Diffusion d’urgence, dixième partie/Emergency Broadcast, part 10

Mis en avant

Ken Pereira analyse le dossier des laboratoires de production d’armes biologiques en Ukraine

RÉINFORMATION 18/03/2022 – DÉVELOPPEMENT D’ARMES BIOLOGIQUES EN UKRAINE AVEC KEN PEREIRA

Deux entrevues avec Leo Zagami où il analyse le conflit entre la Russie et l’Ukraine

David Icke se prononce sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine: Restons neutres…

David Icke a raison. Nous ne devons pas prendre parti dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine. Cela ne nous regarde pas. Les Occidentaux, inféodés à l’idéologie mondialiste, ne peuvent s’empêcher de voler au secours des Ukrainiens mais pour quoi au juste? En quoi cela nous regarde-t-il? En ce qui nous concerne ici au Canada, le Premier Ministre Justin Trudeau et son cabinet en font une priorité alors qu’ils montrent peu d’intérêt à s’occuper et à régler les problèmes des Canadiens. Peut-être que cela leur prendrait un autre ‘Convoi de la liberté’ pour les ramener à la raison. Les élites politiques occidentales qui poussent le discours pro-ukrainien sont les mêmes qui nous ont lavé le cerveau avec le discours narratif de la pandémie de covid-19. Coïncidence? Sûrement pas. Le conflit entre la Russie et l’Ukraine aide à faire oublier aux populations occidentales toutes les bavures, erreurs et crimes commis lors de la pandémie et avec la vaccination pour la covid-19. Peu importe, cela ne sert à rien car nous n’oublierons jamais.

Matt Bracken sonne l’alerte sur l’utilisation des armes à énergie dirigée contre des cibles civiles

Excellente analyse ici de Matt Bracken sur ce sujet. Les gouvernements du monde occidental, surtout ceux ayant pris le virage « woke », pourraient être tentés d’utiliser les armes à énergie dirigée contre leurs propres citoyens pour des raisons idéologiques. Comme les forces armées et les corps policiers sont en train d’être transformés petit à petit afin de se conformer à cette idéologie gauchiste dite « woke », le jour n’est pas loin où ces armes seront utilisées contre les citoyens et c’est probablement déjà commencé. Beaucoup de gens dans le monde se plaignent de symptômes apparentés au « syndrome de La Havane » et ce n’est sûrement pas une coīncidence. Il est clair que ces armes sont déjà déployées sur le terrain. Le problème, c’est de réussir à identifier les acteurs responsables et de déterminer la provenance exacte. Comme vous pouvez le voir, les populations ont à faire face à des ennemis beaucoup plus dangereux que la covid-19. À voir.