L’opération de déstabilisation du Québec, deuxième chapitre: L’ascension fulgurante de l’archange-Gabriel Nadeau-Dubois

© Yobidaba | Dreamstime.com

Dans un article précédent, je vous ai parlé du scandale de la corruption dans l’industrie de la construction du Québec. À l’époque, je présentais le tout comme étant une campagne de salissage menée par la gauche québécoise, dans le but évident d’affaiblir le Parti Libéral du Québec, lui qui demeure l’emblème même de la démocratie libérale québécoise à l’intérieur du Canada. Et je dois rajouter aujourd’hui que cela fait sans doute parti aussi d’une stratégie pour contrebalancer l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement de droite à Ottawa. Bien que je signe toujours cette interprétation, je crois maintenant que cela va beaucoup plus loin en fait. Ce qui se passe au Québec présentement dépasse le cadre d’une simple campagne de salissage. Il s’agit selon moi d’une opération de déstabilisation du Québec, visant non pas simplement à renverser le gouvernement en place mais plutôt à renverser le régime de démocratie libérale que nous avons depuis une cinquantaine d’années, pour le remplacer par un régime d’extrême-gauche d’inspiration communiste ou marxiste-léniniste, selon le modèle cubain ou iranien, par exemple.

Afin de bien comprendre l’ampleur de l’opération, on doit remonter dans le temps jusqu’au « scandale des commandites ». Le scandale des commandites a ni plus ni moins détruit le Parti Libéral du Canada, ainsi qu’affaibli le Bloc Québecois qui en était le contre-pouvoir, ce qui a ouvert la voie aux Conservateurs et aux Néo-Démocrates. Ces deux partis politiques ont-ils manœuvré, ensemble ou de part et d’autre, de façon à faire advenir ce « scandale », la question se pose sûrement. Mais une chose est sûre, la démocratie libérale au Québec s’en trouve ébranlée et le peuple québécois ne peut qu’en sortir perdant. Ensuite, plus récemment, il y a eu le scandale cette fois de l’industrie de la construction, qui lui a affaibli grandement le Parti Libéral du Québec. Le parti de gauche Québec Solidaire et son leader Amir Khadir en sont sortis les grands gagnants, alors que le Parti Québécois restait en touche plus ou moins. Question: Ne trouvez-vous pas curieux qu’Amir Khadir, durant tout l’épisode du scandale de la corruption dans l’industrie de la construction, se soit toujours retrouvé à la bonne place au bon moment pour « récupérer la balle au bond », pour reprendre l’expression de certains commentateurs politiques? Amir Khadir s’est avéré tellement bon pour « récupérer la balle au bond » que l’on a l’impression que le script de ce qui allait se jouer lui a été remis à l’avance…mais par qui?

Et dernièrement, depuis quelques semaines, on a assisté à une comédie orchestrée bien évidemment depuis les coulisses, et ce par des gens qui ne montrent pas leurs visages, lors des manifestations étudiantes contre la hausse des frais de scolarité. Or, cela ne prend pas un doctorat ni en sciences politiques, ni en espionnage ni en infiltration de sociétés pour comprendre que ces manifestations n’ont rien à voir avec la hausse des frais scolaires. Les associations étudiantes se font manipuler par des adultes qui ont un agenda tout autre que celui qui est publiquement déclaré. Il s’agit d’écouter le discours du leader de la CLASSE — une des associations étudiantes en boycott des cours — Gabriel Nadeau-Dubois. Dans ce discours prononcé paraît-il au Métropolis en mars 2012, le leader étudiant expose une philosophie politique et sociale d’une ampleur telle que l’on peut se rendre compte facilement que le véritable but de cette « association étudiante », si on peut l’appeler ainsi, est de changer le régime politique québécois de démocratie libérale par un autre qui serait basé sur des préceptes marxistes-léninistes. L’analyse de Sylvain Bouchard du FM93 à Québec, ainsi que celles de deux étudiants, Laurent Proulx et Arielle Grenier, vont dans le même sens.

Les rues de Montréal sont devenues le théâtre d’une mascarade par laquelle des acteurs du monde l’ombre, ceux de la cinquième colonne auxquels je faisais référence dans ce vidéo précédent, sont en train de préparer la mise à mort économique et culturelle du Québec. Les sociétés occidentales sont infiltrées par une variété d’activistes et d’agents d’infiltration et de déstabilisation et les dommages qu’ils causent peuvent s’avérer irréparables (voir cette conférence de Yuri Bezmenov pour un exposé plus approfondi sur la subversion des sociétés occidentales par des forces étrangères). Décidément, il y a une atmosphère glauque régnant sur le centre-ville de Montréal les soirs de manifestations étudiantes, et je dois vous avouer que je commence à trouver que ça sent le coup d’état larvé. Le marxisme-léninisme a prouvé plus d’une fois son incapacité à créer des sociétés ordonnées qui fonctionnent correctement et qui sont prospères. Que voulez-vous, il paraît que certaines gens ne comprennent pas cela.

Aussi, je veux absolument vous rappeler deux « coïncidences ». La première concerne le Nouveau Parti Démocratique du Canada ou New Democratic Party of Canada, d’obédience socialiste. Or, un nouveau parti nazi existe aujourd’hui en Allemagne qui s’appelle, si on le prononce en anglais, le NDP, pour National Democratic Party, ou encore, si on le prononce en allemand, le NPD, pour Nationaldemokratische Partei Deutschlands. Comme vous voyez, ces appellations correspondent exactement aux nôtres en ce qui concerne le NPD, i.e. le Nouveau Parti Démocratique du Canada, ou NDP, New Democratic Party of Canada. Les lettres sont les mêmes. Alors, appellent-elles un projet et une vision semblables? Notez que dans un article précédent, j’avais fait remarquer que la victoire du NPD canadien lors des élections du 2 mai 2011 n’était pas très bon signe. En effet, comme je le disais à l’époque, en anglais et en substance, la « vague orange » ressemble davantage à une vague brune lorsqu’on y regarde de plus près. On dirait que je ne me suis pas trompé. Deuxième coïncidence, on a appris dernièrement que l’état de la Bavière en Allemagne a l’intention de rééditer l’oeuvre d’Adolf Hitler, Mein Kampf. Aussi, un parti politique existe en Bavière qui n’existe nulle part ailleurs en Allemagne, le CSU, pour Christlich Soziale-Union en allemand ou Union sociale chrétienne en français. C’est d’ailleurs le parti d’Angela Merkel. Curieusement, l’association étudiante de l’Université Concordia de Montréal s’appelle aussi la CSU, la Concordia Student Union. L’association étudiante est ouvertement d’extrême-gauche et ses activistes embrassent toutes les causes de gauche. Notamment, certains de ses membres se retrouvent chaque samedi pour boycotter une boutique qui vend des chaussures fabriquées en Israël, la boutique Naot sur la rue St-Denis. Voir le dossier ci-joint pour tous les détails. Un groupe de contre-manifestants leur tient tête, les Amis Québécois d’Israël. Or, ces manifestants pro-palestiniens et anti-israéliens, en plus de travailler pour la télé étudiante de Concordia, CUTV, qui est très active durant les manifestations étudiantes, tiennent un discours rappelant la propagande nazie et antisémite de l’Allemagne des années trente et quarante. Que voulez-vous, les mêmes causes, symboles, couleurs et discours entraînent les mêmes effets.

En terminant, je veux attirer votre attention sur un fait important. L’organisation que l’on appelle l’Internationale Socialiste existe toujours. Il s’agit d’une association de partis politiques et d’organisations œuvrant pour promouvoir des politiques socialistes et sociales-démocrates. Le Secrétariat est situé à Londres. Dans le même vidéo mis en référence, j’ai alerté votre attention sur l’utilisation de la couleur rouge écarlate dans des manifestations ou des expressions politiques, puisque le rouge écarlate est la couleur du socialisme. Si on peut identifier rapidement le drapeau de l’URSS, de la Chine maoïste mais aussi celui du Parti Nazi comme étant certaines de ses expressions, il faut aussi mentionner le drapeau canadien et le Parti Libéral du Canada et des provinces qui utilisent également la couleur rouge écarlate. On peut mentionner aussi la BBC, la CBC/Radio-Canada, le journal La Presse et même le Journal de Montréal, utilisent également cette couleur. Et pourquoi? Peut-être parce que le Canada a été fondé par l’empire britannique avec un projet socialiste. Relisez le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley et vous verrez que l’action se passe en Angleterre. Alors il n’est pas sans raison que l’Internationale Socialiste ait son Secrétariat à Londres. C’est logique.

Depuis quelques années donc, il appert que les forces du socialisme au Québec sont déchaînées, contre elles-mêmes ou contre des ennemis imaginaires, et ce sont les Québécois qui en payent la note. Il ne faut pas se surprendre de l’ascension de l’archange-Gabriel Nadeau-Dubois. On doit avouer qu’il lit son script à merveille. Il n’en tient qu’à nous de s’assurer que le chapitre final de celui-ci ne se réalise, à savoir l’établissement d’une république socialiste basée sur le modèle cubain ou iranien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>