Luc Ferrandez, maire du Plateau-Mont-Royal, pris en flagrant délit de déni de la réalité

Notre ami Paco Yo des Amis Québécois d’Israël a fait son boulot d’activiste politique de façon remarquable. Il vient littéralement de coincer le maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal de Montréal, l’honorable Luc Ferrandez, dans ses mensonges, sa propagande et sa désinformation. Lorsque ce dernier affirme que seulement deux commerces sur cinq cent soixante sont fermés, c’est évidemment et outrageusement faux. Beaucoup de commerces sont fermés sur le Plateau, dont plusieurs sur la rue Mont-Royal seulement, et ce document vidéo le met en lumière de façon éloquente. Paco Yo a passé en voiture sur la rue Mont-Royal et en a dénombré un grand nombre. En plus de ce document, je joins également un vidéo humoristique que j’ai enregistré récemment sur le problème épineux de la circulation automobile dans ce secteur, un vidéo du même genre enregistré par l’humoriste Guy Nantel, ainsi que quelques-uns de mes articles précédents.



Une solution à la dérive idéologique de Luc Ferrandez: La destitution…

Luc Ferrandez et la hantise de l’automobile

Luc Ferrandez, baron du Plateau-Mont-Royal: Lorsque la haine de la voiture rime avec décroissance économique

1 réflexion sur « Luc Ferrandez, maire du Plateau-Mont-Royal, pris en flagrant délit de déni de la réalité »

  1. Diminuer la circulation automobile n’est pas mauvais en soi. Mais les moyens qu’utilise le maire le sont. Parfois, les gens ont besoin de leur voiture pour magasiner, surtout s’ils vont acheter quelque chose de gros ou lourd. Y aller avec son propre véhicule ou le faire livrer par camion, que croyez-vous qui prend le plus de place et brûle le plus de CO2? Aussi, le maire n’a pas trouvé mieux pour tenter d’enrayer le déficit qu’en fouillant dans les poches des « méchants » automobilistes et des propriétaires de logements et de commerces. En augmentant trop les tarifs des parcomètres, si ça fait en sorte qu’ils restent inoccupés, ça ne rapporte pas plus d’argent. Et ça ne diminue pas la circulation de transit car comme le mot le dit, ces véhicules ne font que traverser le plateau, ils ne vont pas s’y arrêter pour magasiner. Le plateau est au milieu, alors il est normal que des gens le traversent pour aller au centre-ville. Et combien devra-t-on attendre avant de pouvoir rouler en sécurité sur des pistes cyclables sur les grandes rues commerciales? Et le prolongement du métro à Longueuil et Laval et des autres lignes, allez-vous arrêter d’en parler et le faire? Ça aiderait aussi à emmener les consommateurs sur cette forteresse anti-autos qui commence tristement à ressembler à Hochelaga. Des locataires quittent car ils ne trouvent plus aussi facilement qu’avant, ce qu’ils cherchaient en allant y vivre. Des propriétaires n’arrivent plus à payer leurs taxes et ils ont de moins bons services. La vie sur le plateau ne vaut pas son prix et je pense que les résidents n’en ont pas pour leur argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.