L’affaire al-Doura présentée par Philippe Karsenty: Lorsque anti-sionisme et manipulation médiatique vont de pair

L’affaire al-Doura représente le cas-type de désinformation journalistique et de manipulation médiatique que l’on voit malheureusement trop souvent depuis plusieurs années non seulement concernant Israël mais aussi dans beaucoup d’autres productions médiatiques. Pour résumer l’affaire, une nouvelle rapportée par France 2 et par plusieurs autre médias occidentaux nous a présenté un jeune garçon, Mohammed al-Dura, qui aurait été, nous dit-on, tué par balles par des soldats israéliens le jour même de la diffusion du reportage, le 30 septembre 2000. Or, l’analyse des « preuves » du dossier, si on peut les appeler ainsi, par exemple de l’analyse balistique, des images vidéos, des témoignages, de l’avis des experts, bref de la contre-vérification des faits ont amené certains journalistes, intègres et courageux, comme Philippe Karsenty, président de Media-Ratings et maire-adjoint de Neuilly-sur-Seine, à remettre en doute l’authenticité de l’événement lui-même tel que rapporté par le journaliste de France 2 Charles Enderlin. Karsenty est même allé jusqu’à dire que toute l’affaire était un montage de toutes pièces destiné à faire mal paraître l’armée israélienne. Il s’ensuivit alors toute une série de procédures en justice pour diffamation et autres dans lesquelles, malheureusement, Karsenty a été impliqué. En fin de compte, le 10 juin 2010, Tac Presse et Canal+ ont été trouvé coupables de diffamation à l’égard de Philippe Karsenty. Je vous invite donc à visionner les deux vidéos suivants dans lesquels Karsenty explique en détails tous les éléments de l’affaire avec images à l’appui dans le premier cas. Aussi, je vous propose une entrevue radio en anglais que Karsenty a accordée à Dave Emory pour son émission For The Record. L’article de l’entrevue propose non seulement un résumé de l’affaire mais également quelques liens utiles pour bien maîtriser les faits fondamentaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.