Vous voulez faire la souveraineté du Québec? Montrez-nous le plan d’affaires…

Eh bien oui, il fallait bien en arriver là un jour ou l’autre. Les souverainistes sont de grands rêveurs. Ils rêvent d’un Québec souverain mais non aucune idée à quoi le fameux pays en question ressemblerait. La démarche souverainiste actuelle se caractérise par la naïveté, l’infantilisme, l’immaturité et l’insouciance. Ceux qui mettent de l’avant le projet de la souveraineté doivent pouvoir le vendre. Et pour le vendre, ils doivent être capables de répondre à des questions fort simples mais qui demeurent essentielles. Plus précisément, ils doivent pouvoir présenter un aperçu, le plus précis possible, du quotidien d’un Québec souverain au Jour 1 du nouvel état. Voici quelques-unes de ces questions auxquelles les souverainistes doivent répondre, ce qu’ils ne font jamais:

  • Quel passeport utilisera-t-on?
  • Quelle monnaie utilisera-t-on?
  • Est-ce que l’on constituera une armée ou l’on demandera plutôt la protection d’un autre état?
  • Comment constituera-t-on notre service de renseignements? Qui on engagera?
  • Sur quels axes reposera notre politique étrangère?
  • Quelle sera notre politique d’immigration?
  • Comment négociera-t-on avec le terrorisme?
  • Quelle sera notre politique envers les pays arabes producteurs de pétrole?
  • Quelle sera notre politique envers la Chine, Cuba, la Russie, l’Iran?
  • Combien coûtera la pinte de lait au Jour 1?
  • Combien coûtera le litre d’essence au Jour 1?
  • Y a-t-il des compagnies que l’on nationalisera?
  • Y a-t-il des services publics que l’on privatisera?
  • Quelle sera notre politique étrangère face au nouveau Canada sans le Québec?
  • Comment réglera-t-on les conflits avec le Canada?
  • Quelle sera notre politique étrangère face aux États-Unis?
  • Comment negociera-t-on avec les groupes d’extrême-gauche et d’extrême-droite?
  • Quelle sera notre politique face aux différents traités internationaux?
  • Quelle sera notre politique en matière de libre-échange?
  • Quelle sera notre politique en matière de ressources naturelles?
  • Quelle sera notre politique en matière d’énergie?
  • Quelle sera notre politique en matière d’accommodements religieux?
  • Quelle sera notre politique face aux revendications de l’islam?
  • Que ferons-nous concrètement pour protéger la liberté de la presse et celle des citoyens, tout en rencontrant les exigences de sécurité d’un état moderne?
  • etc

Je pourrais continuer mais je crois que vous avez compris le principe. Vous n’entendrez jamais les sourenainistes parler de ces choses parce celles-ci ne les intéressent pas. Or, ce sont ces choses qui font justement le quotidien d’un état souverain. Il ne sert donc à rien de rêver à un pays si l’on se fout complètement du quotidien. Les souverainistes doivent prouver leur sérieux en présentant un « Plan d’affaires pour la souveraineté », de la même manière qu’un chef d’entreprise présente son plan d’affaires à la banque avant de contracter un emprunt. C’est le sérieux et la crédibilité du plan qui convaincra ou non le banquier de prêter de l’argent. Et avec une population, lorsque l’on veut faire la souveraineté par voie référendaire et non par déclaration unilatérale, on doit lui présenter un projet précis, mature, adulte, concret, qui lui fera dire que c’est du sérieux, ce qui n’est évidemment pas le cas avec les souverainistes québécois. Messieurs, dames, au travail! À la planche à dessins au plus vite!

Si cela peut vous aider, vous inspirer ou vous motiver, Marine Le Pen a présenté son Projet présidentiel pour la France dernièrement. C’est excellent et je vous recommande de l’étudier à fond pour la suite des choses. Voici les liens de deux articles précédents où vous pourrez trouver ces présentations:

Projet présidentiel de Marine Le Pen

Chiffrage du Projet présidentiel de Marine Le Pen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.