Analyse de Serge Federbusch sur les attentats de janvier 2015 en France

Federbusch attire notre attention notamment sur notre incapacité à nommer les choses lorsqu’un événement tragique se produit, sur notre aveuglement volontaire, sur le fait que l’islam est une religion violente. Nous sommes dans un état de dhimmicratie si l’on récupère politiquement des attentats terroristes à notre avantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.