Aldo Sterone: L’esclavage musulman et la piraterie

Aldo Sterone réagit ici à la lecture du livre The Stolen Village, racontant l’histoire du village de Baltimore en Irlande, en 1631, attaqué par des pirates arabo-musulmans d’Algérie. Les pirates ont embarqué la population pour les vendre sur les marchés d’esclaves d’Afrique du Nord. Les leaders du monde ottoman de l’époque avaient l’habitude d’utiliser l’Afrique du Nord comme base arrière pour faire des raids sur l’Europe. Sterone en vient à la conclusion que l’économie arabo-musulmane est basée sur la notion que l’on doit aller chercher les ressources là où elles sont produites et non pas les produire nous-mêmes. Ceci pousse les peuples arabo-musulmans à toujours vivre dans un mode de prédation par rapport à leurs voisins. Sterone rappelle aussi que la US Navy avait été créée à l’origine pour protéger les bateaux américains des attaques des pirates ottomans. De plus, certains musulmans prétendent que l’islam aurait aboli l’esclavage, ce qui est une déformation complète de l’histoire, un renversement complet des faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.