devrait sortir ces fascistes des hôpitaux avant que les mères se ramassent avec des traumatismes post-accouchement. Et pour les pères, la chose la plus simple est celle-ci: après une minute ou deux d’essai infructueux pour allaiter, vous mettez les Lécheux dehors de la chambre. C’est votre femme qui accouche, pas elles. Si elles appellent la sécurité et que celle-ci vous sort de l’hôpital, vous pourrez toujours déposer une plainte contre les Lécheux pour harcèlement et voie de fait sur votre conjointe et contre l’hôpital pour atteinte à vos droits parentaux. Je crois que cela serait la bonne attitude à adopter avec ces Lécheux fascistes: prenez garde sinon on vous poursuit. Quelques millions plus tard en dommages et intérêts, ça pourrait refroidir leurs ardeurs. Qu’ils prennent donc un lait glacé à ma santé, dans une bouteille.

La Leche League

Entrevue avec Pascal

Tribune téléphonique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.