La solution au problème démographique du Québec: Les Vietnamiens…

Les pays occidentaux ont un déficit démographique important. On le sait, depuis les années soixante, le taux de reproduction s’est effondré dans nos pays suite à la révolution de mai ’68. Nous ne nous reproduisons plus assez, ce qui a fait en sorte que nous avons dû recourir à l’immigration pour compenser le manque de naissances. Néanmoins, et contrairement à ce qu’essaie de nous faire croire une certaine élite attachée au multiculturalisme, les sources d’immigration ne sont pas toutes à mettre sur le même pied. Les populations immigrantes ont des origines, des coutumes, des particularités qui leur sont propres et qui les rendent aptes ou inaptes, selon le cas, à vivre dans nos pays. Depuis quelques années, pour donner l’exemple de Montréal au Canada, j’ai pu personnellement constater un changement radical dans l’immigration arabo-musulmane. Durant les années quatre-vingt-dix, les immigrants provenant du Moyen-Orient semblaient s’acclimater et vivre assez bien ici, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Les immigrants d’origine arabo-musulmane vivant sur le territoire montréalais sont désormais agressifs, hautains, hostiles, méprisants, ingrats envers les Québécois qui les ont accueillis si généreusement. Et le phénomène n’est pas propre au Québec puisqu’on le voit se produire partout en Occident, coïncidant avec la montée de l’islam radical.

Les gouvernements québécois qui se sont succédé à venir jusqu’à aujourd’hui ont souvent préconisé l’immigration provenant du Maghreb puisqu’elle parle le français. Les francophones du Canada représentent à peine 2% de la population d’Amérique du Nord, créant ainsi un incitatif à recevoir ce type de populations. Or, accueillir des immigrants sur une base linguistique et non pas sur la base des valeurs ou de la civilisation, est suicidaire. Apprendre une langue, c’est comme apprendre à jouer au scrabble ou au volley-ball. Un peu de temps et d’énergie et hop! le tour est joué, pour ce qui est de la première génération. Ensuite, pour ce qui est de la seconde génération, elle apprend la langue automatiquement à travers le système scolaire. Par contre, les valeurs, cela ne s’apprend pas. Les valeurs nous sont inculquées lorsque l’on est enfant et on les garde pour la vie. On ne réussira jamais à intégrer des gens qui ont des valeurs différentes des nôtres. C’est pourquoi les notions de civilisation et de religion sont importantes lorsque vient le temps de sélectionner des immigrants.

À ce stade-ci, je me dois de mentionner un groupe s’intégrant à merveille dans la société québécoise, à savoir les Vietnamiens. Les asiatiques sont en général des gens intelligents et réfléchis. On a pu remarquer dans notre coin de pays qu’ils occupent souvent des emplois dans le secteur des sciences de la santé comme médecin, pharmacien ou dentiste. Ils vivent leur vie de leur mieux sans écœurer les citoyens québécois qui les ont accueillis. On ne les entend jamais se plaindre ou gémir. Tout le monde a ses problèmes et ça, les Vietnamiens l’ont compris. Sur le plan religieux, ils sont soit bouddhistes, catholiques, confucianistes ou adeptes de la philosophie d’un autre penseur oriental. En passant, il est intéressant de noter que l’enseignement du Bouddha et celui du Christ, quoique différents dans leur forme et orientation, se rejoignent passablement. Il s’agit ici des deux figures spirituelles les plus hautes, du moins parmi celles que l’on connaît, de l’histoire humaine, reléguant Mahomet au rang de petit délinquant de basse cour dérangé sur le plan mental. Donc, en plus des Français de souche et des Belges de souche demeurant des candidats de choix évidents, des Juifs marranes, et en plus aussi de populations non-arabes vivant au Moyen-Orient et avec lesquelles on partage beaucoup de préoccupations et de valeurs comme les Kabyles, les Juifs sépharades ou les Arméniens, il y a aussi et surtout les Vietnamiens.

Ainsi donc, nos gouvernements québécois successifs se sont efforcés d’accueillir des populations arabo-musulmanes incapables de s’adapter à notre société alors qu’ils avaient la possibilité d’accueillir des Vietnamiens et autres populations asiatiques, comme par exemple des Coréens, des Chinois, des Birmans, simplement en raison de la langue… On se demande bien aujourd’hui pourquoi quelque chose d’aussi stupide a pu être décidé. Car si, d’un coup de baguette magique, on pouvait remplacer les immigrants d’origine arabo-musulmane par des Vietnamiens sur le territoire de Montréal, on verrait une transformation radicale et immédiate de la ville. Cette métropole qui est devenue dégueulasse, sale, violente et insupportable, redeviendrait un endroit où l’on veut vivre, éduquer ses enfants et prendre sa retraite, au lieu de foutre le camp en banlieue ou en région, parce que l’on en peut plus. Alors, quand est-ce que le gouvernement du Québec va revoir ses politiques d’immigration imbéciles pour privilégier désormais des gens qui peuvent et veulent réellement s’intégrer? Faisons les bons choix. Des individus de qualité attendent de pouvoir venir ici contribuer de leurs talents à l’essor du Québec. Nous laissons pas des considérations linguistiques l’emporter sur ce qui compte vraiment. Et pour les autres immigrants potentiels, ceux que l’on n’aura pas choisis, ils pourront toujours aller ailleurs.

Une réflexion au sujet de « La solution au problème démographique du Québec: Les Vietnamiens… »

  1. Vous êtes victimes de la propagande américaine.

    Si le pétrole était dans l’Antarctique, les pingouins seraient le problème, on vous enseignerait à les détester, et en temps venu, vous supporteriez un génocide.

    En 1939, c’était les richesses des juifs qu’on voulait en Allemagne (c’était avant le pétrole), alors ils étaient l’objet de la haine véhiculée par le système d’éducation, la télé et surtout les intellectuels qui, sauf marginalement, sont toujours serviteurs de l’élite.

    Et les moutons existent toujours regardez par la fenêtre. Et aujourd’hui, on leurs dit que les méchants sont les musulmans. C’est exactement ce qu’ils pensent. Encore quelques attentats terroristes et tout sera en place. Vous deviendrez les Allemands qui doivent vivre avec un génocide sur la conscience depuis plus de 70 ans.

    « Quiconque ne connait pas son histoire est condamné à la répéter »

    Vous allez fuir en courant plutôt que de vous éduquez, c’est normal. Mais, au cas où vous seriez pris d’un élan de dignité, je vous suggère d ‘étudier les techniques de propagande d’Hitler et les SS. Bien qu’aujourd’hui les méthodes sont bien plus perfectionnées. Le coeur est le même. Assez pour que vous reconnaissiez la manipulation dont vous êtes victime. Je ne peux que vous indiquer la porte, vous êtes celui ou celle qui doit la traverser. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.