David Icke explique pourquoi Donald Trump ne peut pas être le leader du mouvement de libération de l’humanité

Entre autres arguments présentés ici, David Icke rappelle que le Président Trump n’a pas accordé le pardon présidentiel ni à Edward Snowden ni à Julian Assange à la fin de son mandat. Aussi, Donald Trump continue toujours à dire que le vaccin pour la covid-19 est «sûr et efficace» alors que les preuves sont accablantes qu’il est dangereux, mortel et qu’il s’agit en fait d’une arme de dépopulation. On pourrait continuer la liste des arguments en rappelant, par exemple, que le Président Trump durant son mandat n’a pas montré d’intérêt à défendre ses partisans lorsqu’ils étaient victimes d’agressions, d’intimidation et de harcèlement. En effet, Donald Trump n’a pas cru bon défendre ses partisans ayant subi ces mauvais traitements lors de la manifestation de Charlottesville de 2017 et après celle du 6 janvier 2021 à Washington. De façon générale, ses partisans, et particulièrement ceux de race blanche, ont fait l’objet de gestes de violence et d’agressions sur une base quotidienne aux États-Unis durant son mandat. Le Président Trump n’a rien fait pour les défendre et a même poussé l’ironie en se faisant un devoir, durant ses rallys, de se féliciter du taux de chômage historiquement bas des communautés noires et latino-américaines (alors que la population blanche subissait les agresssions quotidiennes des membres de ces communautés). On pourrait continuer la liste mais je crois que vous avez compris. Les patriotes et les nationalistes doivent se prendre en main au lieu d’attendre un sauveur. Personne ne nous sauvera, nous devons nous sauver nous-mêmes.

Will Greenwood documente son séjour dans un hôtel de quarantaine

Le document vidéo de Will Greenwood est éloquent sur la réalité des séjours de quarantaine dans les hôtels désignés à cet effet. Il montre de façon flagrante que la «quarantaine» obligatoire pour les voyageurs revenant dans leur pays n’a rien à voir avec la santé publique. C’est plutôt quelque chose qui est à mi-chemin entre une peine de prison et une méthode de coercition pour briser psychologiquement les voyageurs. La nourriture est infecte, il n’y a pas d’eau, on ne peut pas ouvrir les fenêtres, la réception ne répond pas aux appels téléphoniques, l’entretien ménager n’est pas fait avant l’arrivée des voyageurs, etc, etc, etc. Comme le fait remarquer très justement Will Greenwood, si la «crise sanitaire» avait vraiment rapport avec la santé, on pourrait s’attendre à ce que ces chambres de quarantaine soient dans un état de salubrité et d’hygiène absolument exemplaire. Or, ce n’est pas le cas. Les images parlent d’elles-mêmes. Très révélateur.

David Icke analyse les liens entre l’attaque du 11 septembre 2001 et la mise en place de la tyrannie covidique

Excellente analyse de David Icke sur les liens existants entre la tragédie du 11 septembre 2001 et l’arnaque de l’opération de la covid-19. En effet, l’attaque du 11 septembre 2001 a été réalisée dans le but de préparer le terrain pour la mise en place de la tyrannie covidique. En se servant du prétexte des événements du 11 septembre, les autorités ont commencé à s’attaquer aux droits individuels et aux libertés civiles, dans le but de «protéger» la population. La tyrannie covidique continue tout simplement ce qui a été commencé le 11 septembre 2001 mais de façon beaucoup plus intense et étendue. À VOIR.

Alexandre Cormier-Denis présente les faits marquants de l’histoire de la Fête de la Saint-Jean-Baptiste

Alexandre Cormier-Denis passe en revue les moments marquants de l’histoire de la Fête de la Saint-Jean-Baptiste, qui est la fête des Canadiens-français. Il clarifie également les origines du drapeau canadien utilisé aujourd’hui, ainsi que celles de l’hymne national du Canada, le «Ô Canada». Ce qui resort principalement de son analyse, c’est que ce sont les Canadiens-français qui ont fondé ce pays. Les Canadiens-anglais sont les perdants de la guerre d’indépendance américaine. Ils n’ont pas de culture ni d’identité qui leur sont propres. C’est un peuple sans âme qui essait de s’en construire une en s’appropriant les symboles de l’identité canadienne-française et le drapeau et l’hymne national en sont de bons exemples. Alexandre Cormier-Denis en profite aussi pour faire l’analyse des forces politiques en présence tout au long de cette histoire. À voir.

Alex Jones présente un extrait du juge Joe Brown dans lequel il expose le racisme de Joe Biden

L’extrait commence vers 21:00 minutes. Le juge Joe Brown rappelle une expérience personnelle où il a vu et entendu Joe Biden faire des commentaires dépréciatifs envers les Noirs. Aussi, un peu plus loin, il établit les vraies raisons pour lesquelles Kamala Harris a réussi à monter les échelons du pouvoir et ce n’était pas pour ses qualités intellectuelles. Il indique également que Kamala Harris n’est pas de race noire mais qu’elle est plutôt indienne en fait.