Un partisan d’Amir Khadir agresse physiquement Daniel Laprès des Amis québécois d’Israel

Je reproduis ici, avec la permission de l’auteur, l’article que Daniel Laprès du groupe les Amis québécois d’Israël a publié sur son compte Facebook relatant les événements qui se sont produits samedi le 18 février 2012 en après-midi. En effet, un partisan d’Amir Khadir a asséné un coup de poing à Daniel Laprès. Est-ce que ça vous donne une idée du genre de recrues qui se joignent à Québec Solidaire? À vous de juger. Voici l’article:

Un partisan d’Amir Khadir m’agresse physiquement !

Par Daniel Laprès, 18 février 2012, à 20:57 

À en croire les propos qu’ils tiennent généralement, les leaders et les membres du parti d’extrême-gauche et israélophobe «Québec Solidaire» seraient les plus grands adeptes de la paix, de la non-violence, de la démocratie et de la liberté de parole, en voulez-vous en v’là, on la connaît leur chanson…

Or, ce n’est pas tout-à-fait l’expérience que j’ai vécue aujourd’hui avec un partisan d’Amir Khadir et membre de Québec Solidaire.

Un peu avant 13 h, je sortais du café où mon ami Paco me retrouve habituellement avant de nous rendre à la contre-manifestation contre les brutes du PAJU, ce regroupement israélophobe activement soutenu par Amir Khadir et qui, depuis près d’un an et demi maintenant, harcèle des commerces de la rue St-Denis tout en intimidant leurs clientèles, ceci sous le prétexte raciste qu’y sont offerts quelques produits fabriqués en Israël.

Alors que nous nous approchions de la voiture de Paco, voilà qu’un type surgit de nulle part et, ayant vraisemblablement entendu un bout de notre conversation, il se mit à nous apostropher. Voici le « dialogue» que ça a donné :

Le type : « Charest est un menteur »

Moi : «Peut-être, mais ici Khadir est encore pire.» (J’avais dit «ici» car nous étions en plein coeur de la circonscription dont Khadir est le député)

Le type, hurlant : «Parle pas contre Amir!»

Moi : « C’est quoi ton problème ? J’ai le droit de dire ce que je veux, donc fais de l’air.»

Le type, me montrant sa carte de membre de Québec Solidaire (Moi : «?!?») cria furieusement : «Moi je le connais Amir, pis je suis allé avec lui en Palestine !!!».

Moi : «Écoute, t’es vraiment pas tombé sur le bon gars ce matin avec tes foutaises sur la Palestine. Je t’ai pas demandé l’heure pis fous-moi la paix.»

Je monte dans la voiture. Puis, déchaîné, le type se met à frapper à coups de poings et de pieds sur la portière, d’abord vis-à-vis moi. Il fait ensuite le tour et s’en va frapper du côté de l’autre portière, celle du chauffeur.

Paco et moi sortons du véhicule afin de lui faire cesser ses folies. Soudain, le partisan de Khadir se place devant moi et se met à sautiller comme un boxeur, quelques secondes passent puis il me lance un coup de poing sur la mâchoire.

Surpris mais non décontenancé, je lui dis froidement en pointant mon doigt vers lui : « Là tu viens de faire une grave erreur, ça va te coûter cher.» Ayant compris ce que je voulais dire (faire appel à la police), le partisan de Khadir prit aussitôt la fuite, avec Paco et moi à ses trousses. Paco, qui n’avait pas son cellulaire sur lui, a demandé à des citoyens qui passaient par là d’appeler la police.

La poursuite a duré environ 3 à 4 minutes, jusque sur le boulevard Saint-Laurent entre les rues Rachel et Duluth. C’est alors que trois voitures de police ont surgi simultanément, gyrophares allumés et sirènes hurlantes.

Les policiers ont rapidement encerclé l’agresseur et partisan d’Amir Khadir, qui s’est mis à hurler des menaces à mon endroit. Il n’en fallut pas plus pour que l’individu se retrouve subito presto menotté et mis en état d’arrestation.

Les policiers ont dressé un rapport de voies de faits contre ce sauvage agresseur.

Pour la petite histoire, il faut aussi souligner qu’une ambulance a été appelée sur les lieux car le type, une fois installé dans la voiture de police, s’était mis à hurler de nouveau tout en frappant avec ses pieds l’intérieur du véhicule, et les représentants de l’ordre ont cru bon de s’assurer que le partisan d’Amir Khadir puisse être vu par un médecin spécialisé en délire mental.

Je n’ai pas encore le nom de ce pathétique individu, mais je devrais l’obtenir bientôt puisque j’entends formellement porter plainte contre lui. Il est en effet inacceptable qu’un citoyen se fasse asséner un coup de poing au visage pour avoir tout simplement exercé son droit de parole, d’autant plus que nous discutions tranquillement entre amis sur le trottoir pour nous voir soudain interpellés bêtement par cet inconnu.

Il n’est donc pas question de laisser ce partisan d’Amir Khadir jouir de quelque impunité que ce soit pour son acte sauvage et son comportement de brute totalitaire. On sait que beaucoup de militants de Québec Solidaire admirent les tyrans totalitaires comme les Castro, Chavez, Erdogan, les ayatollahs iraniens et autres membres de la confrérie dictatoriale, mais ils devront apprendre qu’ici leur brutalité ne fera jamais loi.

4 réflexions sur « Un partisan d’Amir Khadir agresse physiquement Daniel Laprès des Amis québécois d’Israel »

  1. Le geste de cet individu est à dénoncer avec fermeté. Je suis convaincu qu’aucun membres de Québec solidaire n’approuve cette attitude, moi le premier.

    «Est-ce que ça vous donne une idée du genre de recrues qui se joignent à Québec solidaire?»

    Cette malheureuse généralisation doit également être dénoncé, tout comme certaines exagérations présentes dans l’article de Daniel Laprès (et ce ne serait pas une première…). Aussi pour une question de respect.

    Sylvain Bérubé, Sherbrooke

  2. Les gaucheux sont donc tous pareils ! S’cusez pour la « généralisation », mais c’est pas de ma faute puisqu’ils en font souvent la preuve qu’ils sont tous pareils.

    Un de leurs procédés de débat les plus fréquents est de référer à des vieilleries présentes sur le web. Me méfiant donc du propos de Bérubé, je suis remonté jusqu’à la source de ce qu’on retrouve dans la vieillerie de lien auquel il renvoie. Et que de surprises les amis ! On découvre en remontant d’un lien vers l’autre que le type qui accuse Laprès, un certain Frenière, s’était fait pincer par Laprès pour des propos antisémites, et que Laprès l’ayant dénoncé, un débat s’est ensuivi, pour ensuite voir Frenière, qui se couvrait de plus en plus de ridicule, déclarer forfait en essayant de paraître (sottement) triomphateur dans l’article contenu dans le lien auquel renvoie Bérubé. Et il semble que Frenière, peu après, aurait cessé de travailler pour la publication dans lequel il avait étalé ses propos racistes. Donc, quelle belle référence pour un gaucheux !

    Tout ça semble dater de plusieurs années, mais heureusement il reste encore possible de remonter à la source première de cette mini-saga plus distrayante qu’autre chose.

    Mais bon, sur le fond de l’affaire, on peut se réjouir de lire un membre de Québec solidaire affirmer que le comportement de cette brute donneur de coups de poings sur le gueule serait condamné par tous les membres de son parti. Reste maintenant à voir si le comportement des brutes encouragées publiquement par Amir Khadir, c’est à dire les brutes qui, comme les chemises brunes S.A. nazies des années 1930 (je n’exagère pas : ce sont les mêmes tactiques, parfaitement calquées), harcèlent et intimident depuis un an et demi des commerçants de la rue St-Denis à chaque samedi après-midi, seront l’objet des mêmes condamnations de Bérubé. Parce que quand on se dit contre le comportement d’une brute, on devrait être contre le comportement de toutes les brutes, surtout quand lesdites brutes sont encouragées publiquement (jusqu’à les crinquer pour qu’ils crient en foule des slogans haineux devant les magasins ciblés comme le 15 mai 2011) par le seul et unique député du parti de Bérubé.

  3. Khadir est rien de moins qu’un étourdi qui n’a pas sa place (en politique j’entends, mais sur les ondes et dans le médias en général). Des connards racistes israélophobes comme lui, il y en a des tonnes et il est inutile de les élever au rang de député où il peuvent vociférer leur fiel et leur jibberish bileux tout en bénéficiant d’un statut qui devrait apparemment imposé un certain respect. Il y a assez des radios poubelles et il devrait plutôt faire application chez Radio X avec comme assistant le charmant boxeur de la rue Saint-Denis pour travailler avec Jeff Fillion (un autre parasite sur la rue Saint-Denis, comme si on n’avait pas assez de Luc Ferrandez). Finalement, c’est peut-être pas génial de généraliser comme ça, mais sans blague, les séparato-socialeux nous laissent pas toujours le choix!

    • Merci pour votre commentaire. Je voudrais apporter certaines précisions. Par exemple, je ne suis pas sûr que Fillion et Radio X seraient contents d’avoir Khadir dans leur équipe. Étant dans le marché de Québec, ce serait plutôt le contraire en fait. Et pour ce qui est des « séparatistes », Khadir n’en est probablement pas un. Il joue la carte de l’indépendance dans un but électoraliste, sans plus, selon moi. Son vrai but est d’établir un régime le plus à gauche possible. Si cela amènerait son gouvernement à se séparer du Canada, se serait par défaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.