Entrevue avec Olaf et Leila Qadr sur les véritables origines de l’islam

Ces deux chercheurs de grand talent nous présentent ici, dans un entretien accordé sur les ondes de Radio Courtoisie, leurs travaux d’exégèse et de théologie sur le coran et les origines historiques de l’islam. Ils s’appuient tous les deux sur les travaux du Père Edouard-Marie Gallez. Olaf a publié Le grand secret de l’islam, disponible en format Scribd, PDF ou en version publié que l’on peut commander. Leila Qadr a publié en compagnie de Arrun Amine Saad Edine Les trois visages du coran. Nous aurions tous intérêt à lire ces deux livres qui semblent tout à fait remarquables. D’entrée de jeu, je dois dire qu’il est plus qu’évident que cette entrevue, bien qu’excellente, ne rende pas justice à la complexité du sujet. Il s’agit véritablement de recherches universitaires poussées et techniques sur des textes anciens et le travail s’est certainement révélé aussi ardu que cela a pu l’être pour la Torah ou le Nouveau Testament. Le petit résumé que je vous présente ici a donc davantage pour fonction de vous mettre l’eau à la bouche plutôt que de prétendre faire le tour de la question. En gros, ces deux auteurs, inspirés du Père Edouard-Marie Gallez, ont refait le travail qui avait été fait par les exégètes par exemple des écoles historico-critique et de critique textuelle sur les textes du Nouveau Testament. Ils ont tenté d’identifier les différentes strates du texte, les différentes versions du coran, en appliquant les méthodes historique et philologique. De ces travaux s’est dégagé l’impression d’une imposture historique, alors que beaucoup d’éléments du coran ou d’événements qui y sont racontés semblent avoir été falsifiés sous l’impulsion de certains califes ou pour d’autres raisons. Pour donner quelques exemples concrets, les recherches tendent à démontrer qu’un nombre important de groupes religieux existaient dans les premiers siècles de notre ère et que ces groupes formaient une mosaïque impressionnante tranchant avec le simplisme avec lequel on nous présente les débuts du christianisme et de l’islam. Judéo-chrétiens, nazaréens, judéo-nazaréens, juifs chrétiens, sont autant de noms qui les désignent. Aussi, fait très intéressant, les deux chercheurs présentent Mahomet comme étant non pas l’envoyé d’une nouvelle loi mais plutôt comme un des nombreux prêcheurs de l’époque qui annonçaient le retour de Jésus, retour qui était supposé être imminent. L’idée de la supériorité des musulmans sur les non-musulmans serait donc une invention postérieure à l’époque contemporaine de Mahomet. Autre fait révélateur, selon les chercheurs la prière de l’époque était tournée vers Jérusalem, alors qu’aujourd’hui elle lui tourne le dos. Avant de vous laisser, je vous invite à consulter cet article précédent où vous pourrez écouter le blogueur Aldo Sterone vous expliquer ce qui est arrivé concrètement aux membres de la famille de Mahomet et à ses partisans. Je pense que l’on peut dire qu’il y a eu un genre de putsch pour mettre de côté l’enseignement originel des débuts de l’islam et ceux qui en faisaient la promotion. Et cela fait curieusement penser à ce qui est arrivé dans le christianisme, alors que le Vatican s’est constitué en autorité suprême, avec toutes les richesses, les pouvoirs et les avantages que cela comporte, mais bien loin des enseignements réels de Jésus. C’est curieux comment l’histoire se répète. Un entretien à écouter absolument.

2 réflexions au sujet de « Entrevue avec Olaf et Leila Qadr sur les véritables origines de l’islam »

  1. Chers Amis! Merci, merci d’éditer des livres si formidables et instructifs: J’ai « essayé » de lire le Père E.-M. Gallez. J’ai passé un temps incroyable avec lui et « Google ». J’ai lu « Olaf » et je lis « Leila Quadr ». J’ai écouté attentivement les interviews de « Radio Courtoisie » avec les deux derniers. Enfin, après les doutes de mon enfance sur cette religion-politique bizarrement « folle » et meurtrière comme l’était le Nazisme, je suis ébahie de cette tolérance tellement reprochée aux Allemands: Les Français commettent la même faute: laxisme incompréhensible pour l’Application des principes de la si chère et toujours si véhémentement défendue « LAÏCITÉ », bien sûr pratiquée contre ces braves Chrétiens. Et notre Pape François il fait quoi? Et le clergé? Et tous ces éminents théologiens? Peut-être François devrait lire le Père Edouard-Marie GALLEZ? Les matyres d’aujourd’hui c’est le PEUPLE. Assad était, si vous le voulez ou non, un MOINDRE mal. Une stratégie sémite (judeo-arabe) pour nous mettre 5 fois sur le tapis? Je pense que certaines personnes ont prévu ces scenarios. 40 ans de chariah, puis les Chinois. L’avenir du monde. Une Allemande Prussienne dont la propriété n’est plus en Allemagne mais qui est « la Pologne ». La capitale du Brandebourg était Berlin. Berlin est redevenue la capitale de l’Allemagne, mais j’ai enfin cicatrisé quand la Pologne a rejoint l’Europe. Pourquoi je n’ai pas appris le polonais? Parce que tout notre personnel était polonais mais parlé allemand. Vive l’Europe et la religion de L’Amour. Une FRANÇAISE de Tout Coeur d’origine prussienne et née le 01.09. 1939.

  2. a quand un documentaire (avec images d’archives) pour illustrer le livre de leila qadr ? avec la participation financière des internautes cela serait possible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *