Aldo Sterone sur le suicide mental dans le monde islamique

Sterone insiste ici sur le fait que dans les sociétés arabo-musulmanes on invite les citoyens à ne pas faire la distinction entre le bien et le mal, sensée être réservée à Dieu seul. Mais, lorsque l’on éteint son cerveau, dit-il, on ne peut pas le faire seulement partiellement. Si on le fait, on le fait totalement. C’est ainsi que les pouvoirs politiques en place ont réussi à soumettre et à dominer les populations du monde arabo-musulman pendant tous ces siècles, en leur demandant de ne pas essayer de faire la différence entre ce qui est bien et ce qui est mal. Je joins aussi une seconde vidéo commentant l’État islamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.