L’affaire Desjardins-Montagna: La preuve retenue par le tribunal en raison de la sécurité nationale?

Raynald Desjardins, ancien bras droit du parrain Vito Rizzuto, est accusé du meurtre de Salvatore Montagna, un ancien dirigeant par intérim de la famille mafieuse new-yorkaise des Bonanno, survenu le 24 novembre dernier à Charlemagne. Desjardins avait été la cible d’un attentat raté le 16 septembre dernier, à Laval. Suite au meurtre de Montagna, un « contrat » aurait été mis sur la tête de Desjardins. Le début des procédures pour meurtre intentées contre Desjardins se sont donc fait sous haute surveillance. Or, ce qui est particulier dans ce dossier, c’est que le tribunal refuse de divulguer toutes les preuves qui ont servi à inculper Desjardins, à la defense. Seules des considérations de sécurité nationale, de terrorisme ou de possibles atteintes à la vie de personnes peuvent justifier la retenue de ces preuves. En effet, il appert que la police aurait réussi à décoder le protocole de communication crypté développé par la compagnie RIM, fabriquant le Blackberry. Me Claude Olivier, un des avocats de la défense, se dit surpris que la GRC puisse être en mesure de déchiffrer ces communications puisque, dit-il, « le FBI n’est pas capable de le faire ». Certaines questions se posent donc, à savoir si, par hasard, RIM n’aurait pas collaboré avec la police en partageant des renseignements. Aussi, on est droit de se demander quelle pouvait bien être la nature des conversations qui ont eu lieu.

En dernier ressort, la vraie raison qui doit bien motiver la retenue par le tribunal de ces preuves envoyées et enregistrées par les appareils Blackberry demeure probablement l’avantage technologique. En effet, pour que la police et les services de renseignements puissent détecter et désamorcer des attentats en préparation ou autres crimes majeurs, ils doivent avoir une « coche » d’avance sur ceux qui voudraient utiliser la technologie pour leurs fins personnelles et ainsi causer du tort à la collectivité. On ne saura jamais probablement ce qu’il y avait dans ces messages mais je me dis que notre ignorance vaut bien mieux que des groupes islamistes, terroristes, nazis, d’extrême-gauche, d’extrême-droite et autres totalitaires puissent prendre connaissance de la façon de déchiffrer le code crypté de RIM. Je vous propose une courte entrevue avec Me Claude Olivier sur les ondes de l’émission de Paul Arcand du 98,5 FM, ainsi que quelques articles faisant le tour des faits principaux.

Me Claude Olivier

Meurtre de Salvatore Montagna

Raynald Desjardins accusé de meurtre

Desjardins sauvé par les policiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.