Article de l’UPR sur le refus de Charles de Gaulle de commémorer le débarquement du 6 juin 1944

Cet excellent article de l’UPR datant de 2014 met en lumière les raisons pour lesquelles Charles de Gaulle refusait de commémorer le débarquement allié du 6 juin 1944. Selon de Gaulle, les Américains ont tout simplement profité de l’occupation nazie de la France pour tenter de mettre la main sur le pays, de le vassaliser. Différentes manœuvres ont été utilisées pour écarter Charles de Gaulle du pouvoir car il était le seul homme réellement assez fort pour garantir l’indépendance de la France. Pour ma part, je dirais que Roosevelt, qui se sentait peut-être attiré par le communisme, avait adopté des positions politiques et économiques plus à gauche qui l’ont améné à présenter le fameux New Deal, à reconnaître officiellement l’Union Soviétique, ainsi qu’à conclure une alliance militaire avec celle-ci pour faire la guerre au régime nazi. Sur le plan économique, beaucoup d’entreprises américaines continuaient de faire affaire ou soutenaient le régime nazi, donnant donc l’impression que l’Administration américaine de l’époque jouait sur les deux tableaux à la fois mais toujours au détriment de la France. Quelques années après que la guerre soit terminée, les européens se sont retrouvés devant la situation suivante: L’Union Soviétique avait envahi l’Europe de l’Est, et l’Europe de l’Ouest, bien qu’en principe «libérée» de l’occupant nazi, était désormais sous l’emprise des États-Unis. La France a tout simplement changé de maître, elle est toujours sous occupation depuis mais le temps est venu pour la France d’y mettre un terme. Et cela passe par la sortie de la France de l’Union Européenne, de l’Euro et de l’OTAN.

L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.