La critique des « 5 Docs » envers la docteure Ana Maria Mihalcea

Durant cet épisode de Critically Thinking with the 5 Docs, ces 5 docteurs se livrent à de la médisance sur la personne de la docteure Ana Maria Mihalcea (à la toute fin, durant les quatre dernières minutes). La docteure Ana Maria Mihalcea a fait un travail remarquable pour exposer la présence de nanotechnologies dans les injections pour la covid-19 et autres produits. Pour cela, la communauté scientifique et l’humanité lui doivent beaucoup. Ceci étant dit, personne n’est au-dessus de la critique et ces cinq docteurs sont en droit d’exprimer des remarques envers toute personne qui oeuvre dans le domaine médical. Or, ces cinq docteurs font l’erreur de pointer l’appartenance de la docteure Ana Maria Mihalcea à un mouvement religieux (le Ramtha School of Enlightenment), ce qui est quelque chose de personnel qui ne les regarde pas. Mais surtout, l’erreur qu’ils font est de ‘critiquer’ la docteure Ana Maria Mihalcea en lançant des insinuations et non en utilisant la science. Si ces cinq docteurs croient vraiment que les travaux de la docteure Ana Maria Mihalcea ne sont pas valables scientifiquement, une véritable démarche scientifique serait alors, pour ces docteurs, de procéder à des tests de laboratoire avec microscopes et échantillons sanguins afin de le démontrer. Or, ils ne le font pas, ils se contentent de lancer des quolibets et de remettre en question son intégrité. Je crois que ce genre d’attitude n’a pas sa place dans la communauté de la réinformation en santé et j’invite ces honorables cinq docteurs à faire preuve de plus de professionnalisme à l’avenir.

Présentation de la docteure Ana Maria Mihalcea sur les nanotechnologies présentes dans le sang des humains suite à l’injection pour la covid-19

La docteure Ana Maria Mihalcea a fait un travail remarquable pour identifier les nanotechnologies qui se retrouvent dans le sang des vaccinés et des non-vaccinés suite au déploiement des injections pour la covid-19. Son travail d’investigation au microscope complète de façon parfaite celui de l’analyste légale Karen Kingston qui elle, de son côté, s’est attardée sur les brevets scientifiques des nanotechnologies qui ont été enregistrées dans les années précédant la fausse pandémie de ‘covid’. Toutes mes félicitations à la docteure Ana Maria Mihalcea pour son travail acharné de pionnière et d’exploratrice dans le domaine et pour son courage. Bravo!

Karen Kingston présente les ingrédients des injections pour la covid-19

La docteure Ana Maria Mihalcea s’entretient avec Justin Coy sur le phénomène de la fluorescence de la peau après l’injection pour la covid-19

Jane Ruby présente le dossier des cancers ‘turbo’

Des employés de la santé au Colorado auraient été vaccinés pour l’Ebola avec un vaccin qui favorise la propagation

Apparemment, le taux de transmission vaccinale pour ce vaccin serait de 31%! C’est suffisant pour créer une véritable épidémie. Alex Jones s’entretient avec le docteur Richard Bartlett sur le sujet.

Stew Peters s’entretient avec Karen Kingston sur le témoignage d’Anthony Fauci au Congrès américain

Maria Zeee s’entretient avec la docteure Ana Maria Mihalcea sur une étude liant les nanotechnologies avec la covid

Stew Peters et Maria Zeee s’entretiennent avec Karen Kingston sur la poursuite du Procureur général du Texas Ken Paxton contre Pfizer

Un administrateur de bases de données en Nouvelle-Zélande démontre que les injections pour la covid-19 causent un excès de mortalité jamais vu dans l’histoire

TRÈS IMPORTANT ET À VOIR ABSOLUMENT. En analysant les données officielles du gouvernement de la Nouvelle-Zélande, l’administrateur de bases de données a pu démontrer qu’il y a un taux de mortalité se situant dans les environs de 20% en moyenne en Nouvelle-Zélande depuis le déploiement des injections pour la covid-19. Entre autres, il a trouvé que les journées de 120 décès et plus se sont multipliées depuis que le déploiement des injections pour la covid-19, pour devenir presque quotidiennes depuis ce temps. Il a également trouvé que dans certains sites d’injection les décès ont été plus concentrés que dans d’autres et que certains lots de vaccins et certains vaccinateurs ont été plus létaux que d’autres. Vous verrez donc, dans l’ordre, une vidéo d’introduction par Alex Jones, suivie d’une entrevue avec l’administrateur de bases de données effectuée par Liz Gunn. Ensuite, vous trouverez une entrevue avec le scientifique Steve Kirsch qui réagit à ces révélations. Finalement, dans la dernière vidéo, Alex Jones présente et commente la situation.