Eric Zemmour parle de son nouveau livre « Le suicide français »

Zemmour parle du mal de vivre français, qui tourne au suicide collectif. Le voici en entrevue avec Ruth Elkrief dans le premier vidéo. L’autre document est un débat en compagnie de Nicolas Domenach sur le plateau de l’émission « Ça Se Dispute ». Zemmour mentionne quelque part que « l’on nous mène une guerre » (à la France). Cela m’amène à vous proposer un article précédent mettant en vedette le conférencier et chef de l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau. Durant cette excellente conférence, Asselineau nous apprenait entre autres que François Mitterrand avait déclaré à la fin de sa vie que les États-Unis menait une guerre secrète contre la France, effectuée à l’aide de moyens économiques et politiques. Fait très intriguant à noter aussi, une des dernières déclarations de l’État islamique contre l’Occident contient des propos haineux envers les Français, lorsqu’on invite les djihadistes à tuer surtout les « méprisables et sales Français ». Vous me direz que ce sont les islamistes qui disent cela, pas les Américains. D’accord. Mais pourquoi les islamistes devraient-ils haïr davantage les Français que les Allemands, les Italiens, les Grecs, les Espagnols, les Russes ou les Chinois? Aux yeux des islamistes, tous ces peuples sont des infidèles. Il n’y a pas de raison objective de haïr plus les uns que les autres. Que cette mention ait été insérée dans la déclaration de l’État islamique me fait dire qu’il y a anguille sous roche. Enfin. Je vous invite à la réflexion. Pour ma part, je me dis que le peuple français, dans lequel j’inclus tout aussi bien Français, Belges, Suisses, Québécois et l’ensemble des membres de la francophonie, devra lutter pour sa survie bec et ongles. On ne nous fera pas de cadeau. Que voulez-vous, on doit bien avoir quelque chose qui tape sur les nerfs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.