Entrevue de Le Stu-Dio avec Alexandre Cormier-Denis

Dans cette entrevue accordée à la chaîne Youtube Le Stu-Dio, Alexandre Cormier-Denis du média alternatif Nomos-TV revient sur l’épisode de son passage au micro de Jonathan Trudeau sur Qub Radio. Pour rappeler brièvement les faits, Patrick Lagacé a publié un article dans le journal La Presse dans lequel il présentait le cas d’un restaurant «Apportez votre vin» qui voulait interdire à ses clients de montrer leurs bouteilles d’alcool pour accommoder les exigences chariatiques de musulmans fondamentalistes qui s’y trouvaient. Suite à cela, Alexandre Cormier-Denis a parlé de l’incident et dévoilé le nom du restaurant en question dans une publication. Jonathan Trudeau l’invitait donc à son micro pour commenter davantage là-dessus. L’entrevue s’est relativement bien déroulée sauf que l’animateur a décidé d’y mettre fin de façon cavalière. De plus, on ne retrouve plus le lien précis de l’entrevue sur le site web de Qub Radio ni sur les autres plateformes de Québécor.

Malheureusement, l’image qui a été sélectionnée pour présenter la vidéo sur Youtube est un mauvais choix qui ne rend pas justice à la nature de l’entrevue. Je vous propose donc, cette fois-ci, non pas la vidéo intégrée mais plutôt le lien menant vers Youtube.

Je ferais le commentaire suivant sur cette affaire. Pour la mille et unième fois, un patriote ou dissident politique a pensé que cela pourrait être une bonne idée d’accorder une entrevue à un média de masse. Cela ne l’a jamais été et ne le sera jamais. Tous ceux qui se sont laissé tenter ont été soit humiliés, détruits, ridiculisés, diffamés, etc. Les patriotes ne doivent jamais oublier que les médias de masse travaillent pour défendre les intérêts de nos adversaires. Ils ne sont là ni pour informer la population ni pour l’instruire. Ils font de la propagande au service de l’oligarchie. Parler à ces gens est une perte de temps complète. On doit plutôt rester sur nos plateformes et continuer à investir du temps et de l’énergie pour les développer, convaincre des gens de nous rejoindre, créer des réseaux internationaux de patriotes qui pourront s’entraider, etc. Dans les circonstances, Alexandre Cormier-Denis a été relativement chanceux. Cela aurait pu être bien pire, rappelez-vous le traitement qu’avait accordé Anne-Marie Dussault de Radio-Canada à Marine Le Pen lorsqu’elle a été de passage à Montréal en 2016. Cela ne donne rien d’argumenter avec des gens comme cela. Pour donner un exemple biblique, lorsque Jésus a été convoqué devant le Sanhedrin, il a gardé le silence parce qu’il savait que c’était une perte de temps d’essayer de leur expliquer quoi que ce soit. Tu ne peux pas argumenter avec des gens qui ont décidé que tu étais coupable. Sur ce, bonne écoute.

Entrevue de Le Stu-Dio avec Alexandre Cormier-Denis

Philippe Plamondon et Sébastien de Crèvecoeur présentent une critique de l’émission Pigments forts de Qub Radio

Les deux animateurs de l’émission Culture et Société de la webtélé patriote Nomos-TV présentent ici une critique de l’émission Pigments forts diffusée sur Qub Radio et animée par Dalida Awada et Vanessa Destiné. Les animateurs font exactement le même constat que j’ai fait lorsque j’ai écouté une des émissions de Pigments forts pour la première fois. Je vous laisse donc visionner cette vidéo pour en savoir plus.

Amy Robach hot mic incident about the Jeffrey Epstein case followed by an interview with Ryan Dawson

This the groundbreaking news video published by Project Veritas on the Jeffrey Epstein story. In this hot mic recording, Amy Robach of ABC expresses her frustrations about the case. Her network had the whole story three years ago and didn’t put on the air, supposedly because it «didn’t meet ABC’s high journalistic standards». Yeah, right. When it’s time to put out propaganda about Trump though they are not so demanding. Anyway, I want to take the opportunity to republish this interview with Ryan Dawson presented on Red Ice TV. The video is no longer available on Youtube due to the deletion of their channel but it’s still available on BitChute. Ryan Dawson and host Henrik Palmgren make here a complete presentation of all the known facts.

Project Veritas exposes bias at CNN, Part 1, 2 &3

After Twitter, Google, The New York Times and a few others, Project Veritas now exposes literally the crown jewel of the Fake News Media, CNN itself. That is juicy…

Conférence de presse de Maxime Bernier en réponse à l’article du Globe and Mail faisant état d’une campagne de salissage à son endroit

Le chef du Parti Populaire du Canada réagit ici à l’article du Globe and Mail faisant état d’une campagne de salissage qui aurait été menée à son endroit dans le but de le  discréditer lui et son parti. Le Globe and Mail affirme que cette campagne aurait été concoctée par un ancien stratège du Parti Libéral, Warren Kinsella, pour le compte du Groupe Daisy. Toujours selon le Globe and Mail, ce serait nul autre que le Parti Conservateur qui aurait mandaté le Groupe Daisy de procéder à cette campagne.

Quelques observations ici. Tout d’abord, je dois avouer que je ne suis pas vraiment surpris. Comme blogueur politique, je peux témoigner que durant les années de règne de Stephen Harper et du Parti Conservateur du Canada, le harcèlement et l’intimidation non seulement étaient courants mais que c’était même pire en fait par rapport à ce que c’est aujourd’hui. J’en ai fait l’objet de façon fréquente et ce que j’entends ici ne fait que confirmer ce que j’ai moi-même expérimenté. Comme je l’ai déjà dit par le passé, le Parti Conservateur, c’est un gros Parti Libéral avec une pancarte bleue. Que ce soient les Libéraux ou les Conservateurs qui prennent le pouvoir, c’est toujours la même poutine. Quand on est actif sur le plan politique et que l’on ne pense pas comme le pouvoir en place, on sait qu’on se faire écoeurer, peu importe qui a le pouvoir. C’est pourquoi, dès le premier jour, j’ai décidé d’appuyer le Parti Populaire et Maxime Bernier pour que l’on puisse avoir une chance de changer la culture politique au Canada. La route sera longue et difficile, comme on le voit. Le fait qu’un candidat farfelu portant le même nom que Maxime Bernier se présente dans le même comté que lui est une bonne illustration du genre de problème auquel on est tous confronté. Pour continuer la réflexion sur le genre de culture politique que les Libéraux ont créée et que les Conservateurs continuent et perpétuent aussi, vous pourrez lire cet article précédent que j’ai écris sur le hockey et la culture canadienne.

L’autre aspect du problème affectant le Parti Populaire et Maxime Bernier, c’est la censure médiatique dont le parti et son chef ont fait l’objet. Non seulement Bernier avait été exclu au départ des débats télévisés mais, en plus, la consigne visant à réduire au silence le Parti Populaire faisait en sorte que les grands médias et les commentateurs ne le mentionnaient même pas durant leurs reportages et leurs analyses. Ils faisaient comme si le Parti Populaire et Bernier n’existaient pas ou n’étaient pas dans la course. Ils ont commencé à mentionner leurs noms alors que plusieurs semaines de campagne s’étaient écoulées.

Pour ce qui est de la soirée électorale de lundi prochain, on se retrouve dans une situation où le gouvernement qui prendra forme aura peu de légitimité pour gouverner. Les sondages donnent une bonne probabilité de gouvernement minoritaire, ce qui veut dire qu’il y aura une autre élection dans un an et demi. Le Parti Populaire aurait donc intérêt à continuer à faire campagne sans interruption avec tous ses candidats même après l’élection et de garder ses locaux électoraux chauffés et éclairés. Pour ce qui est des résultats dans chaque comté, le Parti Populaire aurait intérêt à ne pas se gêner pour demander un recomptage judiciaire si les résultats semblent suspects, si des irrégularités sont évidentes ou si le score est serré. Je suis d’accord avec Maxime Bernier lorsqu’il dit que 2% des intentions de vote ne représentent probablement pas les intentions de vote réelles des électeurs du PPC. 5% me semble un chiffre plus réaliste. J’appuis et j’encourage Maxime Bernier et le Parti Populaire du Canada à défendre leurs droits et les nôtres car il en va de l’avenir de la démocratie au Canada.

President Trump rallies in Minneapolis and Lake Charles

The President at his best in these two rallies, especially the one in Minneapolis. Let’s continue to support the President during the bogus impeachment attempt that is going on right now. Ukrainegate is a hoax!