Le bolchévisme sanitaire, sur Nomos-TV

Ken Pereira et Andre Pitre analysent la manifestation contre les mesures sanitaires tenue devant le QG de la SQ

Le Stu-Dio a enregistré une émission le 14 août analysant la manifestation prévue aujourd’hui pour contester les mesures sanitaires prises dans le cadre de la Covid-19 au Québec. Cette manifestation s’est tenue devant le quartier général de la Sûreté du Québec. Ken Pereira et l’animateur André Pitre nous livrent ici leurs réflexions. J’ai regardé brièvement les commentaires sur Youtube à propos de l’émission et beaucoup d’entre eux sont assez négatifs malheureusement. Pour ma part, je dois dire d’emblée que je suis d’accord avec Ken Pereira et André Pitre. Ils livrent ici une analyse qui est juste, pertinente et à propos. En effet, il était très malhabile d’organiser une manifestation devant les quartiers généraux de la SQ et cela aurait été la même chose si cela avait été devant ceux du SPVM. Ce n’est pas la police qui est le problème dans le dossier des mesures sanitaires. Ce sont les politiciens. Ce sont eux qui ont mis ces mesures en place. Les policiers sont des travailleurs. Leur patron ultime est le ou la Ministre de la Sécurité Publique. Le commandant en chef et tous les agents de la SQ relèvent du Ministre, ils doivent obéir aux ordres qui leur sont donnés sinon, ils font face à des mesures disciplinaires. Je sais que c’est probablement assez plate à entendre et décevant mais c’est comme ça. Il y a beaucoup d’interférence politique, malheureusement, dans le travail policier et beaucoup d’enquêtes n’aboutissent jamais pour cette raison. Les policiers font un travail d’enquête minutieux, professionnel, pour voir ensuite les politiciens mettre le dossier en dessous de la pile ou de côté pour quelque raison.

Je suis d’accord que ce n’était pas une bonne idée de choisir ce lieu comme endroit pour manifester. La police est très au fait que les mesures sanitaires briment les droits et libertés des citoyens et que beaucoup de choses qui ont été faites depuis le 13 mars étaient illégales. Il n’ont pas besoin d’une manifestation pour leur faire comprendre cela. Et leur incapacité ou leur non-volonté d’intervenir dans le dossier relève donc non pas de leur manque de connaissance mais plutôt du fait qu’ils doivent se soumettre à une structure hiérarchique qui aboutit au bureau de la Ministre de la Sécurité Publique. Si la CAQ perd l’élection de 2022, peut-être que le nouveau gouvernement aura le goût de faire avancer le dossier mais d’ici là, les citoyens ne doivent pas s’attendre à grand chose. Les patriotes québécois doivent comprendre que nous sommes dans un combat à long terme. Il faut tenir le fort pendant la tempête. Pereira a raison lorsqu’il dit que cette manifestation ressemble à un guet-apens. Quand on a l’expérience «de la game» comme il le dit si bien et qu’on a déjà été pris en souricière, on voit ces choses-là tout de suite. Les patriotes québécois doivent agir avec maturité, réflexion, jugement et sens critique. Il est bon que les patriotes manifestent régulièrement pour faire entendre leur voix mais ils ne doivent jamais oublier l’objectif ultime, qui est que ces mesures liberticides cessent et que recouvrions nos droits et nos libertés.

Analyse du masque sanitaire par Nomos-TV: C’est une muselière…

Un autre moment où le docteur Horacio Arruda disait la vérité sur le masque sanitaire, en mars 2020…

Un autre grand moment dans la carrière du docteur Horacio Arruda où ce dernier disait la vérité sur le masque sanitaire, avant qu’il ne change d’idée soudainement, sans que l’on sache pourquoi.

Le professeur Denis Rancourt: Les pics de mortalité sont stables d’une année à l’autre, Covid-19 ou pas…

Les recherches du professeur Denis Rancourt l’ont amené à constater que les pics de mortalité se produisent l’hiver à chaque année, pour retomber au plus bas l’été. Ces pics sont constants dans les pays qui se situent sur les mêmes latitudes. Les latitudes tempérées en hiver procurent des températures froides où l’air est sec, ce qui permet la propagation des virus respiratoires. Aussitôt que les températures remontent, il y a davantage d’humidité, ce qui fait mourir les virus. Cette année, il y a eu un pic très très fin (on peut le visualiser sur des graphiques vers 3:20 et 9:20 minutes environ dans la vidéo) dû, selon le professeur, non pas au virus lui-même mais plutôt à la réponse gouvernementale face à celui-ci. Une autre preuve que le discours sur le Coronavirus est un tissu de mensonges!

Alerte Rouge! Le Dr Russell Blaylock: Le masque sanitaire représente un risque sérieux pour la santé…

Le Dr Russell Blaylock a publié voilà quelques semaines un texte rempli de sagesse sur le masque sanitaire. S’appuyant sur ses connaissances médicales, sur la vraie science médicale, il remet les pendules à l’heure sur ce gadget improvisé par nos pseudo-élites corrompues et incompétentes. Je vous invite à prendre le temps de le lire. En gros, le Dr Blaylock sonne l’alarme sur le masque sanitaire parce qu’il réduit l’apport en oxygène dans le sang, alors qu’il ne protège pas ceux qui sont en bonne santé. Le Dr Blaylock cite 17 études réalisées sur l’utilisation du masque sanitaire. Aucune d’elles n’a réussi à démontrer une quelconque utilité du masque sanitaire pour protéger du virus de l’Influenza. Comme il n’y a pas eu d’études réalisées pour mesurer l’efficacité du masque sanitaire pour protéger de la Covid-19, les responsables en santé publique n’ont pas d’autre choix que de se fier sur celles réalisées pour l’Influenza. Or, ils n’en tiennent pas compte. Ils imposent le masque sanitaire aux populations malgré l’absence de preuve scientifique de son efficacité.

Le symptôme le plus souvent mentionné en relation avec l’utilisation du masque sanitaire sont les maux de têtes. Mais ce n’est rien comparé avec le problème du manque d’oxygénation du sang, ou hypoxie, ou encore de l’accumulation de CO2 dans le sang, ou hypercapnie. Le masque sanitaire empêche l’oxygénation du sang de se faire naturellement et dans la concentration nécessaire permettant à l’organisme de maintenir ses fonctions biologiques bien réglées et équilibrées. Par exemple, le masque N95 réduirait l’oxygénation du sang d’environ 20%(!) Ceux souffrant d’une maladie pulmonaire ou d’un cancer risquent donc de voir leur condition se détériorer. Et pour ce qui concerne spécifiquement la Covid-19, on doit retenir que le manque d’oxygénation du sang (hypoxie) entraîne une baisse d’efficacité des fonctions immunitaires. On rentre ici dans le jargon médical mais, en gros, retenons que l’hypoxie nuit aux cellules dites CD4+lymphocytes-T qui sont actives dans le combat contre les infections virales. Le masque sanitaire met donc ses utilisateurs dans une situation où ils auront plus de chance de contracter la maladie et, si c’est le cas, où ils seront plus malades et plus longtemps.

Le Dr Blaylock mentionne aussi que le masque sanitaire, étant donné qu’il est une barrière physique, bloque le virus lors de l’expiration, ce qui fait en sorte que la personne malade respire de nouveau le virus, ce qui ralentit la guérison, d’une part. D’autre part, le masque sanitaire fait en sorte que le virus peut se concentrer dans les voies nasales, et à partir de là, se rendre jusqu’au cerveau via les nerfs olfactifs. En terminant, le Dr Blaylock affirme qu’il serait mieux pour nos sociétés que l’on développe l’immunité collective pour pouvoir se débarrasser rapidement du virus de la Covid-19 au lieu d’insister sur le port du masque sanitaire.

Vous voyez donc, chers lecteurs, à la lecture de cet article, dans quel bourbier nous sommes tombés. Nos élites politiques et de santé publique nous imposent des mesures sanitaires qui n’ont aucune base scientifique. Leur discours sur la Covid-19 est un bric-à-brac de futilités non-scientifiques. Il est l’expression d’une pensée sectaire et dogmatique, autoritaire et totalitaire. Nos élites ont largué la science au profit de leur idéologie. Ils essaient d’installer leur tyrannie mondialiste en nous écrasant sous le poids d’une terreur médicale injustifiée. La Covid-19 est un pétard mouillé. Refusons ce totalitarisme médical avant qu’il ne soit trop tard.

Blaylock: Face Masks Pose Serious Risks To The Healthy

La ‘masqu’arade dévoilée: Le Représentant Nino Vitale fait la démonstration de la nocivité du masque sanitaire

Un gadget électronique permet de mesurer l’apport en oxygène disponible derrière trois types de masques sanitaires. Les trois tests donnent des résultats qui sont en deça du niveau d’oxygène sécuritaire pour la respiration humaine. Ceci confirme ce que plusieurs figures du mouvement patriotique et du secteur de la santé ont affirmé depuis plusieurs semaines, à savoir que les masques sanitaires, loin de protéger leurs utilisateurs, sont en fait dangereux pour la santé.