Will Greenwood documente son séjour dans un hôtel de quarantaine

Le document vidéo de Will Greenwood est éloquent sur la réalité des séjours de quarantaine dans les hôtels désignés à cet effet. Il montre de façon flagrante que la «quarantaine» obligatoire pour les voyageurs revenant dans leur pays n’a rien à voir avec la santé publique. C’est plutôt quelque chose qui est à mi-chemin entre une peine de prison et une méthode de coercition pour briser psychologiquement les voyageurs. La nourriture est infecte, il n’y a pas d’eau, on ne peut pas ouvrir les fenêtres, la réception ne répond pas aux appels téléphoniques, l’entretien ménager n’est pas fait avant l’arrivée des voyageurs, etc, etc, etc. Comme le fait remarquer très justement Will Greenwood, si la «crise sanitaire» avait vraiment rapport avec la santé, on pourrait s’attendre à ce que ces chambres de quarantaine soient dans un état de salubrité et d’hygiène absolument exemplaire. Or, ce n’est pas le cas. Les images parlent d’elles-mêmes. Très révélateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.