Lorsqu’un fruit est atteint de la Covid-19…

Le Président de la Tanzanie, John Magufuli, a déclaré récemment que les kits de test que le pays avait reçu étaient défectueux. Magufuli avait demandé aux forces de sécurité de vérifier la qualité des kits de test. Des échantillons ayant été prélevés sur un bouc, un mouton…et un fruit local, le pawpaw, ont été envoyés dans un laboratoire pour analyse, sans l’informer que ces échantillons ne provenaient pas d’êtres humains. Et vous savez quoi? Les échantillons provenant du bouc et du pawpaw ont été déclarés positifs! Eh oui, même un fruit peu être atteint du Coronavirus…Ce qui nous amènent à parler de la fiabilité du test lui-même, de celle de l’équipement qui est utilisé pour l’administrer et de celle de l’analyse des échantillons par la méthode RT-PCR. Plusieurs articles publiés dans la presse font état que les outils utilisés pour faire le test, les écouvillons, seraient contaminés assez fréquemment. Plusieurs régions du Canada ont reçu des écouvillons contaminés et plusieurs pays du monde qui ont reçu des kits de test provenant de Chine ont découvert que ceux-ci étaient contaminés. Alors, considérant qu’un fruit peu être atteint du Coronavirus, que la Chine exporte massivement des écouvillons qui sont contaminés et que la méthode RT-PCR n’est pas fiable, peut-on réellement accorder de la crédibilité aux tests de dépistage et à ses résultats? Excellente question à laquelle nos élites devront répondre très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.