Deux webjournaux récents de Radio-Québec avec Alexis Cossette-Trudel

François Asselineau: Le FMI aurait offert 940 millions de dollars à la Biélorussie pour qu’elle mette en place le confinement pour faire face à la Covid-19

Cette affaire nous amène à nous poser la question suivante: Combien les pays qui ont mis en place le confinement pour combattre la Covid-19 ont-ils reçu du FMI? Comment ces pays ont-ils dépensé cet argent? Combien des pays comme la France, le Canada et ses provinces, les États-Unis, la Grande-Bretagne et les autres, ont-ils reçu? Et comment devons qualifier ces montants d’argent? Sont-ce des pots-de-vin ou du chantage économique? Vous voyez que c’est une affaire à prendre au sérieux et les députés d’opposition, dans chaque pays, doivent se mettre sur le dossier et exiger des réponses de leur gouvernement.

L’ensauvagement démasqué, sur Nomos-TV

Je joins également la vidéo du premier direct de Nomos-TV. À ne pas manquer.

Le document ‘A World At Risk’ annonçait en septembre 2019 la tenue de deux exercices de simulation de pandémie pour septembre 2020…

Mis en avant

Ce document publié par le Global Preparedness Monitoring Board, en étroite collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé, la Banque Mondiale et plusieurs autres organismes affiliés, présente l’état de la situation en ce qui a trait au niveau de préparation des pays autour du globe face à l’éclosion d’urgences médicales. Il développe aussi un ensemble de stratégies et de moyens par lesquels les pays peuvent se préparer et s’outiller efficacement pour faire face à des catastrophes de ce genre. Ce serait trop long de passer le document point par point. Je veux simplement attirer votre attention sur ce qui se trouve à la page 10 en ce concerne le rôle des Nations Unies. Dans la section intitulée «Indicateurs de progrès pour septembre 2020», on retrouve, au deuxième point, que «les Nations Unies (incluant l’OMS) conduisent deux exercices d’entraînement et de simulation à grand déploiement, dont un concernant la propagation délibérée d’un pathogène respiratoire mortel». En d’autres termes, pour ceux qui n’auraient pas encore compris, ce que nous avons assisté depuis le mois de mars 2020 avec la Covid-19 n’était probablement qu’un exercice, puisque le tout était annoncé depuis longtemps déjà. C’est une preuve de plus qui s’ajoute aux nombreuses autres que les patriotes ont accumulées depuis des mois pour démontrer la fraude complète et totale de cette «pandémie». Parmi ces autres preuves, on peut citer par exemple le scénario Lock Step présenté dans un document publié par la Fondation Rockefeller, les exercices Clade X de simulation d’éclosions de pandémies conduites par le Johns Hopkins Center for Health Security ou encore le célèbre Event 201. Et finalement, cerise sur le gâteau, on a découvert dernièrement que les kits de dépistage de la Covid-19 étaient en vente sur les marchés internationaux depuis au moins 2017. Nous avons fait cette trouvaille grâce à un site web tenu par la Banque Mondiale. Vous trouverez tous les détais en consultant cet article précédent. Réveillons-nous peuples du monde!

A World At Risk: Annual report on global preparedness for health emergencies

Ken Pereira et André Pitre font le point sur les développements de la ‘pandémie’

Le logiciel WITS de la Banque Mondiale révèle que les prix pour les kits de dépistage de la Covid-19 étaient déjà connus…en 2018!

Mis en avant

P.S.: Quelques choses à préciser ici. Tout d’abord, j’ai employé le mot «prix» dans le titre et dans le corps du texte publié hier alors qu’en fait le logiciel permet d’obtenir un ensemble de données commerciales comme les droits de douanes applicables, le volume des ventes, la valeur totale, etc, pour un produit désigné. Ensuite, un internaute a apporté à mon attention le fait que des données semblables existaient également pour l’année 2017. Et finalement, ce qui est le plus important à souligner ici, c’est qu’en vérifiant de nouveau le site web du WITS aujourd’hui, je me suis rendu compte que la banque de données semble avoir été modifiée pour faire disparaître les mentions de la Covid-19, à une exception près. Le lien que j’avais publié en bas de page ne renvoit plus à aucune mention de Covid-19. Je publie donc aujourd’hui quelques liens pour démontrer que ces informations s’y trouvaient bel et bien. Tout d’abord, le premier est un article du site Infowars où vous pourrez voir une capture d’écran avec les information d’origine. Ensuite, je joins également deux tweets où vous pourrez trouver d’autres captures d’écran prouvant que ces données existaient bel et bien. La fumisterie est démasquée! Nous vaincrons! (07 septembre 2020)

WORLD BANK RECORDS COVID-19 TEST KITS EXPORTED IN 2018

Ned Nikolov -photo

David Krohn – photo

La fraude totale de ce que l’on appelle la ‘Covid-19’ est en train de s’effondrer. À tous les jours de nouvelles preuves s’accumulent démontrant la supercherie et l’arnaque complète de cette pseudo pandémie. Un internaute à fait parvenir à David Icke le lien d’une page web de la Banque Mondiale où on peut voir des données provenant d’un logiciel qu’elle aurait développé en partenariat avec des sous-divisions des Nations Unies et de l’Organisation Mondiale du Commerce. Or, ce qui est vraiment révélateur, c’est que l’on peut voir que les prix pour les kits de dépistage de la Covid-19 étaient déjà inscrits…en date de 2018! En d’autres termes, dès 2018, la Banque Mondiale avait déjà fixé le prix de ces kits de test pour le dépistage de la Covid-19, alors que l’épidémie ne devait commencer qu’en janvier 2020…Alors, si ces données sont authentiques, cela prouve que la Covid-19 n’est qu’une vaste supercherie préparée d’avance depuis longtemps par ces bonnes institutions mondialistes que sont la Banque Mondiale, les Nations Unies et ses sous-divisions et l’Organisation Mondiale du Commerce, pour subjuguer l’humanité sous leur botte totalitaire. Les patriotes ont accumulé tellement de preuves que la Covid est une arnaque, que s’il y avait un procès, ce serait la victoire garantie. Un procès de Nuremberg est à venir. Vous pouvez vous amuser à changer la sélection dans le formulaire pour voir les données d’un pays autre que le Canada et les variations entre les différents produits.

Canada tariffs for COVID-19 Diagnostic Test instruments and apparatus by country Year: 2018

David Icke and Dr. Andrew Kaufman analyze the match between SARS-CoV-2 and Chromosome 8 sequences

I am glad that David Icke and Dr. Andrew Kaufman decided to film an interview to speak about that incredible breakthrough that has been made in the comprehension of the Coronavirus hoax. In effect, I was writing in this recent article that the genetic sequence that is presented as belonging to SARS-CoV-2 is absolutely identical to chromosome 8, according to documents provided by the NCBI, the WHO and the Pasteur Institute themselves. In other terms, our own DNA is being targeted as being «the virus». This incredible finding was published back in April on the Pieceofmind.com blog but was completely ignored by everybody both in the mainstream press and official medical professions. Ironically, only people outside of the recognized medical establishment seemed to care about it. So the first video features the interview of Dr. Andrew Kaufman by David Icke in which they analyze into details the importance of that finding, both in scientific and sociological terms. That video ends with David Icke addressing the question of the role played by the subconscious in the deployment of the Coronavirus masquerade. So I thought it would be relevant to suggest a second video in which Icke talks about the role of the subconcious more generally when humans have to deal with lies, propaganda and fear, as it is the case these days with the Covid-19 hoax. Please share these videos on all platforms and thanks to David Icke and Andrew Kaufman for reacting so rapidly.

Ken Pereira et Andre Pitre analysent la manifestation contre les mesures sanitaires tenue devant le QG de la SQ

Le Stu-Dio a enregistré une émission le 14 août analysant la manifestation prévue aujourd’hui pour contester les mesures sanitaires prises dans le cadre de la Covid-19 au Québec. Cette manifestation s’est tenue devant le quartier général de la Sûreté du Québec. Ken Pereira et l’animateur André Pitre nous livrent ici leurs réflexions. J’ai regardé brièvement les commentaires sur Youtube à propos de l’émission et beaucoup d’entre eux sont assez négatifs malheureusement. Pour ma part, je dois dire d’emblée que je suis d’accord avec Ken Pereira et André Pitre. Ils livrent ici une analyse qui est juste, pertinente et à propos. En effet, il était très malhabile d’organiser une manifestation devant les quartiers généraux de la SQ et cela aurait été la même chose si cela avait été devant ceux du SPVM. Ce n’est pas la police qui est le problème dans le dossier des mesures sanitaires. Ce sont les politiciens. Ce sont eux qui ont mis ces mesures en place. Les policiers sont des travailleurs. Leur patron ultime est le ou la Ministre de la Sécurité Publique. Le commandant en chef et tous les agents de la SQ relèvent du Ministre, ils doivent obéir aux ordres qui leur sont donnés sinon, ils font face à des mesures disciplinaires. Je sais que c’est probablement assez plate à entendre et décevant mais c’est comme ça. Il y a beaucoup d’interférence politique, malheureusement, dans le travail policier et beaucoup d’enquêtes n’aboutissent jamais pour cette raison. Les policiers font un travail d’enquête minutieux, professionnel, pour voir ensuite les politiciens mettre le dossier en dessous de la pile ou de côté pour quelque raison.

Je suis d’accord que ce n’était pas une bonne idée de choisir ce lieu comme endroit pour manifester. La police est très au fait que les mesures sanitaires briment les droits et libertés des citoyens et que beaucoup de choses qui ont été faites depuis le 13 mars étaient illégales. Il n’ont pas besoin d’une manifestation pour leur faire comprendre cela. Et leur incapacité ou leur non-volonté d’intervenir dans le dossier relève donc non pas de leur manque de connaissance mais plutôt du fait qu’ils doivent se soumettre à une structure hiérarchique qui aboutit au bureau de la Ministre de la Sécurité Publique. Si la CAQ perd l’élection de 2022, peut-être que le nouveau gouvernement aura le goût de faire avancer le dossier mais d’ici là, les citoyens ne doivent pas s’attendre à grand chose. Les patriotes québécois doivent comprendre que nous sommes dans un combat à long terme. Il faut tenir le fort pendant la tempête. Pereira a raison lorsqu’il dit que cette manifestation ressemble à un guet-apens. Quand on a l’expérience «de la game» comme il le dit si bien et qu’on a déjà été pris en souricière, on voit ces choses-là tout de suite. Les patriotes québécois doivent agir avec maturité, réflexion, jugement et sens critique. Il est bon que les patriotes manifestent régulièrement pour faire entendre leur voix mais ils ne doivent jamais oublier l’objectif ultime, qui est que ces mesures liberticides cessent et que recouvrions nos droits et nos libertés.