Entrevue exceptionnelle d’Éric Zemmour sur la féminisation des hommes en Occident

Décidément, cet Éric Zemmour est un débatteur et un orateur hors pair. Dans cette entrevue exceptionnelle, présentée sans montage, Zemmour nous parle tour à tour du féminisme, de la féminisation des hommes, du désarroi des femmes, de la négation des genres sexuels volontairement entretenue, du « fémininement correct », etc. Selon Zemmour, le couple aujourd’hui est déifié, alors qu’à d’autres époques il n’était absolument pas important. « Aujourd’hui, les hommes ne sont plus les hommes de leur petite amie mais les copines de leurs petites amies », dit-il. L’individu autonome est en perte de vitesse. La manie du monde moderne vaincu à la féminisation est de percevoir les sexes comme étant égaux, indifférenciés et interchangeables. Ceux qui tentent de combattre ou de résister à cette tendance sont accusés d’être « machos », accusation qui rappelle celle d’être « fasciste » lancée par les militants communistes envers leurs opposants dans les années ’30. Certains groupes minoritaires comme les féministes et les gais travaillent pour maintenir l’indifférenciation entre les sexes. Comme nous vivons dans une époque de consommation, tout le monde a été transformé en femmes. Il souligne avec justesse que les figures de proue du féminisme, telles Simone de Beauvoir et autres, faisaient parti des classes aisées et n’ont jamais connu la domination. Ces femmes de la haute-bourgeoisie ont volé le statut de prolétaire aux vraies prolétaires. Ce sont plutôt les paysans, hommes et femmes, qui l’ont connue. (Notez que l’on pourrait dire la même chose de Karl Marx en rapport avec le capitalisme — note du webmestre.)

Dans la civilisation gréco-romaine, l’Éros et l’Agapè, le sexe et l’amour, étaient séparés, et ce à juste titre. Avec le christianisme, une tentative de les unir a été effectuée, jusqu’à ce que la société traditionnelle les sépare à nouveau. Cette façon de vivre l’Éros et l’amour de façon séparée a été maintenue jusqu’à l’époque moderne. Zemmour brise également un autre tabou en affirmant que les grands génies sont hommes! Et pourquoi? Parce que les femmes transgressent moins. (J’ouvre une autre parenthèse ici, en vous disant que la soumission des femmes a des causes biologiques que Zemmour ici n’évoquent pas mais qu’il connait sûrement — note du webmestre). L’auteur termine en parlant des banlieues françaises où les jeunes hommes, perdus dans ce monde féminisé et coupés des repères traditionnels, se jettent à corps perdu dans une tentative de reconquête de la virilité et de la masculinité. Cette volonté de survivre à la féminisation de la société côtoie et rencontre l’idéologie islamique. Zemmour termine l’entrevue en disant qu’ « une virilité humiliée est une virilité qui se barbarise ». À voir absolument. En ces temps de décotes financières, je lui donne la note de AAA+.

2 réflexions au sujet de « Entrevue exceptionnelle d’Éric Zemmour sur la féminisation des hommes en Occident »

  1. Hate to break it to ya, Claude, but this ‘mass feminization of men’ rumor is not only bullshit, but it was created by the very same fascists who hijacked the women’s movement back in the ’70s. And the fact that this guy Eric Zemmour appears to be pro-patriarchy(a misogynistic philosophy where it is insisted that men should dominate simply because of their gender), should raise some red flags with anybody who knows anything about feminism.

    • Thank you for commenting. I appreciate the time and energy you spend following Dave’s show and writing commentaries on his website. However, I am not sure that you get the point about Éric Zemmour. To say that he is pro-patriarchy is simply not true. You know, because somebody criticizes the feminist movement or some of the changes that have taken place in the last decades in the western world, doesn’t make him/her a fascist. As men, we have the right to reflect and question what has happened to us as males and to our society. Zemmour rightfully questions some of the exaggerations that have resulted from social gains obtained by the feminist movement. Like me, he makes the difference between the « women’s rights movement » and feminism, which is an ideology.

      He also points out that the « feminization » of men has been done deliberately to make them more valuable consumers. On the other hand, the women’s rights movement, as you point out yourself, as been hijacked to have women make the same conversion toward mass-consumption. Read again Brave New World, you’ll know what I mean. And finally, feminization of men is not a rumour. Just think how men, today, can’t do anymore the physical jobs that our grand-fathers used to do, and how men today are fragile compared to what we once were. There is a difference between men and women, it is called gender, and it will ever be as long as humans remain biological entities. The kind of arguments that Zemmour brings have nothing to do with some that could be brought by, let’s say, Islamists, Amishes, Hasidic Jews, Mormons, etc. Zemmour is an intellectual and he doesn’t need a slave to wash the floor.

      Cordially, have a good day.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *