Interview with Ice Age Farmer about the coming food shortages, on Red Ice TV

Article de l’UPR sur le refus de Charles de Gaulle de commémorer le débarquement du 6 juin 1944

Cet excellent article de l’UPR datant de 2014 met en lumière les raisons pour lesquelles Charles de Gaulle refusait de commémorer le débarquement allié du 6 juin 1944. Selon de Gaulle, les Américains ont tout simplement profité de l’occupation nazie de la France pour tenter de mettre la main sur le pays, de le vassaliser. Différentes manœuvres ont été utilisées pour écarter Charles de Gaulle du pouvoir car il était le seul homme réellement assez fort pour garantir l’indépendance de la France. Pour ma part, je dirais que Roosevelt, qui se sentait peut-être attiré par le communisme, avait adopté des positions politiques et économiques plus à gauche qui l’ont améné à présenter le fameux New Deal, à reconnaître officiellement l’Union Soviétique, ainsi qu’à conclure une alliance militaire avec celle-ci pour faire la guerre au régime nazi. Sur le plan économique, beaucoup d’entreprises américaines continuaient de faire affaire ou soutenaient le régime nazi, donnant donc l’impression que l’Administration américaine de l’époque jouait sur les deux tableaux à la fois mais toujours au détriment de la France. Quelques années après que la guerre soit terminée, les européens se sont retrouvés devant la situation suivante: L’Union Soviétique avait envahi l’Europe de l’Est, et l’Europe de l’Ouest, bien qu’en principe «libérée» de l’occupant nazi, était désormais sous l’emprise des États-Unis. La France a tout simplement changé de maître, elle est toujours sous occupation depuis mais le temps est venu pour la France d’y mettre un terme. Et cela passe par la sortie de la France de l’Union Européenne, de l’Euro et de l’OTAN.

L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons »

Trois émissions spéciales de Secure Freedom Radio

Je vous offre ici trois émissions spéciales d’une heure de l’excellent programme radio animé par Frank Gaffney du Center for Security Policy. Retrouvez dans l’ordre les chroniqueurs Bill Gertz, Judith Curry et Gordon Chang.

Bill Gertz sur les questions de sécurité nationale en 2014

Judith Curry sur la question des changements climatiques

Gordon Chang sur l’état de la situation actuelle en Chine

Documentaire sur le KGB et la Guerre Froide

Le Mur de Berlin et le Bloc de l’Est se sont-ils réellement effondrés ou n’était-ce au fond qu’une illusion? Cet excellent documentaire donne à réfléchir sur la signification réelle des événements politiques des dernières décennies. Les événements qui se déroulent présentement sur la scène internationale donnent à penser plutôt qu’il y a eu une réorganisation des forces du Bloc de l’Est et non pas un effondrement, même si on voudrait croire le contraire. Fait à noter en passant, on y mentionne que l’URSS a appuyé la candidature de l’État d’Israël en 1947. Cependant, après avoir constaté que le nouvel État optait plutôt pour une organisation libérale et capitaliste et non pas communiste, l’URSS a décidé de se retourner contre l’état hébreu. Une vaste campagne de propagande antisémite a été organisée et déployée dans le monde arabe dont nous pouvoir voir les conséquences désastreuses aujourd’hui. À voir.

Documentaire sur l’art martial des samourais, le Katori Shinto Ryu

Dans ce documentaire, vous pourrez découvrir comment le savoir ancestral des samourais continue de se transmettre, en dehors des projecteurs. Malgré la modernité et l’agitation de la vie actuelle, les maîtres samourais continuent d’enseigner et leurs disciples sont nombreux. Un certain nombre viennent même de l’étranger maintenant pour s’initier. Le vidéo permet aussi de faire la connaissance d’un grand-maître de cet art, Risuke Otake, un homme de 88 ans encore très vigoureux. Deux de ses fils sont aussi des adeptes de l’art martial et ils se préparent à prendre la relève. Tout ces combattants portent avec fierté une tunique de couleur bleu sombre, profond, ce qui est cohérent avec la tradition des défenseurs de la liberté. Seul le grand-maître porte une tunique blanche. Je suis heureux de constater que la défaite des fascistes japonais n’a pas mis en péril la transmission de cette tradition, puisque ce sont justement les traditions qui donnent aux peuples leur vitalité et garantissent leur avenir. Je suis convaincu que le peuple japonais saura défendre sa peau, si nécessaire, en suivant l’exemple de ces guerriers qui savent vaincre autant avec leurs armes qu’avec leur esprit.

Kevin Freeman sur la guerre économique que mènent les ennemis de l’Occident

L’excellent analyste économique Kevin Freeman dresse ici le portrait de la situation économique actuelle en ce qui concerne ses aspects militaires. Certains pays hostiles à l’Occident, dont la Corée du Nord, la Chine, l’Iran, la Russie, ainsi que des intérêts privés ou religieux du Moyen-Orient, mènent une politique de guerre économique contre les États-Unis notamment. Que ce soit par le biais d’attaques contre le marché des actions, de la dette publique ou des infrastructures informatiques ou de sécurité, certaines vulnérabilités de nos différents systèmes peuvent être exploitées par des intérêts qui nous sont hostiles. Freeman fait le tour de la question, en mentionnant entre autres le rôle joué par George Soros et l’Armée chinoise dans le déploiement d’attaques à caractère économique ou informatique sur nos systèmes. Vous pourrez retrouver de plus amples informations sur le site de Kevin Freeman, Global Economic Warfare.

Kevin Freeman sur Secure Freedom Radio

Les trois phases du djihad et comment les reconnaître

Excellent vidéo expliquant comment les forces de l’islam s’y prennent pour conquérir de nouveaux territoires. Les trois phases de la conquête islamique sont: le djihad de dissimulation, le djihad défensif et le djihad offensif. Les adeptes de l’expansion islamiste vont donc de la dissimulation à l’agression progressive, jusqu’à l’agression totale et définitive. Un document à visionner avec attention.